Accueil > Autonomie > Aides Humaines > Aidants : le projet de congé indemnisé renvoyé à plus tard
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités : « Si 20 % des aidants demandaient un congé de 120 jours par an (…), le coût de cette mesure serait de 550 millions d’euros. »

Aidants : le projet de congé indemnisé renvoyé à plus tard

Les députés de La République en marche ont renvoyé en Commission des Affaires sociales une proposition de loi communiste visant à instaurer une indemnisation du congé de proche aidant. Le gouvernement s’est en effet engagé à proposer des mesures en faveur des aidants « dans les prochains mois ».

Le droit à un congé indemnisé pour les aidants, ce n’est pas pour tout de suite. L’Assemblée nationale a repoussé, jeudi 8 mars, une proposition de loi prévoyant d’accorder une indemnisation quotidienne aux aidants. Son montant aurait pu être identique à celui de l’allocation journalière de présence parentale (43 à 51 € par jour). Le congé de proche aidant, créé en janvier 2017, reste donc un congé sans solde.

Cette proposition des communistes était notamment soutenue par Les Républicains, La nouvelle Gauche (socialistes et écologistes) et France insoumise. Mais pas par La République en marche ni le gouvernement.

Toutefois, le sujet a été renvoyé en Commission des Affaires sociales où il devrait être de nouveau être abordé mais dans un cadre plus global.

Traiter l’ensemble du problème

La ministre des Solidarités s’est en effet engagée à proposer au Parlement des mesures « abordant la problématique des aidants familiaux dans son ensemble (…) dans les prochains mois. » « Ce sujet doit maintenant être abordé de façon globale, dans toute sa complexité », a ajouté Agnès Buzyn. Or, la proposition de loi de Pierre Dharéville « se concentre sur les seuls aidants salariés (…) et ne prend pas en compte ceux qui ne travaillent pas mais représentent la moitié des aidants. »

Les cinq objectifs du gouvernement

Les mesures que le gouvernement proposera devront servir cinq objectifs, a-t-elle expliqué. Mieux informer et communiquer autour des droits des aidants. Les accompagner et les soutenir au quotidien. Mieux repérer et prévenir les risques pesant sur eux. Développer les solutions de répit. Améliorer leur inclusion professionnelle.

Une mesure estimée à 550 millions d’euros

Agnès Buzyn n’a donc pris aucun engagement sur l’indemnisation du congé de proche aidant. Elle s’est par ailleurs inquiétée du financement de cette mesure, telle qu’envisagée par les députés communistes. « Si 20 % des aidants demandaient un congé de 120 jours par an (…), le coût de cette mesure serait de 550 millions d’euros », a-t-elle avancé. Pas si coûteux que cela vu l’enjeu de société que représente l’accompagnement des personnes dépendantes. Franck Seuret

A propos de Franck Seuret

Lire aussi

Handicap : plus besoin de se déplacer pour faire le plein

Pour un conducteur à mobilité réduite, remplir le réservoir de son véhicule est tout sauf …

6 commentaire

  1. Je trouve ça choquant car savent-ils seulement ce que représente la tâche d’un aidant?

  2. Je suis aidant mon fils a eu un erreur médicale on nous laisse seul dans nos ennuis personnes nous aide j’ai droit à 121h part le conseil général mais les assistante sociale nous les l’enlève depuis 6ans je n’ai plus de vie je ne voie plus mais enfants tout le monde nous à tourné le dos merci au docteur qui à détruisez vie de mon fils et toute sa famille j’ai dû divorcé

  3. Décidément, ce gouvernement continue d élargir la catégorie qui selon lui, « ne servent à rien », et à passer devant une personne en train de mourir sans lever le p’tit doigt. Scandaleux.

  4. Étant proche aidant de ma soeur trisomique et ayant garder un Travail à temps plein je trouve qu’ en marche ne réponds pas aux aidants rien n est fait pour le repit la compensation la rreconnaissance un statut rien de rien bouger en marche les aidants ont besoin de vous

  5. Je viens de recevoir la réponse à ma demande de renouvellement de la PCH depuis 9 ans mon épouse était reconnu pour 83h45 par mois alors que mon état c’est détérioré (ils ont même rajouter la carte de stationnement pour handicapés car eux-mêmes disent comme votre état c’est aggraver etc…)et là stupeur ils rabaisse les heures de PCH à 55h45 déjà que je prend Mal mon invalidité à plus de 80% ça me met le moral a zéro je ne suis pas le seul dans ce cas plusieurs personnes que je connais disent pareils je voudrais savoir si d’autres personnes sont comme moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *