Accueil > Droits > Droits des personnes handicapées : l’Onu sermonne la France
Certains pays membres de l'Onu, à savoir les États-Unis, l’Autriche, la Norvège l’Arabie saoudite ou la Birmanie, ont demandé à la France de « prendre les mesures nécessaires pour réaliser l’égalité de traitement des personnes handicapées ».© L'Express.fr

Droits des personnes handicapées : l’Onu sermonne la France

Le Conseil des droits de l’homme de l’Onu (CDH) vient d’adresser quelque 300 recommandations à la France. Une dizaine concerne la situation des personnes handicapées. Le gouvernement est appelé à ne plus se contenter de bonnes intentions.

C’est une longue liste de recommandations que les Nations unies ont adressées à la France vendredi 19 janvier. Toutes dénoncent, en filigrane, les atteintes aux droits de l’homme sur notre sol. Parmi ces préconisations, formulées par d’autres pays membres de l’Onu, huit exhortent la France à appliquer, de manière effective, les droits des personnes handicapées.

Revoir son modèle de prise en charge médico-sociale

Les États-Unis, l’Autriche, la Norvège mais également des États peu connus pour respecter eux-mêmes ces droits comme l’Arabie saoudite ou la Birmanie. Ils ont demandé à la France de « prendre les mesures nécessaires pour réaliser l’égalité de traitement des personnes handicapées ».

Tous pressent le gouvernement de mettre en œuvre « une politique nationale globale du handicap » (Finlande). Pour eux, il s’agit « d’améliorer l’accès à l’éducation, aux soins, à l’emploi et aux infrastructures publiques » (États-Unis). La France est également appelée à « étendre les services sociaux et l’assistance à toutes les personnes handicapées » (Bulgarie).

Renforcer les recherches statistiques sur le handicap

Mais il y a un préalable pour que ces mesures atteignent leur objectif. Il faut « renforcer la recherche statistique et la collecte de données sur le nombre de personnes handicapées dans le pays, les taux globaux de scolarisation, la qualité et la quantité des services et le soutien éducatif offert… », liste la Finlande. Vu des pays nordiques, le peu de connaissances sur la population en situation de handicap a sans doute quelque chose d’inepte.

Ces résolutions ont été adoptées par le CDH après l’examen, lundi 15 janvier, de la situation des droits de l’homme en France. Le gouvernement français a alors présenté son rapport sur le sujet : un satisfecit concernant les mesures prises en matière de handicap. A contrario, l’Unesco et le Comité des droits de l’enfant se sont inquiétés de la persistance des discriminations en termes d’accès à l’éducation des jeunes en situation de handicap.

Créer des alternatives à l’institutionnalisation

Pointant des cas de mauvais traitements en établissements, le CDH a demandé à la France « d’assurer des conditions de vie dignes et de préserver l’intégrité physique et psychique des personnes placées en institution ».

Et la rapporteuse spéciale sur les droits des personnes handicapées de rappeler ses recommandations « pour la désinstitutionnalisation et la création d’alternative au placement institutionnel ».

Cet “examen périodique universel” du Conseil des droits de l’homme est une procédure à laquelle se soumettent les 193 pays membres de l’Onu tous les quatre ans. La France présentera en juin au Conseil les recommandations qu’elle accepte, comme le prévoient les règles de l’Onu. Aurélia Sevestre

A propos de Aurélia Sevestre

Lire aussi

Les détenus handicapés ont droit à la dignité

Dans un récent avis, la contrôleuse générale des lieux de privation de liberté dénonce le …

12 commentaire

  1. Il faut garder et continuer à créer des places dans les établissements en leur donnant les moyens humains et financiers.
    Développer les établissements pour les personnes handicapées vieillissantes
    Créer des MÀS DES FAP il n y a pas assez de places

    • En effet, il faut continuer à créer des places, mais veiller à les rendre viables, dans un but d’insertion sociale

    • Et ouvrir la vie de la cité à tout le monde ? l’institutionalisation il n’y a rien de pire, et ce n’est pas qu’une question de moyens mais beaucoup plus de mentalité !

  2. Merci, mais y-a-t-il un lien pour télécharger ces 300 recommandations?

    • Valérie Dichiappari

      Hélas non. Il ne sera disponible qu’en juin prochain : Un document final, qui inclut les recommandations émises par les États ayant pris part à la discussion ainsi que la position de l’État examiné concernant ces recommandations, sera ensuite adopté par le Conseil des droits de l’homme lors de sa trente-huitième session, qui se tiendra en juin 2018.

  3. Nous espérons simplement que nos gouvernants français entendront et rendrons effectives ces 300 recommandations du CDH

  4. Faire reconnaitre la Fibromyagie par les médecin conseils de la sécu , la situation est insupportable .

  5. Il est écrit : «  »Les États-Unis, l’Autriche, la Norvège mais également des États peu connus pour respecter eux-mêmes ces droits comme l’Arabie saoudite ou la Birmanie. Ils ont demandé à la France de « prendre les mesures nécessaires pour réaliser l’égalité de traitement des personnes handicapées » «  »
    Si on comprend bien : faites ce que je dis mais pas ce que je fais. Il y a longtemps que cette recette est appliquée. Rien de bien neuf.

  6. Qu’attendent les gouvernants pour passer au volet répressif à appliquer aux commerçants, médecins et autres professionnels de santé, les administrations qui n’appliquent pas la loi de 2005 (+ le texte accordant une prolongation) concernant l’accessibilité? J’enrage.

  7. Reconnaître la fibromyalgie et la maladie de Lyme….

  8. j etais infirmiere liberale . un matin en 2008 les muscles de mes jambes ne me portaient plus ; ma maladie orpheline a ete reconnue en 2011 la mdph m a mise en invalidite mais a refuse de me donner la pension d invalidite ainsi que de me fournir des aides pour fauteuil roulant electrique et autre disant que mon handicap n avait pas ete declare avant mes 60 ans . 60 ans en 2007!!! et ma retraite a demarer en 2012 !!!!personne ne s est pose la question si j avais les moyens de manger de payer les charges de mon habitation ? heureusement qu il y avait les restos du coeur et le centre social !!!!!!!!

  9. Bonjour
    comment faire bouger les organismes de Tutelles pour le remboursement des factures,ce qui pose bcp de problemes à la famille qui doit avancer l,argent à chaque depense hors nourriture ex:vetements, vacances etc,et qui rencontre les memes difficultées???qui peut m,apporter une reponse?MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *