Accueil > Droits > Discrimination : les pilotes handicapés ne seront plus interdits de fauteuil tout terrain aux Gets

Discrimination : les pilotes handicapés ne seront plus interdits de fauteuil tout terrain aux Gets

« L’accès pour la pratique individuelle du FTT [fauteuil tout terrain] sera bien évidemment autorisé la saison prochaine… » Henri Anthonioz, le maire des Gets, en a pris l’engagement, dans un mail adressé à Faire Face qui l’interrogeait sur sa politique à l’égard des FTT, la version handisport du VTT.

Un revirement, car l’été dernier, les pilotes handicapés n’étaient pas autorisés à emprunter les télésièges qui permettent d’accéder en haut des pistes de descente de la station de Haute-Savoie, ouvertes aux VTTistes. En juillet et en août 2012, le panneau d’information, indiquant les horaires d’ouverture, précisait que « la remontée n’autorise pas la pratique handisport du vélo » (voir photo ci-dessous), puis, plus tard dans la saison, que « la remontée n’autorise pas le transport des véhicules handisport ». François Carbillet, un jeune FTTiste paraplégique, avait saisi, fin octobre, le Défenseur des droits pour faire cesser cette « discrimination ».

Raisons économiques

RemontéeDans un mail adressé le 22 juillet 2012 à son père, Jean Carbillet, le maire des Gets, mettait en avant des raisons économiques pour expliquer ce refus d’ouvrir les remontées aux FTTistes. « Ces remontées sont de grosses machines qui coûtent extrêmement cher à l’exploitation. (…) Dans la mesure où nous embarquerions des PMR [personnes à mobilité réduite], vu le temps d’embarquement et de débarquement nécessaire, nous perdrions tout intérêt à faire fonctionner ces appareils, ainsi qu’une énorme partie de notre clientèle valide qui ferait plus la queue que du VTT », écrivait celui qui est également président de la Sagets, la société qui gère les remontées mécaniques.

« Ces propos que j’ai tenus dans un mail à Mr Carbillet, suite à son insistance caractérisée de vouloir organiser une concentration et peut-être compétition sur les pistes (…), dépassaient de loin l’accueil que nous avons toujours fait aux personnes à mobilité réduite depuis maintenant plus de vingt ans », plaide Henri Anthonioz. « En novembre 2011, j’ai voulu organiser une course aux Gets avec l’aide de Handisport annécien et du comité départemental. De là, une peur d’être envahis par les handis a dû naître en eux ! », explique Jean Carbillet. Ce que confirme le maire des Gets : « Nous avons interdit l’accès l’été dernier craignant un envahissement ». Une regrettable décision, qui relève de la discrimination.

Le Défenseur des droits a confirmé à François Cabrillet, quelques jours après que Le Dauphiné libéré a consacré un article à cette affaire, que sa réclamation était recevable et qu’il allait tenter une médiation. L’engagement pris par Henri Anthonioz d’autoriser l’accès des remontées aux fauteuils tout terrain, lors de l’ouverture du Bikepark des Gets cet été, devrait faciliter les choses… Franck Seuret – Photos DR

A propos de Valérie Dichiappari

Rédactrice en chef.

Lire aussi

La Défenseure des droits dénonce les entraves au droit à l’autonomie des personnes handicapées

Dans un récent avis, la Défenseure des droits souligne les « importantes lacunes » de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial