Lali Dugelay, créatrice du site Aspie at Work : « Mon comportement atypique a généré de la violence à mon égard »

Publié le 17 décembre 2021 par Claudine Colozzi
Article réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
city business people abstract background
Ne pas savoir décoder les métaphores, les sous-entendus et le second degré est un handicap, trop souvent ignoré car invisible, dans la communication sociale. © AdobeStock
Porteuse d’un trouble du spectre autistique, Lali Dugelay, 44 ans, a été diagnostiquée tardivement en 2020. Victime de violence et de harcèlement à de multiples reprises, cette responsable communication milite pour une meilleure connaissance des spécificités des personnes vivant avec un handicap invisible. « Je suis la troisième d’une fratrie de quatre enfants. Dès l’école et le collège, j’ai vécu de nombreuses situations de harcèlement et d’agression physique. Je rentrais blessée à la maison avec des traces de coups de fourchette et de couteau que je cachais à mes parents, car je ne voulais pas leur faire de la peine. Solitaire, fuyant les interactions avec les autres enfants, je préférais rester dans mon coin. Je crois que cette attitude les gênait d’où leurs réactions hostiles. Mon comportement atypique, ma bizarrerie aux yeux des personnes neurotypiques* ont toujours généré de la violence à mon égard.
Je me souviens d’avoir répondu à un homme qui me proposait de prendre un dernier verre
La suite est réservée aux abonnés du magazine. Déjà abonné ? Se connecter