Handivisible, la priorité aux caisses ou aux guichets sans quémander

Publié le 16 juin 2022 par Franck Seuret
Une trentaine de commerces et d'administrations de l'Aube proposent actuellement le service Handivisible, accessible à partir d'un smartphone ou bientôt d'une télécommande. © Pikisuperstar

Le dispositif Handivisible permet à toute personne handicapée bénéficiant du droit à la priorité de signaler sa présence dans une file d’attente. Le personnel d’un magasin, d’une administration ou autre, pourra alors demander aux autres usagers de la laisser passer. Cela lui évitera donc d’avoir à le faire elle-même, ce qui peut être embarrassant. 

« J’étais très gênée. Je ne savais pas comment faire. » Maïté Ferdinand se souvient encore de la première fois où elle s’est rendue dans un magasin, sa carte mobilité inclusion (CMI) priorité (l’ex-carte de priorité), fraîchement attribuée par la Maison départementale des personnes handicapées, dans le portefeuille.

« J’ai vu la file de gens devant moi et je me suis dit que je n’arriverais jamais à leur demander de me céder leur place. »  Surtout que son handicap est invisible. « J’en ai parlé à une amie, elle aussi handicapée. Elle m’a confié qu’elle ne se servait jamais de sa carte de priorité, parce qu’elle avait le sentiment de devoir quémander. C’est comme ça qu’est née l’idée d’Handivisible. »

Dans l’Aube, Carrefour et la Caf ont adopté Handivisible

Le boîtier s’allume lorsqu’une personne active l’application sur son smartphone. © DR

Aujourd’hui, Maïté Ferdinand ne ressent plus de « gêne »  lorsqu’elle va faire ses courses au Carrefour de La Chapelle-Saint-Luc, dans l’Aube. Ou quand elle se rend à sa Caisse d’allocations familiales. Ces établissements ont en effet installé le dispositif que la Troyenne a imaginé.

Une des caisses du supermarché et un des guichets administratifs sont équipés d’un boîtier lumineux et sonore. Lorsque Maïté Ferdinand arrive dans la file, elle active ce boîtier à l’aide de l’application téléchargée sur son smartphone. Le salarié en poste, alerté par le signal qu’une personne ayant priorité est présente, n’a plus qu’à demander aux clients ou aux usagers, se trouvant dans la file d’attente, de la laisser passer. « Cela change tout », se félicite l’inventrice.

Des agents commerciaux commencent à diffuser le dispositif

Après une période de test, Maïté Ferdinand a officiellement lancé Handivisible début 2022. Aujourd’hui, une trentaine de commerces et d’administrations en sont dotés. Quasiment tous dans l’Aube, son département d’origine, et, à plus petite échelle, dans la Marne voisine. « Mais j’ai bon espoir que cela fasse tache d’huile. Je commence à travailler avec des agents commerciaux qui vont proposer ce service dans tous les départements », raconte-t-elle.

Les MDPH de l’Aube et de la Marne vont informer les titulaires

Pour les détenteurs de la CMI avec la mention priorité ou invalidité, le téléchargement et l’utilisation de l’application sont gratuits. Les établissements, eux, doivent s’acquitter d’une redevance mensuelle de 50 €.

Reste aussi à le faire savoir aux utilisateurs potentiels. Seules 700 personnes ont, en effet, déjà téléchargé l’appli. Les MDPH de l’Aube et de la Marne ont donné leur accord pour adresser un courrier à leur quelque 20 000 titulaires de la CMI priorité et invalidité. À l’échelle de la France entière, plusieurs centaines de milliers de personnes – vraisemblablement entre un et deux millions – détiennent une telle carte.

Handivisible en pratique

Pour utiliser ce dispositif, vous devez télécharger l’application Handivisible sur votre smartphone. Depuis l’Appstore, si vous avez un iPhone, ou Google Play Store, pour les autres. Pour créer un compte, il vous faut justifier de votre handicap en prenant votre carte mobilité inclusion en photo.

« Une fois la vérification faite, nous effaçons ces données », promet Maïté Ferdinand. L’application permet de savoir quels établissements offrent le service Handivisible. Devant la caisse ou le guichet équipé du boîtier, bien visible, vous n’avez plus qu’à signaler votre présence sur l’application de votre téléphone.

Vous n’avez pas de smartphone ? Handivisble vendra à partir de juillet des télécommandes permettant d’activer le boîtier. « Une trentaine d’euros, à prix coûtant », précise Maïté Ferdinand.

Comment 8 commentaires

C’est genial
a generaliser tres tres vite dans toute la france
J’avais ete voir le directeur de carrefour chez moi en savoie,en lui disant que c’etait tres genant ,et que ca serait bien qu’il mette une sonnette pour qu’on puisse appeler Et aussi que le panneau « caisse prioritaire « soit tres visible..sur la caisse..car au plafond personne ne le voit…

Dans un supermarché, on a souvent un caddie bien rempli. Ce serait quand même plus simple, plus pratique et moins gênant qu’une caisse soit réservée uniquement aux porteurs de la Carte Mobilité Inclusion, caisse qui ne serait ouverte que sur appel. Il n’y a jamais beaucoup de personnes qui ont besoin de cette priorité au même moment. Il y a toujours une personne en charge de l’aide ou de la surveillance des caisses qui pourrait être affectée à cette caisse. Je suis client d’un magasin d’une grande chaîne qui me propose ce système sur demande à Alès.

Enfin un système intelligent et bien pratique car outre la gêne ressentie lorsque l’on tente de faire valoir le droit à la priorité on se retrouve bien souvent avec des caddies biens remplis de personnes valides. Mais comment faire valoir son handicap lorsque l’on passe à la retraite et que l’AAH n’est plus versée, avons nous toujours droit à notre carte prioritaire ?

Bonjour,
Je suis présidente d’une association de maladies invisibles également référente MDPH pour une autre association donc je suis pour ce boîtier. C’est très intéressant de l’avoir conçu. Merci à vous Handivisible et faireface.

super si dans tous les departement pouvez le faire moi je suis dans le calvados et il est vrai que l’on a du mal ou des réflexion quand on passe devant un jour j’était a ikea a caen mon accompagnatrice monte la carte car je n’était pas bien des jeunes mon insulté ,et quand a la vue juste après le passage en caisse que j’ai fait un malaise et que les pompier sont venue elle est vevue s’excuser en disant oui mais il y en a qui abuse l’accompagnatrice lui a répondu si il on la carte c’est qu’il y a un problème meme non visible

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de Confidentialité de Google et l'application des Conditions d'Utilisation.