Aides techniques : un amputé retrouve le sens du toucher grâce à une prothèse bionique

Publié le 23 février 2014 par Axelle Minet

La réalité peut rejoindre la fiction et même la dépasser quand il s’agit de pallier le handicap. Des chercheurs suisses, allemands et italiens viennent de greffer à Dennis Sørensen, un Danois de 36 ans, une main artificielle expérimentale. Non seulement elle permet à cet homme amputé, à la suite d’une explosion, de saisir mais aussi de recouvrer le sens du toucher. Une prothèse capable de restituer la fonction d’un membre mais aussi ses sensations : une première !

L’équipe de Silvestro Micera, de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) en Suisse, a mis au point cette prothèse munie de capteurs capables de réagir à la tension de tendons artificiels quand des chirurgiens et neurologues de l’Hôpital Gemelli de Rome ont réalisé sa « greffe ».

Pas de commercialisation dans l’immédiat

Plus précisément, quatre électrodes ont été greffées sur les nerfs périphériques du moignon. Quand Dennis Sørensen manipule un objet, les informations émises sont converties en impulsions électriques, elles-mêmes transformées en équivalent d’impulsions nerveuses avant d’être envoyées aux électrodes. Il peut ainsi ajuster sa force pour saisir des objets et identifier leur forme et leur texture.

Il faudra cependant encore attendre quelques années avant que cette main bionique, dont le prix est pour l’heure difficile à estimer, soit commercialisée, a expliqué un des auteurs des travaux, Stanisa Raspopovic de l’EPFL : « Tout dépendra des prochains essais cliniques. Mais, la commercialisation devrait être possible dans cinq ans au plus tôt et quinze ans au plus tard. » Olivier Clot-Faybesse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *