Élève handicapé : AESH non remplacé, État condamné

Publié le 15 juin 2021 par Franck Seuret
Article réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le tribunal administratif de Nantes vient d'enjoindre au recteur de l’académie de trouver un remplaçant à l'AESH en congé maladie d'un élève handicapé.

Les grandes vacances avaient démarré beaucoup trop tôt pour Maxime, un garçonnet handicapé de 7 ans. Depuis le 26 avril, l'AESH qui l'assiste habituellement à l'école est en congé maladie. Comme le rectorat ne lui avait pas affecté de nouvel accompagnant, l'élève, atteint du syndrome d’Angelman, ne pouvait plus aller en classe.

En août 2020, la MDPH de Maine-et-Loire lui avait accordé une assistance permanente, temps périscolaires compris (cantine et garderie), pendant ses deu

La suite est réservée aux abonnés du magazine. Déjà abonné ? Se connecter