AAH en couple : les appels au Sénat se font de plus en plus pressants

Publié le 22 décembre 2020 par Franck Seuret

Une pétition sur le site du Sénat a recueilli plus de 25 000 signatures. Ses soutiens demandent aux sénateurs d’adopter la proposition de loi votée par l’Assemblée nationale en février et visant à individualiser l’AAH. Le Sénat a lancé une étude d’impact sur cette mesure.

Le compteur s’agite sur la plateforme e-pétitions du Sénat. C’est sur ce site que Véronique Tixier a déposé, début septembre, un texte demandant aux sénateurs de supprimer la prise en compte des revenus du conjoint pour le calcul de l’Allocation adulte handicapé (AAH). Jusqu’à il y quelques jours encore, la pétition de cette femme en situation de handicap, privée d’AAH car vivant en couple, était passée relativement inaperçue.

Activisme en ligne

Le 14 décembre, Nicole Ferroni a relayé la pétition.

Mais la semaine dernière, elle a été largement relayée sur les réseaux sociaux. Par l’humoriste Nicole Ferroni qui avait consacré à ce sujet une de ses chroniques sur France Inter.

Mais aussi par des collectifs féministes, des associations, des syndicats étudiants ou bien encore Pascale Ribes, la présidente d’APF France handicap. Et en quelques jours, le nombre de signataires a franchi la barre des 25 000. Ce qui en fait la pétition la plus signée sur ce site.

Objectif 100 000 signatures

L’objectif ? Atteindre les 100 000 soutiens, seuil à partir duquel toute pétition est automatiquement transmise à la conférence des présidents du Sénat. Cette dernière pourra alors décider d’inscrire un texte législatif à l’ordre du jour. Texte qui existe déjà !

Déterminer le coût de la mesure

L’Assemblée nationale a en effet adopté, en février, une proposition de loi individualisant l’AAH. Contre l’avis du gouvernement. Et à la faveur d’un trop faible nombre de députés La République en marche (LREM), pour s’y opposer. L’Assemblée l’a ensuite transmise au Sénat, qui doit l’examiner.

« Nous y travaillons, assure Philippe Mouiller, le sénateur Les Républicains, vice-président de la commission des affaires sociales. Nous avons lancé une étude d’impact. Notamment pour déterminer précisément le coût d’une telle mesure. »

Le gouvernement va traîner des pieds

Si elle est inscrite à l’ordre du jour du Sénat, la proposition devra absolument être adoptée sans aucun changement. Sinon, elle reviendra en seconde lecture à l’Assemblée nationale. Et, là, les députés LREM ne se laisseront pas surprendre une deuxième fois.

Puis, pour qu’elle devienne effective, le gouvernement devra publier un décret d’application précisant les modalités exactes de la réforme. Or, puisqu’il y est opposé, il fera certainement traîner le dossier. Contraire aux droits des personnes

Sur un tel sujet, il faudra donc parvenir à convaincre le gouvernement. Par la force de la mobilisation, peut-être.

Mais aussi en démontrant, par exemple, que la prise en compte des ressources du conjoint est contraire aux droits à l’autonomie, reconnus par la Convention internationale des droits des personnes handicapées. C’est l’analyse du Défenseur des droits.

La Défenseure des droits plaide pour l’individualisation

Claire Hédon, entrée en fonction cet été, a repris à son compte l’analyse de son prédécesseur, Jacques Toubon. « Les personnes handicapées doivent pouvoir être indépendantes financièrement, a-t-elle déclaré, lors d’une rencontre avec le Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), le 18 décembre. Il faut donc exclure les ressources du conjoint pour l’attribution des allocations accordées au titre du handicap. »

Pétitions, courriers…

Les personnes handicapées et leurs proches multiplient les appels aux sénateurs pour qu’ils adoptent la proposition de loi individualisant l’AAH. En février 2020, Éric Michiels a lancé une pétition sur change.org. Il a recueilli près de 15 000 signatures.

En Saône-et-Loire, Michel Gillot a écrit à ses sénateurs et encourage tout le monde à faire de même. « Un mouvement d’opinion est nécessaire », estime ce père d’un allocataire de l’AAH, qui assure être prêt à aider ceux qui le souhaitent à rédiger leur courrier (gillotmichel@wanadoo.fr).

Comment 48 commentaires

Sous seuil de pauvreté extrême lié au refus allocation adulte handicapé..lié revenus du couple proposition de loi adopté par l’Assemblée nationale et presentèe au sénat affaires sociales sénat Yves Daudigny y.daudigny@senat.fr./avec cabinet conseil état..(fanny.trugeon@conseil-etat.fr/ cellule sociale/.).que j inperpelle ( sans réponse contact soutien retour considération/envers personne âgée-handicapée)

Bonjour,

Que vous écriviez même 10 fois à l’un ou l’autre des sénateurs ou des 9 présidents de

groupes représenté au sénat AUCUN ne vous répondra !

En russie c’est ferme là , en france c’est cause toujours !

Cordialement

Je ne crois plus, j’ai baisser les bras il ya bien longtemps, se gouvernement n’a pas d’âmes, n’a pas de coeurs, croyez moi pour 2022 j’ai déjà fait mon choix.

Heureux que vous ayez trouvé un parti politique qui a une âme, du coeur.
J’imagine évidement qu’il a voté, le 13/02 dernier, pour la proposition de loi aah couple, et n’était pas absent…

Sous seuil de pauvreté extrême lié au refus allocation adulte handicapé..lié revenus du couple proposition de loi adopté par l’Assemblée nationale et presentèe au sénat affaires sociales sénat Yves Daudigny y.daudigny@senat.fr./avec cabinet conseil état..(fanny.trugeon@conseil-etat.fr/ cellule sociale/.).que j inperpelle ( sans réponse contact soutien retour considération/envers personne âgée-handicapée)

Dans un tel contexte de crise les personnes handicapées qui touche l’aah doivent l’avoir à vie normalement par ce que on a grave souffert de cette crise je suis très fatigué de se gouvernement

Si une telle évolution de la loi exigera de rabaisser les plafonds je ne suis pas d’acoord
Je suis handicapé et ma femme non
Donc avec la prose en compte des plafonds pour des couple je touche un complément

Bonjour oui je suis comme vous après sur internet la loi dit quil faut pas depasse le plafond en plus ayant un enfant encore a charge je me retrouve avec 400 e de aah ma maladie a évolué pole.emploi ne veule plus me voir en rdv tant que je suis pas soigné poufff je ne guérirai jamais car je suis saisonnière mais c est un peu particulier donc rien aucune aide cordialement

Bonsoir,

Nous n’entendons rien dans cette crise sanitaire sur les Handicapés, les couples…
Où bien une fois avec Mme Cluzel qui veut que tout le monde travaille, tous, sans rien !
On marche sur la tête !

C’est quand même dingue, où est où le Sénat les textes ? cet espoir car à l’Assemblée Nationale la Désolidarisation des revenus du conjoint pour le paiement de l’Allocation aux Adultes Handicapés un vote déjà -vote en février- et nous les personnes avec tant de pétitions nous votions !
Merci Véronique Tixier, je signe, il le faut encore !
https://petitions.senat.fr/initiatives/i-416

Bonnes Fêtes à Vous,

Merci Franck Seuret,
Merci l’Equipe de Faire-face
Kate

Bonjour kate ,

A votre question : OU est le sénat ?

Sans aucune hésitation, je vous répondrez : Adressez- vous à l’ELYZEE qui le dirige !

Bonnes année à vous

——————————————————————————
Un bon moyen de faire bouger les choses serait une mobilisation groupée et médiatique de toutes les associations concernées !

Pour la fin de la prise en compte des revenus du conjoint bien-sur, mais également contre la limite d’age pour toucher l’AAH concernant les moins de 80% ! Car c’est bien connu qu’un handicapé à 75% voit son handicap disparaitre à l’age de la retraite, par la grâce du Saint Esprit probablement, ou de Sainte Cluzel, allez savoir…

Copello
———————————————————————————-

Scandaleux. C’est isoler encore plus les handicapés . Pourquoi un conjoint devrait-il assumer .?

Cela rend le handicapé dépendant . Difficile de vivre en couple dans ces conditions ; Je suis touchée de prêt

car un membre de ma famille est en situation de handicap

Gardons espoir ,et battons nous ensemble Bonnes fêtes à tous malgré tout

Vous avez constate 25000 signatures
Que vous avez publiés le 25 déc 2020
Aujourd’hui 10 janvier 16 jours après
Il y’a plus de 53 000 ce qui fait une defference de 28000 en 16 jours.
Est ce que vous avez constate 25 000
Le 25 000 le 25 déc . Si C’est le cas C’est formidable . Si ça va à cette cadence nous allons faire exploser la tirelire.

moi je touchais le plafond (900€) alors que j’etais deja en couple et en l’espace de 2 ans,j’ai vu mon allocation baisser et aujourd’hui je ne touche plus que 15€ par mois!
l’aah est verse par la CAF sur le compte de ma compagne (je n’ai rien contre mais c’est moi qui suis handicape) ca devrait etre versé sur mon compte!
j’essais d’avoir un minimum de 5-10€ sur mon compte tout les mois pour pas que ma banque me ferme mon compte!
aujourd’hui je ne peu rien acheter a mon nom!
c’est deja assez dur de ne plus pouvoir travailler!
qui dit plus de travail,plus de vie social!
j’ai perdu toute dignite
mes seules sorties,c’est quand je vais chez mon kine ou mon medecin!
je reste chez moi en attendant que ma compagne et les enfants rentrent,en ocupant comme je peu!

Bonjour Seb ,

Personnellement titulaire de la carte d’invalidité dans l’incapacité d’avoir un emploi et comme toutes les personnes handicapées que je cotoie chaque semaine, n’ayant plus la moindre confiance en ce SENAT ayant mis sous le tapis depuis 11 MOIS la proposition de loi sur l’INDIVIDUALISATION de l’AAH votée par l’Assemblée Nationale le 13 Février 2020 ( qui NON votée par le SENAT retournera à l’Assemblée Nationale où , CETTE FOIS-CI , ira directement à la poubelle ) nous avons tous pris la lourde décision fin Décembre 2020 d’informer la CAF de la séparation de notre couple.

Dés lors face à ce fait , la collusion de la finance CONTRE les personnes handicapées se trouvera dans l’OBLIGATION d’allouer l’AAH compléte aux personnes concernées mais aussi aura à assumer les coûts liés aux déménagements et aux nouveaux loyers pour les personnes souhaitant quitter le domicile conjugal – ce qui n’est pas une obligation –

Bien cordialement et bon courage.

Bonjour Seb,

Je vous invite à aller sur votre compte CAF puis VOTRE PROFIL où vous trouverez : Situation familiale…. Votre

situation professionnelle et celle de votre conjoint (e) ext ext jusqu’a en bas votre N° de compte bancaire où

sont versées vos allocations et là TAPEZ MODIFIE ( COMME VOUS POUVEZ D’AILLEURS LE FAIRE DANS TOUT

TOUTES LES RUBRIQUES PROPOSEES )

Cordialement

POURQUOI Claire Hédon ne rapelle t’elle pas avec FERMETE que par l’intermédiaire du Défenseur des Droits , la France a ratifié le 20 Mars 2010 la Convention du 13 Décembre 2006 des Nations Unies relative aux Droits des Personnes Handicapées qui par son Article 3- 1 stipule sans ambiguité  » Le respect de la dignité intrinséque ,de l’autonomie individuelle,y compris le liberté de faire ses propres choix,et de l’indépendance des personnes handicapées  » ???

Bonjour . Il va être temps que les revenus du conjoint ne sois plus compter pour l AAH . Mon cadeau de nouvel an et la diminution de L AAH et suppression de la MVA. Le top est que mon épouse a étais licencier suite à la crise covid. Elle avait 840 de salaire et perçois maintenant 540 euros de chômage. Quand à moi de 1007.47 on me donne que 761.14. . En résumé même plus de quoi faire face aux factures . Deja vivre avec une maladie et ou un handicap c est très dur moralement mais si en plus on nous aisse ou enlève notre allocation qui nous permet de se sentir vivant et exister alors la vie n as plus grande valeur . Je suis écœuré. Nous ne sommes pas des gens aisés.

Il y a 20 ans, une jeune femme m’a demandé en mariage, mais j’ai dit « non » devant Monsieur le Maire, pour 480 euro/mois….! Ok Parce que c’est à ça qu’on arrive, ce genre de désastre. Donc voilà, on se présente à la Mairie, voulez vous prendre pour épouse xxx ici présente. ? moi, silence, incapable de dire un mot… voilà, tout le monde repart en pleurant… 20 ans de perdus.

Bonjour Lafon et Laurent H ,

FACE à ce sénat s’ébattant sans fin dans les ripailles et les votes coercitifs dans l’heure contre les libertés en dédaignant royalement à la jupitérienne depuis prés d’UN AN la proposition de loi  » INDIVIDUALISATION de l’AAH  » votée le 13/02/2020 par l’assemblée nationale, la situation de grande détresse matérielle et psychologique des personnes handicapées, ce n’est pas de gaité et de coeur que mes amis (es) et moi avons pris la douloureuse mais vitale décision pour sauver le foyer et nos enfants d’informer la séparation de notre couple à la CAF !

J’ACCUSE le sénat actuel DE CONFINER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA PAUVRETE ET LA DEPENDANCE , et ceci ‘à fin ELECTORALISTE conformément au rêve de son parti LR majoritaire d’accéder au pouvoir en 2022 et dés lors à ne pas devoir assumer le vote positif de la dite proposition de loi en faveur des personnes handicapées concernées , si son rêve devenait réalité ,mais aussi de COLLUSION en premier temps avec l’actuel exécutif mais aussi en second temps avec le législatif assemblée nationale – où elle retournera pour être OBLIGATOIREMENT mise à la poubelle – comme tous les critéres depuis prés d’un an prédisent qu’elle ne sera pas votée par le sénat .

— Par le fait que le sénat affirme qu’une proposition de loi à voter n’a pas l’urgence d’une loi à voter alors que depuis prés d’un an il ne fait que voter des dizaines de PROPOSITIONS DE LOI ,surtout les plus coercitives ,je fais appel à toute personne soucieuse de ce fait incontestable de sa bienvenue pour m’accompagner dans la procédure judicaire que je vais entamer contre le VRAI et SEUL ennemi actuel des PERSONNES HANDICAPEES depuis prés d’un an qui est le SENAT–

Cordialement .

Nous sommes la dernière roue de la charette dans ce pays, considérés comme des boulets alors ça n’est pas pour demain que cette proposition de loi sera votée

SURTOUT si les personnes handicapées ne sont pas plus solidaires entre elles qu’actuellement !.
EXEMPLE : A une réunion OUVERTE A TOUS (TES) avec la direction d’une MDPH qui traitent 35000 dossiers, nous étions 20 personnes dont plus de la moitié étaient des représentants d’associations à l’enfance.

Et oui, 47 € d’AAH ….. une misère, mon handicap mes pathologies je ne les ai pas demandées, je travaillais, touchais un salaire de 1400 €….. et quand on se retrouve du jour au lendemain avec 47 € d’AAH, et aucune aide à côté, c’est juste la misère… il est grand temps que les choses bougent……

Bonjour,

Depuis le vote du 13 Février 2020 de la proposition loi par l’assemblée nationale ,les personnes handicapées que je connais n’ont,comme moi, pas cessè d’adresser des dizaines et des dizaines de courriers aux sénateurs afin de leur solliciter d’être informé de la date de lecture de la proposition de loi AAH pour les 250000 personnes handicapées vivant en couple.

PAS une personne n’a reçu la moindre réponse depuis prés d’un an.

En rang d’ognons, pas un seul sénateur (trice) ne cesse ,au quotidien, devant un micro d’affirmer qu’il est élu des territoires dont par les maires de nos communes,mais tous laissent les maires s’occuper avec leurs faibles moyens de leurs administrés handicapés.
Ces sénateurs restent dans leur bulle urbaine à lécher les bottes de cet exécutif fermement contre à seconder les personnes handicapées en grandes détresses matérielle et psychologique et se fichent totalement des territoires qui les ont élus.
Sa seulle et unique posture est de CONSTESTER et CONTESTER du type  » Affaire Benala  » stérile et sans suite,de faire commission sur commission toutes aussi stériles pour les citoyens les plus défavorisés.
Ce sénat va tabler pendant 15 jours sur un budget supérieur de la Sécurité Sociale pour les personnes handicapées alors que ces mêmes personnes n’ont pas les moyens de se soigner,de se nourrir, de se chauffer ou de se déplacer pour se rendre à l’hôpital y effectuer leurs soins ou leurs examens ( la plupart du temps à payer cash à un praticien privé ).
Le sénat a eu l’opportunité à travers cette proposition de loi de se voir interpelé par les conditions déplorables de survie des personnes handicapées, hors il s’assoit dessus depuis prés d’un an MAIS n’oublie pas de voter dans l’heure toute loi plus inique et coercitive l’une que l’autre contre les libertés des citoyens mais aussi de  » se pencher  » pendant des semaines sur l’ URGENCE du sujet «  » QUELLE sera la place en 2030 de la France dans l’exploitation de l’énergie hydrogéne «  »

Ce sénat ne votera JAMAIS en faveur de cette proposition de loi au bénéfice des personnes handicapées vivant en couple ,laquelle proposition retournera à l’assemblée nationale où elle sera mise directement à la poubelle !

Il restera,dés lors ,à rappeler aux maires des communes de France qui se plaignent de ne pas pouvoir seconder leurs administrés handicapés ,qu’ils doivent maintenant assumer leur dernier vote de sénateurs le 27 Septembre dernier.

RESUMONS :

Le sénat est composé de 348 sénateurs.

LR = 148
Socialos = 65
Centristes = 54
Démocrates = 38
Communos = 15
Indépendants = 16
Ecolos = 12

Le groupe LR est CONTRE comme LAREM cette proposition de loi «  » Individualisation de l’AAH «  » avec son parti majoritaire de 148 sénateurs au sénat !

MAIS il reste 200 sénateurs qui ne cessent de clamer qu’ils ne sont pas LR ni LAREM et se disent devant les micros en trés large majorité POUR cette proposition de loi AAH.

148 CONTRE 200 mais ce sont les 148 qui gagnent le pouvoir de LA BARBARIE.

COMBIEN Y A T’IL ALORS DE TAUPES DANS CE SENAT ???

D’autre part, qu’un sénateur LR ne réponde pas à un des milliers de courriers qui lui sont adréssé pour lui demander A QUAND la lecture de cette loi par le sénat, est en soit logique vu que son parti est CONTRE.

MAIS qu’un socialo , un communo , un écolo ou je ne sais lequel avec un 0 ne réponde pas une fois à autant de courriers qui lui sont adressés démontre que le sens de la MARCHE entreprise pour trouver et comprendre où sont ces taupes est de loin beaucoup plus simple et rudimentaire que celle empruntée.

Mr Pierre Peisson

Pour créer votre identifiant France Connect, il faut au préalable que vous ayez à minima déjà effectué votre déclaration de revenus sur Internet, activé votre espace adhérent Ameli.fr/mobile/impots.gouv… (par exemple) ou créé votre profil vérifié en ligne (identité numérique) avec La Poste

Vous vous rendez ici :
https://petitions.senat.fr/initiatives/i-416
Vous avez un carré cliquable « SIGNER », ensuite vous vous identifiez -pour plus de sécurité- avec France Connect.
Par exemple, vous prenez « Impôts.gouv.fr » et là il vous reste à communiquer votre numéro fiscal qui est sur votre avis d’imposition puis votre identifiant.

Et là ça fonctionne,
Cdlt,
Kate

Je trouve surtout prodigieux la vitesse à laquelle l’Etat se désengage de tout soutien, et avec allégresse, supprimer l’AAH. Avec ravissement, dés 2200 euro, avec soulagement même, il termine son aide; Il n’y a plus ni progressivité ni demi-mesure, et ce prompt désengagement est choquant.

