2,90 

Les victimes d’accident du travail ou de maladie professionnelle obtiennent une indemnisation sans avoir à apporter la preuve de la faute de l’employeur. Mais, elle n’est que forfaitaire, pas intégrale. Seule la perte définitive, totale ou partielle de leur capacité à travailler sera prise en compte. Pas leurs autres préjudices. Sauf en cas de faute inexcusable de l’employeur.

Le parcours qui va de la reconnaissance à l’indemnisation s’avère souvent long et complexe. Il faut bien en connaître les étapes. Détails des procédures, écueils à éviter, conseils d’experts, aides possibles… : un dossier complet pour mieux défendre ses droits.

Dans ce dossier vous trouverez :

Les trois écueils à absolument éviter

Les étapes à respecter pour faire reconnaître un accident du travail

Les mécanismes qui coexistent pour la reconnaissance d’une maladie professionnelle

L’aide humaine à laquelle vous pourrez peut-être prétendre

Les règles en cas d’arrêts de travail

Les clés pour bien gérer le retour au travail

Les modalités d’attribution d’un taux d’incapacité permanente