Accueil > Autonomie > SOS répit : aider les aidants à trouver des places d’accueil temporaire pour leurs proches
SOS Répit centralise les disponibilités de plus de 4 000 établissements.

SOS répit : aider les aidants à trouver des places d’accueil temporaire pour leurs proches

Le Grath (groupe de réflexion et réseau pour l’accueil temporaire des personnes en situation de handicap) vient de lancer SOS Répit, une plateforme en ligne qui recense en temps réel des places d’accueil temporaire. 

Planifier des périodes de répit comme des vacances ou un week-end, mais aussi répondre à l’urgence en cas d’hospitalisation. Une problématique à laquelle sont confrontés bon nombre d’aidants. Il n’est pas toujours facile en effet  de repérer les places disponibles.

La nouvelle plateforme SOS Répit répertorie toutes les disponibilités en matière d’accueil temporaire pour les personnes en perte d’autonomie. Qu’il s’agisse d’hébergement temporaire, d’accueil temporaire de jour, à domicile ou de séjours aidants/aidés. Elle permet de repérer plus facilement les places existantes.

Une mise à jour permanente des places disponibles

Depuis plus de douze ans, le Grath recensait déjà les places d’accueil temporaire . Mais sur cette nouvelle plateforme le recensement est en mise à jour permanente. « L’ouverture de SOS Répit va amplifier les possibilités de corrections et d’incorporation de nouvelles structures, explique Jean-Jacques Olivin, son directeur. Par ailleurs, nous établissons un lien avec les plateformes de répit de toute nature pour les aider à trouver des solutions et pour qu’elles nous aident à compléter notre recensement. »

Une optimisation de l’emploi des places temporaires

SOS Répit centralise les disponibilités de 4 164 établissements – dont les structures gérées par APF France Handicap, membre du Grath, ce qui représente 18 019 places d’accueil temporaire dont 908 pour enfants handicapés, 2 793 places pour adultes handicapés et 14 318 pour personnes âgées. « La mise à jour de la disponibilité des places en temps réel se fait par l’intermédiaire d’un logiciel Web appelé Sarah. Il est mis à disposition gratuitement dans une version limitée à cette fonction à tous les gestionnaires de places référencées dans SOS Répit, poursuit Jean-Jacques Olivin. Il faut bien entendu que les gestionnaires s’approprient cet outil et ce principe de transparence. L’objectif étant de mieux les faire connaitre et d’optimiser l’emploi de leurs places temporaires. »

Une démarche en quatre étapes

Ainsi, la recherche s’effectue en quatre temps. D’abord, il faut renseigner son âge, puis le type de handicap, la région. Et enfin, la date de demande de prise en charge. Si une place est disponible, la démarche aboutit. Le cas échéant, une alerte prévient les demandeurs  quand une place se libère.

Cette plateforme a pour ambition de fournir « une information dynamique » aux acteurs publics médico-sociaux tels que les MDPH, les Maisons Départementales de l’Autonomie (MDA), les plateformes de répit, ou les Centres locaux d’information et de coordination (Clic). Pour faciliter le recours des aidants au répit.

A propos de Claudine Colozzi

Lire aussi

CES 2019 : des innovations pour plus d’autonomie

Salon dédié à l’innovation technologique grand public, le Consumer Electronic Show se termine ce vendredi …

Un commentaire

  1. Mandataire judiciaire a la protection des Majeurs et ayant en charge des dossiers handicap, je soutiens cette initiative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *