Accueil > Société > Florian Legendre : « Customiser son fauteuil est un moyen de s’exprimer dans l’espace public »
Des artistes personnalisent les fauteuils
Gollum et l'univers du Seigneur des anneaux ornent le dossier du fauteuil électrique de Florian Legendre. Celui-ci propose d'embellir les aides techniques en y apposant les œuvres d'artistes français.

Florian Legendre : « Customiser son fauteuil est un moyen de s’exprimer dans l’espace public »

Décorer son fauteuil roulant avec des créations artistiques : voilà l’idée de la société Vein’Art. Pour Florian Legendre, son fondateur, personnaliser son aide technique constitue un moyen d’exprimer sa personnalité. Et pourrait contribuer à changer le regard sur le handicap.

« L’idée a germé pendant mes études à Tourcoing, où j’ai obtenu un DUT d’animateur social et socioculturel. Autour de moi, les jeunes faisaient du graff, montaient des groupes de musique, etc. Atteint d’infirmité motrice cérébrale, j’étais frustré car ma palette de choix était plus limitée. Comment affirmer mes passions aux yeux de mes potes ?

Offrir une alternative à la morosité des fauteuils

À l’époque, j’étais surtout un grand amateur de street art. Mais il n’y avait plus de place sur les murs de ma chambre pour afficher tous les tableaux de ma collection. J’ai donc décidé d’exploiter d’autres supports à ma disposition. Et le plus grand, c’était mon fauteuil.

Mon premier fauteuil roulant customisé arborait des monstres fantastiques, réalisés par un graffeur avec des bombes de peinture. Mon initiative a suscité de nombreuses réactions du style : “Enfin une alternative à la morosité des fauteuils !”

Univers manga ou cartoons, esthétique cyberpunk… : le choix est large. © DR

Relooker avec des stickers ou des peintures personnalisées

C’est pourquoi j’ai décidé de lancer la société Vein’Art en m’entourant d’artistes et graphistes free-lance. En mars prochain, on livrera des stickers représentant des animaux, des univers tirés des cartoons, de mangas ou de l’esthétique cyberpunk pour décorer les fauteuils roulants, des cale-cuisses à l’appuie-tête, ou encore des béquilles, des lève-personnes…

Au printemps, on proposera ensuite des peintures personnalisées selon les envies, qu’il s’agisse d’un décor floral ou de son joueur de foot préféré. L’utilisateur pourra nous envoyer une pièce de son fauteuil à décorer ou, s’il s’agit d’une pièce nouvelle, nous demander de la commander et de la peindre pour lui.

Afficher sa personnalité 

Originaire de Villeneuve-d’Ascq (Nord), Florian Legendre lancera sa société Vein’Art en mars 2021. Il vient d’être récompensé aux Trophées h’up entrepreneurs. © DR

Libre à chacun de simplement embellir son matériel ou d’en profiter pour affirmer  sa personnalité dans l’espace public. La démarche se rapproche du tatouage, en quelque sorte. À la différence qu’ici il s’agit d’utiliser son moyen de compensation du handicap comme support d’expression.

Tout en invitant à l’échange. En effet, l’art touche facilement les autres et pique leur curiosité. Récemment encore, une personne m’a interpellé dans le métro, en voyant  les personnages de Gandalf et de Gollum, tirés du Seigneur des anneaux, sur mon nouveau fauteuil électrique. Et on a discuté de la saga.

Envoyer un message positif

J’ai constaté que ça désamorce aussi le regard parfois larmoyant des autres face au handicap. Car on envoie un message positif : si cette personne a personnalisé son fauteuil, c’est qu’elle l’accepte ou qu’elle a fait de sa différence une force. Qu’elle a envie de partager une passion ou autre chose.

Bien sûr, ce n’est que ma modeste expérience. Mais favoriser le partage constitue déjà une source de progrès. Et c’est parfois l’occasion de démystifier le handicap, de détricoter des préjugés, ceux des autres et les nôtres. »

La customisation, combien ça coûte ?

Compter environ 30 € pour commander cinq autocollants standards issus du catalogue de Vein’Art et autour de 100 € pour une série de stickers personnalisés créés sur demande. Pour la réalisation d’une œuvre peinte par un artiste sur devis : à partir de 150 €. En attendant la création de son site, consultez la page Instagram de Vein’art : veinartcustom

What do you want to do ?

New mail

A propos de Florent Godard

Florent Godard
Journaliste en Pays de la Loire. Féru d’actu économique et sociale, amateur de nouvelles technologies.

Lire aussi

« Nous avons abandonné les enfants handicapés face aux violences sexuelles et à leurs conséquences »

Dans la foulée des mouvements # MeToo et #MeTooInceste, les langues se délient sur les …

Un commentaire

  1. Avatar
    Fernández Marie'Christine

    Bonjour.
    Je suis tout à fait d’accord avec cette belle initiative !
    J’ai fait la même chose avec mes deux releveurs .
    J’ai demandé à mon Orthoptiste de me mettre des fleurs roses bleues et mauves sur chaque releveur avec un grand S apparent derrière S comme Sclerose en plaques ✌

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial