Accueil » Société » Les lois de finances dessinent une année 2018 de toutes les couleurs
Les lois de finances dessinent une année 2018 de toutes les couleurs
Certaines mesures des lois de finances 2018 seront bénéfiques aux personnes handicapées ; d'autres leur seront défavorables.

Les lois de finances dessinent une année 2018 de toutes les couleurs

Publié le 27 décembre 2017

Le Parlement a définitivement adopté le projet de loi de finances (PLF) 2018, le 21 décembre. Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, le 4 décembre. Faire-face.fr récapitule les principales mesures spécifiques au handicap. Il y a du rouge, de l’orange et du vert. Pour plus de détails sur chacune d’entre elles, cliquez sur les liens qui vous dirigeront vers les articles que Faire-face.fr y a consacrés.

L’AAH va augmenter

L’AAH, dont le montant s’élève à 810,89 €, va augmenter de 50 € en 2018. Le 1er avril, elle bénéficiera du traditionnel coup de pouce calé sur l’inflation de l’année précédente (un peu plus de 1 % en 2017). Puis, le 1er novembre 2018, interviendra la revalorisation exceptionnelle budgétée dans le PLF. Le montant de l’AAH sera alors porté à 860,89 €.

Les allocataires en couple ne vont pas tous profiter de la hausse de l’AAH

Cette hausse de 50 € de l’AAH s’accompagne d’un gel du plafond de ressources pour les couples. Il restera bloqué à 1 620 €, comme l’a détaillé Faire-face.fr. Selon les chiffres du gouvernement, 7,5 % des allocataires en couple ne bénéficieront donc pas de la revalorisation de l’AAH. Et 30 % n’en profiteront que partiellement.

La prime d’activité est supprimée pour les pensionnés d’invalidité

À partir du 1er janvier  2018, les titulaires d’une pension, d’une rente d’invalidité ou d’une rente accident du travail-maladie professionnelle qui exercent une activité professionnelle ne pourront plus bénéficier d’une prime d’activité. Cette prime était jusqu’alors versée à tous les travailleurs percevant de faibles ressources d’activité. Mais le PLF annule la disposition qui permettait aux pensionnés d’invalidité en emploi d’en profiter.

La hausse de la CSG ne pénalisera pas les aidants familiaux

Changement de régime pour le dédommagement perçu par les aidants familiaux au titre de la prestation de compensation du handicap. Ils ne seront plus soumis aux mêmes prélèvements sociaux que les revenus du patrimoine mais bénéficieront du même traitement que les revenus salariés. Du coup, la hausse de la CSG (+1,7 %) sera neutre pour eux.

Le recrutement d’AESH pour les élèves handicapés va s’accélérer

Le PLF prévoit 10 900 embauches d’accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH). Ces AESH bénéficient d’un statut moins précaire que les auxiliaires de vie scolaire sous contrat aidé. Pour mémoire, en 2017, l’Éducation nationale affirme avoir créé 8 000 postes d’AESH.

1 000 aides au poste supplémentaires dans les entreprises adaptées

Le nombre d’aides au poste destinées aux entreprises adaptées va augmenter de 1 000 pour dépasser la barre des 24 000. Ces aides, versées par l’État, sont essentielles au fonctionnement de ces entreprises, tenues d’employer au moins 80 % de travailleurs handicapés. Elles leur permettent de compenser leur moindre productivité. Mais une aide complémentaire, la subvention spécifique, va diminuer. Et le gouvernement veut réduire l’enveloppe budgétaire… en 2019. Franck Seuret

6 commentaires

  1. Discrimination totale pour les personnes en invalidité qui travaillent! Pourquoi supprimer la prime d’activité???? Le handicap est il différent d’une personne qui travaille et qui touche l’aah? C’est scandaleux!!! Il faut agir à ce niveau ! Qui compte faire quelque chose ???

  2. C EST SACANDALEUX DE TAPER SUR LE COUPLE DONT UN AURAIT L AAH ET PAS L AUTRE , les couple se serrent la ceinture etc ,TAPER SUR L ISF ET LES GENS CONNU QUI ONT UN TRAIN DE VIE MIEUX QUE LE TRAVAILLEUR SIMPLE

  3. Pour les aidants, on diminue les cotisations d’une main mais on supprime l’abattement de l’autre. Heureusement que le handicap devait être la priorité du candidat et qu’il l’a utilisé comme  » carte blanche » lors du dernier débat. L’augmentation de l’AAH dont on se gargarise aura été une des plus faibles de ces 3 derniers quinquennats.

  4. En invalidité, nous allons travailler…mais pas dans les mêmes conditions. Ça c’est du social! Foutage de gueule. On va l’avoir plutôt amère ce début d’année. Merci macron

  5. L’handicapé peut il bénéficie de la licence handicapé pour l’acquisition d’un véhicule dans la loi de finance 2018

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*