Les entreprises adaptées peinent à recruter des travailleurs handicapés

Publié le 26 janvier 2022 par Franck Seuret
Selon l'Unea, plus d'une entreprise adaptée sur deux a des offres d'emploi déposées auprès de Pôle emploi et Cap emploi mais non satisfaites.

Selon une récente enquête de l’Union nationale des entreprises adaptées (Unea), plus de 75 % d’entre elles déclarent « de fortes difficultés de recrutement de personnel en situation de handicap ». Une sur trois a même dû avoir recours au recrutement de personnes non reconnues handicapées ou d’intérimaires. Pourtant, près de 500 000 travailleurs handicapés pointent à Pôle emploi. Sébastien Citerne, le directeur général de l’Unea, explique les raisons de ce paradoxe. 

Faire-face.fr : Pourquoi les entreprises adaptées rencontrent de telles difficultés pour recruter des travailleurs handicapés, alors que c’est leur vocation ?

Sébastien Citerne : Il faut d’abord souligner que les besoins sont importants. Les quelque 800 entreprises adaptées (EA) emploient 38 000 salariés en situation de handicap. En 2021, elles ont proposé 10 000 offres d’emploi, tous types de contrats confondus, des contrats à durée déterminée de quelques jours aux contrats à durée indéterminée. La crise sanitaire a sans doute accru les besoins, notamment pour remplacer les salariés ayant contracté le Covid.

« Des travailleurs handicapés difficiles à identifier dans les fichiers »

De plus, la situation varie fortement d’un bassin d’emploi à l’autre. Certains territoires sont proches du plein-emploi. Y compris sur la population des travailleurs handicapés.

F-F.fr : Certes, mais 10 000 offres, cela reste peu comparé au réservoir de 500 000 travailleurs handicapés inscrits à Pôle emploi.

S.C : Encore faut-il réussir à pouvoir les toucher. Or, aujourd’hui, les fichiers de Pôle emploi ne sont pas suffisamment renseignés. Le rapprochement de Pôle emploi et Cap emploi devrait permettre d’améliorer la situation. Mais pour le moment, toutes les agences ne sont pas en mesure d’identifier correctement les travailleurs handicapés parmi les demandeurs d’emploi. Les services de l’État ont lancé, fin 2021, une opération pour que Pôle emploi, Cap emploi et les Missions locales coordonnent leurs recherches de candidats pour les EA.

En résumé, le sourcing, c’est-à-dire l’identification des candidats susceptibles de correspondre aux besoins, pose problème. Selon notre enquête, 40 % des entreprises adaptées indiquent que les profils de postes envoyés ne correspondent pas aux prérequis et aux contraintes du poste.

F-F.fr : Les entreprises adaptées ne cherchent-elles pas des moutons à cinq pattes ?

S.C :  C’est peut-être le cas de certaines EA. Mais la majorité d’entre elles ont bien compris qu’elles devaient former des demandeurs d’emploi plutôt que de cibler les rares candidats remplissant toutes les cases du profil recherché.

« Nous souhaitons assouplir » l’accès aux crédits de formation

Depuis 2019, l’État a confié à l’Agefiph la mise en œuvre du plan d’investissement dans les compétences pour les EA. L’enveloppe s’élève à 50 millions d’euros sur quatre ans, de 2019 à 2022. Mais elle n’est mobilisable que sur les deux expérimentations en cours, les CDD Tremplin et les entreprises adaptées de travail temporaire. Les crédits ont été faiblement consommés.

Nous souhaitons donc assouplir les conditions d’accès au plan pour pallier les difficultés de recrutement. Les discussions sont en cours avec le ministère du Travail.

F-F.fr : Et les candidatures spontanées ? Les entreprises adaptées n’en reçoivent pas assez ?

S.C :  Les EA doivent continuer à développer leur attractivité : leur image n’est pas toujours conforme à ce qu’elles sont. Dans l’esprit de nombreux demandeurs d’emploi, elles sont assimilées aux établissements et service d’aide par le travail (Ésat). Or, notre fonctionnement est fondamentalement différent.

« Les EA ne sont pas des établissements médico-sociaux mais des entreprises »

Les EA ne sont pas des établissements médico-sociaux mais des entreprises. Nos travailleurs sont des salariés et non des usagers. Et nous offrons des postes dans des secteurs très variés. De la restauration aux services informatiques en passant par la sous-traitance industrielle ou la communication. Nous allons lancer une grande campagne de communication au premier trimestre 2022 pour donner de la visibilité aux métiers au sein des EA.

Comment 6 commentaires

Bonjour,
Je suis à la recherche d’un emploi depuis très longtemps seulement j’ai 54 ans.
À ce jour je ne touche rien car suis marié avec un homme qui perçoit trop es-ce normal de me privé de mes droits.

oui sa c est un vrais problème moi a mon age je cherche un poste un travail via ces entreprises pour pouvoir intégrer la Fonction Publique Téritoriale comme balayer de Voirie Urbaine si on m embauche de suite moi je suis preneur d une place

Bonjour M.Seuret.
J’ ai lu votre article avec beaucoup d’ intérêt et j’ aimerais énormément discuter de vive voix avec vous par téléphone car j’ ai un fils adulte avec un handicap , diplômé d’une double licence professionnelle dans le domaine du numérique qui cherche un travail ou une formation en alternance dans son domaine.

Bonjour, j’ai déjà participé à des conférences et autres réunions relatives à l’emploi des personnes handicapées, j’en suis sortie « le moral dans les chaussettes », ceci car les postes proposés étaient la plupart du temps des postes nécessitant le BAC ou au moins un niveau BAC (je cherchais un poste pour un membre de ma famille) . Il faut savoir que 80% des handicapés n’ont pas le niveau bac, que les postes « bas de gamme » (pardon pour le terme) nécessitent de pouvoir marcher, de pouvoir rester debout, ce qui n’est pas tjs possible.
Voilà, les postes qui ne trouvent pas de candidats sont de quel niveau ?
C’est tout, je suis désabusée…

Je suis à la recherche d’un emploi administratif autour d’Orléans. J’ai émis des candidatures spontanées dans les ESAT, EA seule une m’a répondu négativement

Je suis à la recherche d’un emploi administratif autour d’Orléans. J’ai émis des candidatures spontanées dans les ESAT, EA seule une m’a répondu négativement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de Confidentialité de Google et l'application des Conditions d'Utilisation.

Sujets :
Emploi