Accueil > Éducation > Un coup de pouce financier pour faire garder son enfant handicapé
Le complément de libre choix du mode de garde est une aide financière versée pour compenser partiellement le coût de la garde d'un enfant de moins de 6 ans.

Un coup de pouce financier pour faire garder son enfant handicapé

Le montant du complément de libre choix du mode de garde sera 30 % plus élevé pour les parents bénéficiaires de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé. À partir de novembre 2019 seulement.

Pas facile de trouver une assistante maternelle pour son enfant handicapé. De nombreux parents en font l’expérience. Pour les y aider, le gouvernement a décidé de revaloriser de 30% le montant du complément de libre choix du mode de garde (CMG) pour les bénéficiaires de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH). Sophie Cluzel, la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées l’a révélé, lundi 24 septembre. Mais la mesure n’entrera en vigueur qu’en novembre 2019.

Pour les enfants de moins de 6 ans

Le CMG est une aide financière versée pour compenser partiellement le coût de la garde d’un enfant de moins de six ans. Par une assistante maternelle, à son propre domicile ou en micro-crèche. Son montant varie en fonction de différents facteurs. Dont l’âge de l’enfant : il est divisé par deux à partir de trois ans.

Le taux plein prolongé jusqu’au 3e anniversaire

Un couple gagnant entre 20 555 € et 45 666 € par an touche aujourd’hui 294 € par mois s’il n’a qu’un enfant à charge et que celui-ci a de moins de trois ans et va chez une assistante maternelle. À partir de novembre 2019, il percevrait donc 383 € si leur fille ou leur garçon ouvre droit à l’AEEH.

De plus, et cela vaut pour tous, le gouvernement prolongera le droit au CMG à taux plein entre le 3ème anniversaire de l’enfant et son entrée à l’école. Une bonne nouvelle pour ceux nés entre le 1er janvier et début septembre, et qui font donc leur rentrée scolaire à trois ans passés.

Des tarifs supérieurs…

« S’occuper d’un enfant handicapé peut réclamer plus d’attention et donc de temps à l’assistante maternelle », explique Sophie Cluzel, la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées. En application de la convention collective du secteur, ses tarifs peuvent être supérieurs à ceux qu’elle demande pour l’accueil d’un enfant non handicapé.

… qui seront mieux couverts

La valorisation de la CMG « va donc permettre à ces familles de mieux couvrir des restes à charge qui sont supérieurs à ceux des autres parents », précise le ministère des Solidarités. Mais il devrait aussi, par ricochet, entraîner le développement de l’offre.

Limiter le reste à charge des frais de détection

Le forfait d’intervention précoce va devenir réalité. Cette mesure phare du plan autisme, présenté en avril, va entrer en vigueur le 1er janvier 2019. Les parents suspectant des retards de développement chez leur enfant pourront en bénéficier pour financer le recours à des professionnels non conventionnés par l’Assurance Maladie.

Celle-ci prendra désormais en charge les interventions (bilans et séances) des psychologues, psychomotriciens et ergothérapeutes intervenant dans le cadre d’un parcours de soins dont la qualité sera garantie par des plateformes d’orientation et de coordination.

A propos de Franck Seuret

Lire aussi

Rentrée scolaire 2018 et handicap : des couacs dans tous les cartables

Bâtiments inaccessibles, absence d’auxiliaire de vie scolaire, transport adapté non prévu… De la maternelle au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *