Accueil > Arrêt sur la toile > Dysfonction sexuelle, l’autre conséquence de la fibromyalgie
Capture d'écran Santé Log

Dysfonction sexuelle, l’autre conséquence de la fibromyalgie

Au fil des études, la fibromyalgie révèle certains de ses secrets. Des chercheurs turcs ont mis en évidence une dysfonction sexuelle (baisse de libido ou frigidité) chez les patientes.

La fibromyalgie se caractérise par des douleurs chroniques et diffuses dans tout le corps. Mais elle s’accompagne également de nombreuses autres manifestations. Certaines sont connues depuis longtemps, comme les troubles du sommeil, les migraines ou la fatigue, et d’autres viennent d’être mises en avant. Une étude turque, rapportée par Santé Log, révèle que les femmes fibromyalgiques souffrent également d’une dysfonction sexuelle. Pour cette enquête, les scientifiques ont évalué les données de 96 patientes malades et de 94 autres en bonne santé à travers différents questionnaires.

Anxiété et troubles de l’humeur

Que disent les résultats ? Comme le rapporte le site médical, plus de la moitié (52,1 %) des femmes souffrent de troubles sexuels. Dans le détail, elles sont 37,5 % à évoquer une baisse de libido et plus de 10 % à mentionner une frigidité. Et ce n’est pas tout. Chez de nombreuses femmes, la fibromyalgie entraîne également de l’anxiété, des troubles de l’humeur ou de la personnalité.

La fibromyalgie affiche une prévalence de 2 à 5 % de la population générale avec une prédominance féminine. Elle est classée comme un rhumatisme par l’Organisation mondiale de la Santé depuis 2002. En France, il n’en est rien mais les choses pourraient changer. En effet, une commission d’enquête parlementaire a été mise en place au début du mois de mai à l’Assemblée nationale. Elle rassemble des biologistes, des médecins, des neurologues, etc. qui doivent débattre de la fibromyalgie et essayer de mieux comprendre le mécanisme de cette maladie mal connue. Les résultats sont attendus pour la mi-septembre. De son côté, l’Inserm mène une expertise scientifique dont les conclusions seront publiées au début de l’année 2017.  Signalé par Johanna Amselem

À lire sur Santé Log

A propos de Johanna Amselem

Johanna Amselem
Journaliste spécialisée dans les thématiques de santé.

Lire aussi

Dyslexie : la lampe Lexilight promet d’aider à lire

Lors du dernier salon Consumer Electronics Show (CES) à Las Vegas, une start-up française a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial