Accueil > Droits > Politique du handicap : plus que dix mois pour agir
« Quand des avancées sont réalisées pour améliorer la vie des personnes handicapées, c’est toute la société qui progresse » : Jean Castex, lors du cinquième Comité interministériel du handicap. © Capture d'écran - Matignon

Politique du handicap : plus que dix mois pour agir

Lors du Comité interministériel du handicap (CIH), le 5 juillet, le Premier ministre Jean Castex a annoncé le lancement d’un plan d’action en faveur des travailleurs d’Ésat. Et il a confirmé la mise en place, début 2022, d’un nouveau mode de calcul de l’AAH en couple.

Un bilan et des annonces. Le format des Comités interministériels du handicap est bien rodé. Le cinquième CIH, qui s’est tenu lundi 5 juillet, dresse quelques chantiers à mener avant la fin du quinquennat, en mai 2022.

Emploi : davantage de souplesse dans les Ésat

Le 1er janvier 2022, le Gouvernement lancera un plan d’action visant à « favoriser et à sécuriser les parcours professionnels » des travailleurs en établissements et service d’aide par le travail (Ésat).

Les usagers des Ésat pourront désormais passer de leur établissement à une entreprise adaptée ou au milieu ordinaire. C’est la reconnaissance d’un droit aux allers-retours, sans nouvelle décision administrative de la MDPH. Le cumul entre une activité professionnelle à temps partiel en Ésat et un contrat de travail à temps partiel auprès d’un employeur ordinaire sera également autorisé. Une souplesse bienvenue, même si cela devrait intéresser peu d’usagers.

Par ailleurs, le Gouvernement va rapprocher leurs droits de ceux des salariés, en leur accordant des congés exceptionnels et une complémentaire santé. Une avancée pour ces hommes et ces femmes auxquels ne s’applique pas le droit du travail.

AAH en couple : un abattement plus avantageux selon le Gouvernement

Le mode de calcul de l’AAH va évoluer pour les allocataires en couple. Comme Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, l’avait annoncé début juin, un abattement de 5 000 €, plus avantageux, sur les ressources du conjoint va remplacer celui de 20 %. Faire-face.fr en avait détaillé les conséquences dans un précédent article. La mesure figurera dans le projet de loi de finances 2022, qui sera présenté en septembre. Elle s’appliquera à compter de janvier 2022.

Pour APF France handicap, des mesures insuffisantes

« Nous déplorons fortement l’absence de mesures ambitieuses pour l’effectivité des droits fondamentaux (…)  au regard des situations dramatiques vécues par les personnes en situation de handicap et leur famille », commente APF France handicap dans un communiqué diffusé ce 6 juillet.  Et ce dans de nombreux domaines :  PCH, PCH parentalité, emploi, habitat inclusif, vie affective et sexuelle. Sans oublier la déconjugalisation de l’AAH que le Gouvernement refuse et veut remplacer par un abattement forfaitaire. L’association annonce d’ailleurs une journée de mobilisation nationale le 16 septembre prochain pour demander cette déconjugalisation. Avec des rassemblements dans toute la France.

Autonomie : 350 postes pour les projets de vie

Facilitateur de choix de vie : voilà un nouveau métier que le Gouvernement souhaite développer. Il financera la création de 350 postes. La mission de ces professionnels sera double. Aider les personnes en situation de handicap à définir leur projet de vie. Et concevoir le parcours (accompagnement, services, droits…) qui garantit le respect de leur choix.

Handicap psychique : la PCH à l’étude

La PCH avance… à petits pas. En mai 2020, le Gouvernement avait confié à un groupe de travail le soin de faire des propositions pour améliorer la compensation des personnes en situation de handicap psychique, mental, cognitif ou avec des troubles du neurodéveloppement (TND). En effet, les critères actuels d’ouverture des droits à la PCH ne leur permettent pas d’y avoir accès.

Sur la base des recommandations de ces experts, une étude action va être lancée. Objectif : « Approfondir les constats en vie réelle et identifier les conditions de réussite de l’amélioration de cette compensation. » Pas sûr que le droit à la PCH pour ces citoyens devienne effectif avant la fin du quinquennat.

D’autres annonces

– Création de dix entreprises adaptées dans des établissements pénitentiaires ;

– désignation de référents handicap dans les structures de médecine d’urgence ;

– mise en place d’une formation en ligne, à destination des professionnels, sur la lutte contre les violences sexuelles dans les établissements et services médico-sociaux ;

– accélération de la mise en accessibilité des 250 démarches administratives en ligne les plus utilisées par les Français ;

– mise en place de 24 plateformes de coordination et d’orientation (PCO) supplémentaires. Leur rôle est d’organiser au plus vite les démarches de diagnostic et d’intervention précoce pour les enfants dont les parents suspectent des troubles du neurodéveloppement ;

– reconnaissance de la surdicécité comme un handicap spécifique. Un groupe de travail va définir d’ici la fin de l’année les modalités de compensation adaptées aux besoins des 6 500 personnes atteintes d’une déficience auditive et visuelle.

A propos de Franck Seuret

Journaliste éco-social et documentariste. Spécialiste de la politique sociale du handicap.

Lire aussi

AAH en couple – À Paris, le front de 22 organisations pour la déconjugalisation

Mettre fin à la prise en compte des revenus du conjoint dans le calcul de …

8 commentaire

  1. ——————————————————————
    « Quand des avancées sont réalisées pour améliorer la vie des personnes handicapées, c’est toute la société qui progresse » : Jean Castex, lors du cinquième Comité interministériel du handicap.

    Et inversement !!! Vu l’état de décrépitude avancé dans lequel ces odieux personnages sont en train de plonger la société dans son ensemble, on ne saurait mieux dire… cqfd ! :-/

    « Les co**s ça ose tout, c’est même à çà qu’on les reconnait »

    Copello
    ——————————————————————

  2. Je pense que encore une fois la proposition sur L’AAH va être bâclé vite entériné.
    UN Gouvernement qui a chaud au culs, peur de ne pas être réélu.

  3. Les handicapés ont encore le temps, beaucoup de temps pour en baver ,ils ont l’habitude et celà semble leur convenir vu QU’ILS NE FONT RIEN !

    cluzel vend l’amour et les handicapés achétent !

    Les handicapés qui comme nous se sont séparés DE FAIT de leur couple à leur CAF les saluent bien mais nous n’allons pas redire encore une fois ce que nous avons dit 100 fois «  » QUE SANS LA SEPARATION DE FAIT DE LEUR COUPLE A LA CAF  » rien, mais absolument rien ne changera .

  4. Je suis a l’a.ah en couple jai trop de problème de santé ( prothèse de hanche des que je fais des efforts pour mon ménage j’avais demandé une femme de ménage et je n’ai pas droit ou peut t’on se renseigner merci de me renseigner jai fait toute les organismes aidez moi

  5. Que du bla-bla et pas beaucoup d’avancées.. Même du recul en soit ! On prend toujours les personnes en situation de handicap pour des dindons et on nous raconte des sornettes comme si on était tous des idiots.
    Les quelques avancées qui ont été faites en droit du handicap dans ce pays sont constamment remises en causes par les institutions elles mêmes qui ne les appliques pas, ou alors bien pensées mais mal abusées au quotidien.. comme le stationnement PMR constamment squatté par des personnes avec de fausses cartes ou voir même pas du tout, poussant ainsi les personnes en réelles difficultées à devoir parfois rebrousser chemins..
    On pousse constamment les personnes en situation de handicap à se rabaisser au statut de dépendant et de mendiant, C’EST DEPLORABLE ! Et en plus, ses dernières années pris en filatures et traquées comme des criminels pour tenter de diminuer les montants des maigres avantages attribués afin qu’elles puissent jouir d’un peu de dignité humaine ! ELLE EST BELLE L’INCLUSION dans notre société ! Montrés du doigt et stigmatisés !

  6. HENRY-PRUAL christiane

    lire et signer la pétition  » URGENCE HANDICAP DANGER « 

  7. Monsieur le président nous avez dit que nous ne serions pas oubliés pendant le confinement. Ce ne fut pas le cas. Des incidents de paiements de la pension handicapée non payée: janvier, Mars, avril, mai et aôut 2020 et personne au téléphone, ni par mail. Il faut combler les découverts que cela a provoqué et c’est impossible car je ne touche pas assez pour faire de l’épargne. Nos conjoints ne sont pas là pour tout payer et je refuse. Plus d’autonomie financière et des risques vitaux accrues du fait de mon AOH. Cela fait 3 années que ma déclaration est fausse en terme de chiffres et que je fais des réclamations chaque année…Je suis systématiquement classée en travailleuse sur la déclaration d’imposition pourtant il existe une case pension d’invalidité. Plus de bulletins de solde prestations en espèce invalidité. J’en ai besoin pourtant pour ma retraite. Je passe mon temps à me battre contre des moulins à vent. J’ai l’impression de ne plus exister pour la société…Et quand je demande de l’aide, je me balade dans les services et c’est à nouveau de l’administratif à faire. C’est épuisant ….Qui peut nous aider?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial