Accueil » Emploi » Le compte personnel de formation, c’est aussi pour les travailleurs handicapés
Le compte personnel de formation, c’est aussi pour les travailleurs handicapés
L'Agefiph ne finance pas toutes les formations éligibles au compte personnel de formation (CPF) mais seulement celles correspondant aux « métiers porteurs d'insertion professionnelle ».

Le compte personnel de formation, c’est aussi pour les travailleurs handicapés

Publié le 19 novembre 2015

Le compte personnel de formation (CPF) permet de cumuler des heures ouvrant droit à la formation. L’Agefiph peut compléter le CPF des travailleurs handicapés souhaitant suivre une formation dont la durée dépasse leur crédit d’heures.

Deux millions de personnes ont créé leur compte personnel de formation. Et vous ? Depuis le 1er janvier 2015, toute personne âgée de 16 ans ou plus peut activer son CPF. Vous le conserverez tout au long de votre vie professionnelle. Même si vous changez d’emploi ou vous retrouvez au chômage. Il sera crédité chaque année en fonction de votre durée d’activité salariée dans le secteur privé, jusqu’à un plafond de 150 heures (le travail indépendant ou pour un employeur public ne permet pas de créditer le CPF). Si vous êtes salarié(e) à temps plein, vous allez ainsi acquérir 24 heures par an pendant les cinq premières années, puis douze heures par an les deux ans et demi suivants. Idem pour les usagers d’établissements et services d’aide par le travail (Ésat).

Les heures Dif utilisables jusqu’au 31 décembre 2020

Les heures acquises au titre du défunt droit individuel à la formation (Dif) sont utilisables au titre du CPF jusqu’au 31 décembre 2020. Vous êtes libre d’utiliser toutes ou partie de ces heures (Dif + CPF) pour suivre la formation de votre choix, parmi celles figurant sur la liste des formations éligibles au CPF. Au cas où votre crédit d’heures est insuffisant, vous solliciterez Pôle emploi ou le conseil régional pour abonder votre compte. Mais aussi l’Agefiph, si vous êtes travailleur handicapé.

Des listes de formations éligibles à l’abondement de l’Agefiph

« L’Agefiph intervient uniquement en complément du droit commun, insiste Anne Tourlière, sa directrice de l’offre de services. Le demandeur d’emploi doit donc d’abord solliciter Pôle emploi et/ou le conseil régional. Nous compléterons, si besoin, à la double condition que le projet est cohérent et ouvre de réelles perspectives d’emploi. » L’Agefiph ne finance d’ailleurs pas toutes les formations éligibles au CPF mais seulement celles correspondant aux « métiers porteurs d’insertion professionnelle ». La liste varie donc d’une région à l’autre.

Pas de seuil minimal d’heures sur le compte personnel de formation

Les autres conditions d’accès à l’abondement sont assez souples : tous les salariés et demandeurs d’emploi reconnus handicapés peuvent y prétendre (mais pas les usagers d’Ésat). Quel que soit le crédit d’heures sur leur CPF, le nombre d’heures de la formation visée et l’abondement accordé par Pôle emploi et le conseil régional. L’Agefiph ne pourra toutefois pas intervenir comme seul co-financeur des heures CPF du titulaire. De plus, elle ne participe qu’au coût pédagogique de la formation mais ne finance pas les frais éventuels, ni la rémunération du stagiaire.

Accompagnés pour monter votre projet de formation

Concrètement, vous devez d’abord créer votre compte sur www.moncompteformation.gouv.fr. Vous demanderez ensuite un conseil en évolution professionnelle (Cep) auprès de Cap emploi, Pôle emploi, votre mission locale (si vous êtes demandeur d’emploi âgé de 25 ans), votre Opacif (si vous êtes salarié(e)) ou l’Apec (si vous êtes cadre). Vous serez ainsi accompagné(e), gratuitement, dans l’élaboration de votre projet d’évolution et dans sa mise en œuvre (montage du dossier, recherche de financement…). Alors, pourquoi vous en priver  ? Franck Seuret .

2 commentaires

  1. Petit lapsus: ce n’est pas un un conseil en « évaluation professionnelle » mais un conseiller en « évolution professionnelle ».
    Par ailleurs, si le salarié peut se tourner vers un opérateur du CEP, il peut tout aussi naturellement en discuter au sein de son entreprise.

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*