Le coût en général du maintient de l’AAH est estimé à 400 millions, or c’est l’augmentation qu’on a donnée à l’ensemble des allocataires en passant de 850 à 900 = 50 euros, x 1 million x 12 mois, c’est le prix, 500 millions.

Tout devrait se discuter dans un pays moderne, mais pas en France. Le « dialogue social », inexistant.

A mon avis on pourrait baisser l’AAH en fonction des ressources du conjoint, mais pas la supprimer, car cette mesure là est punitive… tout à coup, la supposée aide, on voit de quelle mauvaise grâce elle a été octroyée puisqu’à la moindre occasion, on ne vous rate pas. Alors avec joie on vous supprime carrément tout, avec sadisme même. Cela relève du sadisme d’Etat, ce misérable calcul qui conduit sans ambages, à enlever tout ! ah bin carrément, et puis rembourser le trop perçu… bien sûr. L’année prochaine le chômage du conjoint, mais cette année la punition du conjoint… Je vais m’estimer heureux de ne pas finir à la rue !

Bonjour Laurent H ?

MERCI de reprendre le plafond CAF de salaire + ressources dont AAH pour couple simple et couple avec enfant (s) et vous verrez que nous somme loin des 2200 euros étant donné que SI une personne handicapée vivant en couple sans enfant touche l’AAH 0à taux plein c’est parceque son ou sa conjointe travaille pour un salaire d’environ 900 euros mensuels !

MAIS pour le coup , c’est une des trés trés rares exception à souligner , mais pour l’heure ce n’est pas le gouvernement actuel – malgré que sophie cluzel a tout fait pour que cette proposition de loi ne soit pas votée à l’assemblée nationale le 13 Février 2020 – qui est le principal et l’entier responsable mais LE SENAT qui refuse depuis prés d’un an de mettre en lecture et de vote cette proposition de loi.

Ses actuelles raisons électoralistes contradictoires à sa fonction réelle sont évidentes.

Cordialement

DIGNITE , AUTONOMIE ET FIN DU MOIS :

De fait, toutes les personnes handicapées qui comme moi ont prises la décision (psychologiquement douloureuse) de signaler en Décembre 2020 à la CAF leur séparation de leur conjoint (e) et fournissent ce mois de Janvier une Attestation de Recherche de Logement – d’une agence immobiliére ou loueur agréè – toucheront l’AAH à taux plein dés le 01 Janvier 2021.

Bonjour Laurent H,

Marié ,pacsé ou en concubinage ,c’est pareil dés l’instant que vous êtes considéré vivant en couple par la CAF, ce pourquoi votre AAH est indéxée sur le salaire de votre conjoint (e) quelque soit l’une de ces 3 situations.

Donc vous pouvez rester marié et être séparé en continuant à vivre sous le même toit !

Cordialement

Extraits d’un article Belge :

https://www.revuepolitique.be/linjustice-flagrante-du-taux-cohabitant/

L’injustice flagrante du « taux cohabitant »

Delphine CHABBERT

Pénaliser des personnes parce qu’elles vivent ensemble est une injustice en termes de genre et d’inégalités sociales. L’application du « taux cohabitant » accable des familles déjà précaires, présuppose que deux personnes peuvent vivre avec les mêmes ressources qu’une seule, empêche des couples de vivre ensemble, induit un contrôle qui stigmatise, porte atteinte au droit au respect de la vie privée et crée de l’insécurité juridique. La sécurité sociale du XXIe siècle doit évoluer vers une individualisation des droits, en commençant de façon urgente par la suppression du « taux cohabitant ».

Et notamment point n° 5 :

5) C’est un obstacle à la liberté de choisir comment on organise sa vie, tout simplement, donc au droit à la dignité (art. 23 de la Constitution belge) et au droit à une vie de famille.

Le Constitution Belge peut être consultée ici :

http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi_loi/change_lg.pl?language=fr&la=F&cn=1994021730&table_name=loi#:~:text=-12-2008>-,Art.,les%20conditions%20de%20leur%20exercice.

