Accueil > Autonomie > Handicap : pallier les difficultés de lecture avec OrCam Read
Il suffit de pointer le "stylo" OrCam Read pour que le page soit lue. © DR

Handicap : pallier les difficultés de lecture avec OrCam Read

Le système OrCam Read déchiffre tout type de texte, avant d’en prononcer chaque mot. Ce dispositif portable qui tient dans la main fonctionne sans connexion Internet.

Lire représente un véritable défi pour de nombreuses personnes. Les malvoyants sont bien évidemment, concernés. Mais pas seulement : les victimes d’un AVC et les personnes souffrant d’un trouble des apprentissages (dyslexie, aphasie…) aussi. Basée sur des algorithmes d’intelligence artificielle, la solution OrCam Read, développée par la société OrCam, spécialisée en vision artificielle, veut aider à compenser les difficultés de lecture.

Utilisation intuitive basée sur le pointer cliquer

Le dispositif OrCam Read se présente sous la forme d’un gros stylo. Soit 12,2 cm de long pour une épaisseur de 2,5 cm et un poids plume de 44,5 grammes. À l’intérieur, une optique laser et un appareil photo intelligent. Il suffit de pointer son extrémité vers le texte à déchiffrer, qu’il soit numérique ou imprimé sur du papier, un panneau ou une étiquette…, et de cliquer.

Deux faisceaux différents peuvent être utilisés. L’un pour une capture de cadre afin de sélectionner page entière, colonne ou encadré. L’autre à la façon d’un pointeur pour cibler un point spécifique dans la page à partir duquel la lecture va débuter. Après la sélection faite (page ou partie de la page), la lecture audio débute instantanément.

Aucun besoin de Wi-Fi, ni d’Internet mobile

Fonctionnant hors ligne (pas besoin de connexion Internet), OrCam Read peut s’utiliser partout. Ensuite, un voyant LED de haute intensité éclaire automatiquement la lecture en cas de faible luminosité. L’intérêt ? Suivre la lecture du texte dans de bonnes conditions. Une compatibilité Bluetooth permet aussi de connecter OrCam Read à des écouteurs sans fil pour une lecture discrète.

Son tarif est de 2 000 € TTC (offre de lancement proposée jusqu’au 1er novembre : 1 795 €), avec prise en charge possible par les MDPH au titre de la PCH.

A propos de Olivier Clot-Faybesse

Olivier Clot-Faybesse
Journaliste aides techniques, sciences, santé et recherche.

Lire aussi

Prestation de compensation du handicap : une aide à la parentalité format minus

Le projet de décret sur l’aide à la parentalité répond insuffisamment aux besoins des parents …

2 commentaire

  1. Avatar

    Bonjour,
    C’est intéressant. Il faut voir à l’usage. Malheureusement, la plupart des dyslexiques ne sont pas reconnus « handicap » par la MDPH et n’auront pas le droit à une prise en charge au titre de la PCH (comme actuellement c’est le cas avec les ordinateurs et tous les matériels et/ou logiciels associés qui restent à la charge totale des usagers).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial