Accueil » Emploi » Formation » Les métiers de l’aérien s’ouvrent aux alternants handicapés
Les métiers de l’aérien s’ouvrent aux alternants handicapés
Le CFA des métiers de l'air forme des professionnels pour les plateformes aéroportuaires, les constructeurs et ateliers de maintenance aéronautique, les compagnies aériennes, etc.

Les métiers de l’aérien s’ouvrent aux alternants handicapés

Publié le 25 mars 2016

Le CFA des métiers de l’aérien, en Île-de-France, veut accueillir davantage d’alternants en situation de handicap, qu’ils soient en formation initiale ou en reconversion. Les inscriptions sont ouvertes jusque fin mai. Entretien avec Marc Terrisse, chef de projet Diversit’air, à la veille d’une journée portes ouvertes, samedi 26 mars.

Faire Face : Pourquoi souhaitez-vous former davantage de travailleurs handicapés ?

Marc Terrisse : Avec le projet Diversit’air, nous voulons permettre à un plus large public de se former aux métiers de l’aérien. Nous nous sommes fixés comme objectifs de compter, à la rentrée 2017/2018, 10 % de jeunes issus des zones urbaines sensibles, 10 % de femmes et 10 % de travailleurs handicapés. Les secteurs du transport aérien et de la construction aéronautique sont en expansion : si la demande est plutôt stable dans les métiers de la relation clients (agent d’escale, de vente,  etc.), elle augmente dans les métiers du technique (mécanicien, câbleur, technicien, etc. ). Nous devons viser au-delà de notre cible habituelle de candidats. Nous souhaitons permettre aux employeurs de diversifier leur recrutement. Cela s’inscrit dans leur politique de responsabilité sociale.

Air France fait partie des entreprises partenaires du CFA.

Air France est une des entreprises partenaires du CFA.

FF : Quelles conditions doivent remplir les candidats ?

M.T : Nous préparons, en alternance, des bac pro, des BTS et des mentions complémentaires (un diplôme en un an). Les candidats doivent être titulaires d’un CAP, d’un BEP ou d’un bac. Une fois qu’ils ont réussi les tests de sélection, nous les mettons en relation avec nos entreprises partenaires (Air France, Aéroports de Paris, Dassault Aviation, etc.). Si leur candidature convient, ils signeront avec elles un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation de 12 à 24 mois. Pour les travailleurs handicapés, il n’y a pas de limite d’âge. Nous pouvons donc accueillir aussi bien des jeunes en formation initiale que des adultes en reconversion. La formation est gratuite et ils sont rémunérés en tant qu’alternants.

FF : Comment comptez-vous favoriser l’accueil d’alternants handicapés ?

M.T : Nous formons à une vingtaine de métiers du technique et à quatre métiers de la relation clientèle. Nous verrons avec chacun des candidats lesquels correspondent mieux à leurs capacités, en tenant compte de leurs attentes et des aménagements possibles. Pour les personnes ayant un handicap lourd, les possibilités sont plus limitées mais existent. Un mécanicien en fauteuil, par exemple, peut intervenir sur les parties basses de l’avion.

Ensuite, ils passeront les tests de sélection. Les candidats ayant le potentiel mais n’ayant pas le niveau requis seront orientés vers des filières où ils pourront parfaire leurs connaissances en anglais, mathématiques, français, etc. avant de se représenter.

Enfin, l’aérodrome de Toussus-le-Noble, dans les Yvelines, où se trouve notre plateau technique, est entièrement accessible. Et le CFA va emménager, en 2018, dans de nouveaux locaux à Dugny, à proximité de l’Aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Les bâtiments seront totalement adaptés. Propos recueillis par Franck Seuret

Pour faire acte de candidature

Si vous êtes intéressé par les formations du CFA des métiers de l’aérien, contactez TH Conseil. Ce cabinet spécialisé dans l’emploi des personnes handicapées est chargé d’informer les candidats et d’évaluer les besoins de compensation liés à leur situation de handicap.

Consultez les offres de formations sur : http://www.thconseil.fr/offres-formation-aerien.php ou sur le site du CFA : http://www.cfadelaerien.fr/

Adressez votre CV et lettre de motivation à cecile.bruley@thconseil.fr  

Une autre voie vers l’aérien 

Depuis 2010, Hanvol propose de former, en alternance, des candidats handicapés aux métiers de l’aéronautique et du spatial. Cette association regroupant douze entreprises du secteur (Airbus, Thalès, etc.) a mis en place un cursus complet, allant de la pré-formation de dix semaines à l’obtention du diplôme. Recrutement de novembre à janvier.

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*