Accueil > Autonomie > Aides Techniques > Aides techniques, réadaptation et handicap : Walkbot, un robot pour réapprendre à marcher

Aides techniques, réadaptation et handicap : Walkbot, un robot pour réapprendre à marcher

Ce tout nouveau venu est à ranger dans la famille des robots d’aide à la réadaptation. Le Walkbot revêt la forme d’un exosquelette et a comme fonction d’entraîner les jambes de son utilisateur dans un mouvement de marche naturelle.

Pour cela, il suffit au patient de glisser chaque membre inférieur dans une armature (ou gaine) articulée et pilotée par des moteurs électriques. L’ensemble est ensuite placé, grâce à un portoir muni de poulies, au-dessus d’un tapis roulant.

Un robot aux multiples avantages

Commercialisé par la société coréenne P&S’Mechanics, et équipant déjà quelques hôpitaux à Séoul, l’apport du Walkbot est considérable.

Au niveau pratique, tout d’abord. Aider une personne à apprendre à remarcher ou à reproduire (si équipée d’une prothèse) les mouvements de la marche nécessite habituellement le travail d’une équipe de kinésithérapeutes. Il faut porter le patient puis stimuler manuellement ses deux jambes. L’utilisation de la robotique et d’un portique télécommandé ne nécessite, elle, qu’un seul soignant. La pénibilité et le temps d’opération s’en trouvent réduits permettant ainsi une prise en charge optimisée. De plus, le reste du personnel peut s’occuper d’autres types de soins.

Ensuite, avec des programmes distincts de rééducation, le panel de bénéficiaires potentiels du Walkbot est des plus larges : patients souffrant de lésions de la moelle épinière, personnes amputées, victimes d’ostéoarthrite ou de dystrophie musculaire, patients atteints d’infirmité motrice cérébrale, de la maladie de Parkinson ou encore de sclérose en plaques.

Enfin, le développement de plus en plus abouti d’exosquelettes, capables tout à la fois de renforcer les muscles des jambes, d’entraîner un mouvement de marche et de soutenir une personne, représente un champ d’innovation prometteur. Il ne reste plus qu’à espérer que le Walkbot et autres exosquelettes arrivent assez vite en France. O. Clot-Faybesse

A propos de Axelle Minet

Lire aussi

Handi Joystick : manette de jeux vidéo innovante

La société Bluelinea lance en France une manette adaptée de jeux vidéo révolutionnaire. Pensée pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *