Accueil > Autonomie > Parents handicapés, touchez-vous la PCH parentalité ?
La PCH parentalité doit permettre aux parents handicapés de financer l'aide humaine et les aides techniques dont ils ont besoin pour s'occuper de leur enfant. ©master1305/freepik.com

Parents handicapés, touchez-vous la PCH parentalité ?

La PCH parentalité a officiellement vu le jour début 2021. Mais les parents en situation de handicap en bénéficient-ils déjà ? Leur suffit-elle à répondre à leurs besoins ? Pour le savoir, AFP France handicap a mis en ligne un questionnaire.

La PCH parentalité est-elle un droit effectif pour les parents en situation de handicap ? APF France handicap en doute. Près de deux mois après l’entrée en vigueur du décret créant ce nouveau droit, l’association vient de lancer une enquête.

Elle invite les parents en situation de handicap à répondre à un court questionnaire. Pour savoir s’il connaissent la PCH parentalité, que Faire-face.fr a présenté dans un article détaillé. S’ils la perçoivent déjà. Si elle répond à leur attentes…

Un forfait pour les aides humaines, un autre pour les aides techniques

La PCH parentalité se compose de deux forfaits : aides humaines et aides techniques. Pour en bénéficier, il faut être allocataire de la prestation de compensation du handicap ou remplir les conditions y ouvrant droit.

Pour les aides humaines, le Conseil départemental verse au parent en couple 900 € par mois, jusqu’au 3e anniversaire de l’enfant. Puis 450 €, jusqu’à son 7e, après plus rien. Et s’il vit seul, respectivement 1 350 € et 675 €. Pour un seul enfant, même s’il en a plusieurs de moins de sept ans.

Pour le forfait aides techniques, chaque parent touchera 1 400 € à la naissance de chaque enfant ; 1 200 € à son 3e anniversaire  ; puis 1 000 € au 6e.

Une prestation trop restrictive

APF France handicap dénonce de longue date les limites de cette PCH parentalité. Selon elle, ses conditions d’attribution sont trop restrictives et le seuil d’âge auquel s’arrête cette prestation est trop bas. De plus,  la PCH parentalité attribuée sous forme de forfait identique pour tous rompt avec le principe de l’individualisation de la PCH inscrit dans la loi handicap de 2005, qui garantirait à chaque parent une aide à hauteur de ses besoins.

Réservée aux bénéficiaires de la PCH, elle exclut également de fait de nombreux parents ayant un handicap mental, cognitif ou psychique car beaucoup ne sont pas éligibles à cette dernière. Enfin, selon APF France handicap, son montant est insuffisant pour répondre « aux besoins d’un grand nombre de parents en situation de handicap ».

A propos de Franck Seuret

Franck Seuret
Journaliste éco-social et documentariste. Spécialiste de la politique sociale du handicap.

Lire aussi

Absent pour maladie, vous n’avez rien à payer à votre établissement pour personnes handicapées

L’usager ou le résident d’un établissement est tenu de participer aux frais d’entretien. Mais lorsqu’il …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial