Accueil > Santé > Dessine-moi un visage [France 5] : quatre enfants en quête de leur identité
Gabriel, 6 ans, est né avec un nævus géant sur le visage. © Les Films du Huitième Jour

Dessine-moi un visage [France 5] : quatre enfants en quête de leur identité

Diffusé mardi 15 juin, le documentaire Dessine-moi un visage* raconte l’histoire de Clara, Ninon, Gabriel et Thomas, quatre enfants aux visages différents. Atteints de maladies rares ou victimes d’accident, ils témoignent de leur volonté de vivre comme les autres. Pas facile dans une société où l’apparence tient une place primordiale. Aidés par leurs proches et les équipes du service de chirurgie maxillo-faciale de l’hôpital Necker, ils font preuve d’une maturité impressionnante.

« Pourquoi faire toutes ces opérations si tu me trouves beau ? » C’est ce qu’a dit un jour Gabriel à sa maman. Âgé de 6 ans, Gabriel est né avec une grande tache brune, un nævus (grain de beauté) qui lui mangeait le visage. Le petit garçon a déjà subi de nombreuses opérations. Et, derrière ses silences et ses grands yeux où passe par moments un voile de tristesse, on sent une lassitude. Soucieuse de son enfant et du regard des autres, sa maman entend bien, malgré tout, laisser Gabriel maître de ses choix.

Des enfants à la maturité renversante

De son côté, Clara, 12 ans, a été brûlée au visage lors d’un accident survenu quand elle était bébé. Au moment du tournage, l’équipe du service de chirurgie maxillo-faciale de l’hôpital Necker, à Paris, opère la préadolescente pour la douzième fois. Dans ce service, les chirurgiens remodèlent des centaines de visages d’enfants atteints de maladies rares ou victimes d’accidents de la vie.

Malgré la souffrance due aux interventions chirurgicales répétées, et le harcèlement scolaire subi par certains, ces quatre enfants avancent dans la vie avec une force et une maturité renversantes. Comme dit le papa de Clara : « Il faut être très fort. Nous sommes là pour la soutenir. Lui apporter de l’amour, de la joie. Mais Clara avance toute seule. »

Des soignants à l’humilité exemplaire

Par ailleurs, le documentaire rend hommage aux équipes du service de chirurgie maxillo-faciale de l’hôpital Necker. Ces soignants formidables qui savent trouver le mot juste et accompagnent ces gamins avec une humilité exemplaire. Ils ne cherchent pas à imposer des canons esthétiques. Ils s’emploient à coller au plus près des attentes de leurs patients. Atteinte du syndrome de Goldenhar, Ninon devra encore subir une opération à sa majorité. Son témoignage très touchant montre qu’elle a déjà fait beaucoup de chemin dans l’acceptation de sa différence.

* Réalisé par Maud Vazquez et Caroline Darroquy. Diffusion mardi 15 juin à 20 h 50 sur France 5, suivie d’un débat animé par Marina Carrère d’Encausse. Disponible en replay sur france.tv

A propos de Claudine Colozzi

Journaliste société - culture, mettant en valeur des femmes et des hommes au parcours inspirant.

Lire aussi

Mucoviscidose : un traitement innovant enfin remboursé

Accord enfin signé pour le remboursement de médicaments permettant de corriger la protéine CFTR. Bien …

Un commentaire

  1. Quelle magnifique émission et quels beaux enfants ! très émouvante aussi. Un grand merci, ce genre d’émission fait grandir. Sincères salutations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial