Accueil > Autonomie > Aides Techniques > Lancement d’une enquête sur les aides techniques à la mobilité

Lancement d’une enquête sur les aides techniques à la mobilité

Vous souhaitez acheter une aide technique dédiée à la mobilité pour vous-même ou votre enfant en situation de handicap ? Fauteuil roulant, déambulateur, cannes, scooter électrique, lève-personne… ? Mais quels sont exactement vos besoins et attentes ?
Pour mieux les cerner, un collectif regroupant acteurs professionnels et associations de personnes en situation de handicap, dont l’APF, vous invite à répondre à une enquête, totalement anonyme. Objectif : parvenir à une labellisation des fabricants et prestataires afin d’améliorer les conditions des prestations rendues. Alors à vos claviers, cela ne vous prendra que quelques minutes. Valérie Di Chiappari

A propos de Valérie Dichiappari

Lire aussi

IZZIpak, un organisateur d’habits pour gagner en autonomie

Visant les personnes en situation de handicap comme le grand public, IZZIpak est une solution …

4 commentaire

  1. lors d’un précédent post relatif à l’accessibilité des bâtiments qui vient d’être scandaleusement repoussée, après 1975 et 2015 à 3.6 et 9 années supplémentaires !… je faisais le lien avec la problématique pour les personnes handicapées de sortir de chez elles. car, à quoi bon cette accessibilité si les PMR ne peuvent pas se déplacer faute de pouvoir se procurer un fauteuil roulant ou tout autre aide technique ? atteint d’une SEP, je n’ai pu acquérir mon scooter électrique d’occasion (3000 e) que grâce à l’aide du monde associatif et ma mutuelle qui m’a accordé un prêt santé à 0%. mais que dire de la situation d’une amie, âgée de 35 ans, atteinte d’une myopathie particulièrement sévère qui ne lui permet plus de travailler à mi-temps et qui doit remplacer son fauteuil électrique qui n’est plus adapté à l’évolution de sa pathologie : 37000 e ! le prix d’une voiture de luxe que peu de français peuvent acheter… aussi, a-t-elle dû créer une association pour organiser des lotos, entre autres, pour venir compléter les maigres « aides » publiques qu’elle a, d’ailleurs, eu du mal obtenir. A ce jour, elle attend toujours son fauteuil car il lui manque encore 9800 e !… il me revient alors en mémoire ce jour formidable de 2010 ou 2011 où l’AMF, grâce au Téléthon, avait réussi à réunir un industriel français, des ingénieurs, des ergothérapeutes, des malades pour mettre au point le fauteuil électrique quasi « idéale » à un prix inférieur de 50 % aux tarifs pratiqués généralement. Génial ! mais, depuis : pshiiitt.. on n’en entend plus parlé.. comme si la concurrence avait jalousement défendu un certain monopole !… car le marché du handicapé est florissant : tu dois acheter ce qui existe sur ce marché car tu n’as pas d’autre choix. alors, plus rien n’a de limite: une pince à long manche à 60e, un disque de transferts à 400, un porte cannes pour le scooter à 90… pas de doute: en plus d’être handicapé il vaut mieux ne pas être démuni de ressources…

  2. il faut trouver un medecin qui vous fera la prescription du produit gratuitement je ne le savais pas et j’ai attendu 7ans avant de le savoir alors je vous en prie trouvez vous un ledecin prescripteur!!!!

  3. En 2012, j’ai acquis, par l’intermédiaire d’un centre de réadaptation, un déambulateur pratique, léger, facilement repliable afin de l’emporter dans ma voiture, que je conduis encore, pour aller au travail. J’y ai laissé 125€ de ma poche. 3 ans plus tard, de retour dans ce centre, j’ai rencontré une dame qui a eu un déambulateur entièrement remboursé par la SS : il est lourd, peu maniable, encombrant et ne permet pas le transport simultané de 2 personnes avec déambulateur. D’où coût supplémentaire pour la SS ! Cherchez l’erreur !

  4. Je suis paraplégique depuis 15 ans pour une maladie génétique orpheline qui m’empêche depuis une dizaine d’années de marcher. Je possède donc 2 fauteuils, 1 manuel dont je me sers essentiellement et 1 électrique qui est déjà beaucoup trop lourd « d’énormes options inutiles » et pas facile du tout de se déplacer avec. Mais voilà que maintenant, à force de me servir du fauteuil manuel, j’ai de fortes douleurs chroniques aux épaules et dans le haut du dos et bientôt donc je ne pourrais plus me servir du fauteuil manuel « des examens médicaux sont en cours pour cela » et mon spécialiste de la douleur m’a précisé que c’était la cause du fauteuil roulant. Il me faudra donc bientôt un électrique pour la maison également et celui que j’ai ne rentre même pas dans l’entrée de la maison… Quels sont mes droits dans ce cas précis et à qui doit t’on s’adresser ?? MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *