Accueil > Vie affective et sexuelle > Assistance sexuelle : L’association Corps solidaires lance une formation en 2014 en Suisse romande, ouverte à six Français

Assistance sexuelle : L’association Corps solidaires lance une formation en 2014 en Suisse romande, ouverte à six Français

Corps solidaires créée en 2009* a pour objectif de promouvoir un accompagnement sexuel de qualité dans l’espace francophone. Début 2014, elle lance une formation certifiante ouverte à douze volontaires, dont six venus de France où cette pratique reste interdite. Trois questions à Pascal Prayez, docteur en psychologie, cofondateur de l’association.

Faire Face : Pour quelles raisons avez-vous mis en place cette formation ?

Pascal Prayez : De nombreuses personnes en situation de handicap souhaitent vivre des expériences de plaisir sensuel ou sexuel auprès d’assistants compétents. Sheila Warembourg, sexologue, copilote avec moi cette formation dont certaines sessions se dérouleront en Suisse et d’autres en France. Nous souhaitons former des volontaires capables d’offrir des réponses de qualité dans un cadre sûr.

FF : À qui s’adresse cette formation et que propose-t-elle ?

P.P. : Elle s’adresse à des candidates et des candidats âgés d’au moins 30 ans, au clair dans leur vie personnelle et sexuelle, disposant de revenus fixes ; le but n’étant pas de vivre de cette activité. La sélection respecte le cheminement de chacun, en toute confidentialité. L’enseignement (200 h) alterne théorie (connaissance des handicaps, sexologie spécialisée, aspects éthiques et juridiques) et pratique (massages sensuels et érotiques, approches sexo-corporelles).

FF : En France, l’assistance sexuelle a été rejetée par le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) en mars 2013. De quelle manière les Français formés par votre association pourront-ils exercer ?

P.P. : Notre association a réagi à cet avis dans une tribune publiée par Libération. Il présente de nombreuses contradictions : ainsi, tout en rappelant l’illégalité de l’organisation de cette pratique, le CCNE suggère que le procureur n’y trouvera pas « opportunité de poursuites ». Concrètement, l’accompagnement sensuel pourra être réalisé en toute légalité. Quant à la dimension plus sexuelle, nous pensons qu’en 2015, à la fin de la formation, la situation aura évolué grâce aux actions de l’association CH(s)OSE, à la militance active de Marcel Nuss, qui vient de créer sa propre association pour soutenir l’assistance sexuelle ainsi qu’aux avancées des associations Choisir sa vie 13 et Asexybilité.

Il existe aujourd’hui une synergie des acteurs, sans oublier l’appel pour dire « Oui à l’assistance sexuelle », lancée par le magazine Faire Face et CH(s)OSE qui a déjà recueilli plus de 2 600 signatures. Ce n’est pas rien !

Propos recueillis par Katia Rouff – Photo DR

En pratique : les dossiers de candidature doivent être déposés de préférence avant la fin de l’été 2013. Contact : 00 41 79 898 35 65 – formation@corps-solidaires.ch.

* Corps solidaires a été créée par des assistants sexuels formés par l’Association Sexualité et handicaps pluriels (SEHP) avec laquelle elle collabore.

A propos de arichard

Avatar

Lire aussi

L’amour plus fort que la cérébrolésion, au coeur du film Bonhomme

Dans Bonhomme, sorti en salles mercredi 29 août, la réalisatrice Marion Vernoux campe un jeune …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial