Accueil > Société > Des pauvres moins nombreux mais plus pauvres, selon l’Insee

Des pauvres moins nombreux mais plus pauvres, selon l’Insee

Entre 2011 et 2012, la pauvreté et les inégalités ont légèrement reculé. Mais ces deux bonnes nouvelles en cachent deux mauvaises.

Le nombre de pauvres a diminué en France, selon l’Insee. Les données, rendues publiques mardi 9 septembre pour l’année 2012, montrent que le nombre de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté a baissé de 200 000 pour s’établir à 8,5 millions. 13,9% de la population vit donc avec un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté (987 € par mois pour une personne seule), contre 14,3% en 2011. Youpi ? Non, car l’explication est liée à la baisse du niveau de vie de la population française, en général.

Le niveau de vie médian de la population française a diminué

Le seuil de pauvreté correspond en effet, par convention, à 60% du niveau de vie médian (le niveau de vie partageant la population en deux : la moitié dispose de plus ; l’autre moitié de moins). Or, ce dernier a chuté à 19 740 € par an (-1%), en 2012. Le seuil de pauvreté a donc lui aussi diminué (0,6 x 19 740 € =  11 844 € par an, soit 987 € par mois). Comme le souligne l’Insee, le recul du taux de pauvreté « n’est pas le signe d’une hausse du niveau de vie des catégories les moins favorisées ».

Les inégalités reculent mais…

Autre bonne nouvelle en trompe-l’œil : les inégalités se sont réduites légèrement en 2012 pour revenir au niveau de 2010. Ainsi, les 10% des ménages les plus riches disposent d’au moins 37 430 euros par an (pour une personne seule), soit 3,5 fois plus que les 10% des plus modestes, contre 3,6 en 2011. « Cette évolution minime des inégalités traduit le fait que la baisse des niveaux de vie est à la fois plus prononcée dans le haut et dans le bas », précise l’Insee.

… la pauvreté s’intensifie

Et en « bas », la claque est rude. L’intensité de la pauvreté augmente « nettement » :« Les personnes pauvres sont globalement plus éloignées du seuil de pauvreté. » La moitié d’entre elles vivent avec moins de 784 € par mois (peu ou prou le montant de l’allocation adulte handicapé), soit 200 € de moins que le seuil de pauvreté. Un niveau jamais atteint depuis 2006. Franck Seuret – Photo DR

A propos de Valérie Dichiappari

Valérie Dichiappari
Rédactrice en chef.

Lire aussi

Une formation en ligne pour dépister les violences sexuelles contre les femmes et les enfants handicapés

Deux associations viennent de mettre en ligne un module d’auto-formation, gratuit, sur les violences sexuelles. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial