Accueil > Autonomie > Établissements et services > Les accidents du travail en hausse dans les services d’aide à la personne
La fréquence des accidents du travail a augmenté de 6 % dans le secteur de l’aide à la personne en 2014. © Sébastien Le Clézio

Les accidents du travail en hausse dans les services d’aide à la personne

Manutention manuelle, chute de plain-pied… La fréquence des accidents du travail a augmenté de 6 % dans le secteur de l’aide à la personne en 2014. C’est l’un des enseignements du bilan annuel de l’Assurance maladie en matière de risques professionnels.

Sur 18,6 millions de salariés assurés en France pour leur santé et leur sécurité au travail, l’Assurance maladie a enregistré 1,1 million de sinistres en 2014, dont 750 000 ont entraîné un arrêt de travail ou une incapacité permanente. Après plusieurs années de baisse significative – 720 000 sinistres l’an dernier, soit 100 000 de moins qu’en 2007 –, le nombre des accidents du travail marque un palier. Avec, toutefois, des disparités selon les secteurs : des activités de service comme l’aide et les soins à la personne (service à domicile, établissements médico-sociaux) connaissent une hausse importante de 6 % de la fréquence des accidents du travail.

Un secteur aussi touché par les troubles musculosquelettiques

L’Assurance maladie enregistre par ailleurs une légère augmentation du nombre de maladies professionnelles (51 600 cas) dont la courbe augmente globalement depuis dix ans, avec 10 000 cas de plus qu’en 2005. Les troubles musculosquelettiques (TMS) contribuent fortement à cette évolution puisqu’ils représentent 87 % des maladies professionnelles. « Les secteurs principalement concernés par les TMS sont l’industrie agroalimentaire, automobile, la métallurgie, le BTP, la grande distribution ainsi que l’aide et les soins à la personne », observe l’organisme. Aurélia Sevestre

A propos de Aurélia Sevestre

Lire aussi

Soins de suite et de réadaptation : les inégalités territoriales perdurent

Les établissements de soins de suite et de réadaptation (SSR) ont augmenté leur capacité d’accueil …

Un commentaire

  1. C’est pas étonnant! manque de formation des personnels,logements inadaptés,et aides techniques
    peu connues ou trop chères,trop longues à obtenir entrainent la pénibilité.
    Le gisement d’emplois annoncé à grand effet d’annonces par M.Borlo et consorts à fait long feu.
    C’est un secteur peu attirant,peu gratifiant oû il faut beaucoup d’abnégation.Pendant ce temps là certains bénéficiares sont livrés à eux-mêmes
    et les aidants familliaux s’épuisent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *