Première mondiale : un exosquelette adapté aux enfants

Publié le 17 juin 2022 par Olivier Clot-Faybesse
L’exosquelette pédiatrique d’Elena García Armada a reçu l’autorisation d’être utilisé dans les centres de rééducation et les hôpitaux de l’Union européenne. © Marsi Bionics

La scientifique espagnole Elena García Armada a mis au point un exosquelette destiné à aider les enfants paralysés à marcher. Après avoir obtenu une certification médicale en 2021, cette innovation est en lice pour le prix de l’office européen des brevets, catégorie Recherche.

Tout est parti d’une rencontre. En 2009, la professeure d’ingénierie Elena García Armada se lie avec une jeune fille paralysée après un accident de voiture. Si des exosquelettes pour adultes existent, la chercheuse réalise qu’il n’y en pas d’adaptable pour les enfants.

« Comme aucune solution n’était envisagée, j’ai compris que je devais résoudre le problème moi-même », explique-t-elle. La roboticienne entreprend alors de développer sa solution. Elle se matérialise sous la forme d’une combinaison réglable, en titane, reliée à une batterie, et d’un réseau de petits moteurs avec des capteurs.

Amplifier les mouvements de l’enfant

Ces éléments fonctionnent conjointement, comme des articulations mécaniques s’ajustant au corps de l’enfant et accentuant les mouvements légers. Surtout, ils s’adaptent à chaque petit patient au fur et à mesure de sa rééducation. Ce qui permet un traitement plus adapté.

En effet, comme il faut moins de huit minutes pour installer l’exosquelette, l’enfant peut l’utiliser pour marcher pendant ses séances de rééducation. Ce qui, notamment, participe à réduire la détérioration de ses muscles et à éviter les complications médicales.

L’exosquelette pédiatrique, invention de l’année ?

En 2013, Elena García Armada fonde Marsi Bionics, un centre de recherche médicale. Elle commence alors à industrialiser des prototypes, conformément à la directive internationale sur les dispositifs médicaux. Pensée pour les enfants âgés de 3 à 10 ans, la gamme s’appelle Atlas Pediatric Exo.

Avec son exosquelette pédiatrique, l’ingénieure espagnole, déjà lauréate du prix du public (sur un total de plus de 23 000 votes exprimés !), est l’une des trois finalistes pour le prix de l’inventeur européen de l’année. Cette récompense annuelle (catégorie Recherche) est une initiative de l’office européen des brevets (OEB). Les lauréats de l’édition 2022 de l’OEB seront connus au cours d’une cérémonie virtuelle le 21 juin, à découvrir ici.

Comment 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de Confidentialité de Google et l'application des Conditions d'Utilisation.