Sclérose en plaques : une nouvelle voie pour lutter contre la maladie ?

Publié le 15 juillet 2021 par Olivier Clot-Faybesse
Article réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Interaction entre lymphocytes T folliculaires et macrophages
Un lymphocyte (en jaune) interagissant avec d’autres cellules de l’immunité © CIML/Inserm/CNRS/H. Lelouard
En activant les récepteurs de certains lymphocytes, les mécanismes auto-immuns associés à la sclérose en plaques peuvent être modulés. Avec comme bénéfice de proposer de nouvelles perspectives thérapeutiques. Utiliser le système immunitaire pour lutter contre… une maladie immunitaire ? C’est, en effet, la nouvelle piste thérapeutique envisagée pour combattre la sclérose en plaques (Sep). Dans cette maladie auto-immune chronique, un dysfonctionnement conduit les cellules de l’immunité à se retourner contre la myéline. Cette substance protectrice forme une gaine autour de nos fibres nerveuses. Les responsables de sa destruction sont des lymphocytes dits effecteurs. Ce sont donc eux qui, dans la Sep, génèrent une inflammation et déclenchent les s
La suite est réservée aux abonnés du magazine. Déjà abonné ? Se connecter