Accueil » Autonomie » Aides Techniques » Japon : bientôt des fauteuils roulants capables de se déplacer seuls mais pas n’importe où
Japon : bientôt des fauteuils roulants capables de se déplacer seuls mais pas n’importe où
Le robot-fauteuil de Panasonic est aussi capable de se déplacer en pool, c’est-à-dire avec d’autres, en file indienne. © DR

Japon : bientôt des fauteuils roulants capables de se déplacer seuls mais pas n’importe où

Publié le 22 août 2017

Depuis le 8 août et jusqu’en mars 2018, Panasonic teste dans l’aéroport international de Tokyo-Haneda (Japon) des fauteuils roulants autonomes et futuristes.

Après les voitures autonomes… voici les fauteuils roulants. Un modèle baptisé “Whill next” a été mis au point par l’entreprise japonaise Panasonic. Il est destiné à être déployé dans les aéroports nippons. Objectif : faciliter la circulation des personnes à mobilité réduite, en vue des Jeux olympiques d’été de 2020. Ces derniers se dérouleront à Tokyo et serviront de vitrine technologique au pays. C’est d’ailleurs dans l’aéroport de la capitale de l’archipel que Panasonic teste en ce moment ces engins.

Des fauteuils roulants dotés de technologies

Concrètement, via une application dédiée sur son Smartphone, l’utilisateur signale où il se trouve et “appelle” un fauteuil au moment de l’enregistrement de ses bagages. Une fois installé, il lui indique où il veut se rendre (un terminal, une porte d’embarquement, une boutique…). Grâce à un GPS intégré, l’appareil géo-localise la destination et détermine le meilleur trajet pour s’y rendre. Les capteurs dont il est doté lui permettent d’éviter les éventuels obstacles (bagages et autres objets, voyageurs, animaux…), de les contourner et de s’arrêter automatiquement si besoin.

Des fauteuils roulants au design futuriste

Autre prouesse de ce robot-fauteuil : être capable de se déplacer en pool, c’est-à-dire avec d’autres, en file indienne. Pour permettre, par exemple, à un groupe de personnes en situation de handicap de se suivre de très près. Une fois le parcours effectué, il est programmé pour revenir seul à son point de départ et se regrouper avec ses “congénères” dans la zone de leur stationnement.
Ajoutez à l’ensemble un design néo-futuriste.
Parions que Panasonic ne s’y trompe pas avec cet équipement, au regard des services qu’il peut rendre et de l’envie qu’il peut susciter. Élise Jeanne

 

 

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*