Bonjour Laurent H,

Vous dupliquez la constatation du pourquoi et du comment des injustices ,qu’elles soient en Belgique comme en France que nous connaissons depuis 20 ANS.
Il faudra bien enfin un jour sortir de cette période de CONSTATATION qui semble faire place à la SIDERATION perpétuelle plutot qu’aux ACTIONS pour combattre ces injustices.

Cdlt.

TOUTES les personnes handicapées qui croient que nous sommes de HEUREUX cobayes en ayant pris la douloureuse décision de nous séparer de notre conjoint (e) pensent-elles que notre décision contribuera à faire changer cette barbarie sur elles ou rêvent-elles ENCORE que cette proposition de loi sur l’INDIVIDUALISATION de l’AAH pour les personnes handicapées vivant en couple sera votée par le SENAT alors qu’elle ne le sera JAMAIS ?

Si le sénat avait idée de voter cette proposition de loi URGENTE et VITALE pour elles , cette proposition ne trainerait pas sous la poussiére depuis prés d’un an sur un bureau du sénat !

A QUAND LA SOLIDARITE entre personnes handicapées plutot que chacune se lamente dans son coin sur son propre handicap comme si elle était seulle handicapée ?

Les conditions de survie des personnes handicapées ne changent pas à CAUSE de cette absence de SOLIDARITE entre elles !

Si vous connaissez une autre action que notre décision NOUS sommes preneurs en sachant que ce ne sont pas les quelques centaines de personnes handicapées qui ont prises cette décision auprés de la CAF qui détronneront cette barbarie contre les personnes handicapées.

Si ces quelques centaines de personnes restent quelques centaines, elles seront ,de nouveau, les sacrifiées de cette cause commune qui concernent des centaines de milliers de personnes handicapées leurs familles.

Il n’est légalement PAS obligé que la personne handicapée vivant en couple et qui donc dés lors est reconnue comme telle par la CAF, étant donné que son AAH est dépendante du salaire de son conjoint (e)DOIVE QUITTER SON FOYER FAMILIAL sielle prend la décision de se séparer de son conjoint (e).

Il est simplement demandé (par la CAF) à la personne souhaitant prendre la décision de se séparer DE FAIT de son conjoint (e) de changer son statut sur son profil familial en cochant  » séparé « et dater ,ce qui ne veut pas dire DIVORCE puis d’attendre la demande de la CAF de lui fournir une Attestation de Recherche de Logement ( d’une agence immobiliére ou d’un loueur agréè) un point c’est tout.

JUSQU’A QUAND , devrons-nous être 20 personnes handicapées à des réunions ouvertes avec des directions de MDPH qui traitent 35000 dossiers de personnes handicapées ?

Si cette situation doit continuée ainsi,nous vous sollicitons dés lors de CESSER DE GEINDRE sur votre sort car à l’évidence votre autonomie , votre indépendance et vos droits à de meilleurs conditions de vie tant matérielles que morales ne semblent pas vous concerner.

Bonsoir on vient de me couper mon Aah alors que mon mari n’a pas changé de revenu j’avais droit à 700€ par mois je réclame moi aussi qu’on ne prenne plus en charge les revenus des conjoints ou conjointes maintenant sa suffit

Bonjour,

Vous semblez étonnée de ce qui vous arrive!
Pourtant vous aviez 2 ans pour calculer votre AAH depuis la reception de votre feuille d’impôts 2019 et le calcul de vos droits était simple entre le salaire 2019 de votre mari et le plafond CAF pour savoir combien vous alliez toucher d’AAH !
Mais comme les personnes handicapées ne s’informent pas et s’investissent encore moins sur ce qui les concerne mais restent en attente de l’on ne sait pas quoi ,il est normal qu’elles se retrouvent du jour au lendemain le bec dans l’eau sans ne rien comprendre à ce qui leur arrive.

Pour rappel: lors d’une derniére réunion que nous avons initié avec une MDPH traitant 35000 dossiers, nous étions 20 dont 12 représentants de collectifs dédiés aux enfants handicapés.

Les pouvoirs publics ont le droit de rire face à un tel nombre de personnes handicapées concernées par l’handicap.

L’absence de solidarité et d’échange entre personnes handicapées fait qu’elles se font elles-mêmes complices des situations qu’elles déplorent.

Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *