Accueil > Société > Handicap : Bastien Dodin-Worms, passion piano
Bastien, 19 ans, joue tous les après-midis du piano dans le hall de la gare de Metz. Il a déjà composé un premier morceau et voudrait en faire son métier. © Élise Descamps

Handicap : Bastien Dodin-Worms, passion piano

La vidéo le montrant au piano de la gare de Metz, postée sur le compte Facebook de faire-face.fr fin juin, a dépassé les 35 000 vues et 1 400 partages. Elle a aussi fait pleuvoir les commentaires dithyrambiques. Sans avant-bras ni main droits depuis sa naissance, Bastien Dodin-Worms, 19 ans, messin, joue merveilleusement. Il prouve que la pratique artistique est pour tous. Faisons davantage sa connaissance.

Faire-face.fr : Bastien, comment en êtes-vous arrivé à jouer aussi bien du piano ?

Bastien : Je n’ai jamais vraiment pris de cours. Je joue sans partition. Je n’ai jamais eu la patience d’apprendre le solfège mais j’ai une oreille excellente. Mes grand-mères et mes parents jouaient ou jouent encore du piano. C’est ma grand-mère paternelle qui m’a incité à m’y mettre, tout petit. Ma scolarité était très douloureuse car j’étais toujours exclu voire harcelé. Le piano était mon échappatoire. Aujourd’hui, au clavier, je me sens vivre.

Techniquement, beaucoup de personnes se demandent comme je fais. Tout simplement, mon moignon remplace une main. On ne croirait pas comme ça, mais il est souple, avec des os qui forment des bosses, des nerfs… J’ai appris à en utiliser toutes les possibilités.

D’ailleurs pour toutes les tâches dans la vie, je m’en sors mieux maintenant sans prothèse. Je ne peux pas tout faire, comme appuyer sur deux touches non contiguës en même temps de la main droite ou jouer des octaves très éloignées entre la main gauche et la main droite. Mais à part ça, je me sens à l’aise.

« Je montre que le handicap n’empêche pas de jouer. »

Faire-face.fr : Pouvez-vous nous raconter vos rendez-vous quotidiens avec le piano de la gare de Metz ?

Bastien : Je viens tous les après-midis jouer pendant 1h30 à 2h sur le piano de la gare de Metz, depuis trois ans. Je n’ai plus de piano où je vis, chez ma mère, alors je cherche les pianos publics. Quand celui de la gare est en réparation, je vais jouer sur celui de l’hôpital de Mercy. En plus, ce sont de bien meilleurs pianos que mon ancien électronique !

J’ai aussi pris goût à jouer en public. Je vaincs ma timidité. Je rencontre des étudiants du Conservatoire. On s’y donne rendez-vous pour des trios avec un violon et un tuba.

Je montre aux voyageurs que le handicap n’empêche pas de jouer. Je reçois beaucoup d’encouragements et de félicitations. Je me sens soutenu. Après la vidéo postée sur le compte Facebook de faire-face.fr, fin juin, j’ai vu défiler les lycéens de Metz. Ça fait un plaisir fou. Les commentaires sur les réseaux sociaux sont aussi admiratifs et me motivent beaucoup.

« Je rêve d’être pianiste professionnel. »

Faire-face.fr : Qu’espérez-vous pour la suite ?

Bastien : Je rêve de devenir musicien professionnel. Soit trouver un groupe qui a besoin d’un pianiste soit monter mon groupe d’électro. Pour le moment, je joue essentiellement du Alan Walker, un DJ dont je suis complètement fan, l’auteur du célèbre morceau Faded que je reprends. Je joue aussi du Linkin Park, Johnny Halliday, Michael Jackson…

Je viens de composer mon premier morceau et je voudrais continuer. Mais je poursuis aussi ma recherche d’emploi dans la restauration ou les bars, suite à ma formation de cuisinier en lycée professionnel. Je suis très agile avec mon bras droit. Il faut juste qu’une entreprise me donne ma chance. Je viens d’obtenir un rendez-vous dans un piano-bar que j’ai démarché. Je suis bien décidé à réussir dans la vie !

Rendez-vous sur mon compte Facebook !

A propos de Elise Descamps

Lire aussi

CV vidéo : un atout pour un emploi ?

Ajouter à une lettre de candidature un CV vidéo augmente de dix points les chances …

2 commentaire

  1. Un bel exemple pour tous.un merveilleux musicien.je lui souhaite de réaliser son rêve. New sportifs en situation de handicap rivalisent avec les sportifs valides pourquoi pas les musiciens!

  2. Mr.GRUJARD Frédérick

    Personnellement, en vous priant de bien vouloir m’en excuser à l’avance,si cela doit être ) mon sens fait, parce que j’ai été surpris de voir ces photos, en ayant quand même apprécié de voir Bastien de 19 ans , qui est Handicapé, jouer quand même du piano, envoulant lui dire « UN GRAND BRAVO », bien que ne le connaissant pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *