Rentrée scolaire et handicap : les années passent, les problèmes demeurent

Publié le 23 septembre 2013 par Valérie Dichiappari

« Force est de constater que, sur le terrain, pour les familles d’enfants en situation de handicap, aucun changement ne s‘est vu en septembre. » Sophie Cluzel, la présidente de la Fnaseph, tire un bilan amer de cette rentrée scolaire 2013. Les problèmes récurrents enregistrés par le service de veille téléphonique mis en place par cette fédération d’associations sont les mêmes que l’an passé : absence de l’auxiliaire de vie scolaire (AVS) le jour de la rentrée, absence de réponse sur la date d’arrivée, temps de présence de l’AVS inférieur à la notification de la Maison départementale des personnes handicapées et temps de scolarisation trop faible. Sans oublier les enfants sans solution, en attente d’une place en établissement médico-social.

Les familles sont lasses

« Le message principal des familles est la lassitude de voir que, rentrée scolaire après rentrée scolaire, le ministère n’arrive pas à anticiper les recrutements, résume Sophie Cluzel. Lassitude aussi de ne pas réussir à joindre l’Éducation nationale pour avoir des réponses précises : les services locaux répondent rarement et le standard téléphonique de la cellule Aide handicap école est saturé. Et lassitude, quand elles y arrivent, de s’entendre dire « c’est normal ». Alors que, non, ce n’est pas normal qu’un élève handicapé ne puisse pas faire sa rentrée avec les projets et les compensations qui ont été validés et notifiés à sa famille depuis longtemps. »

Cette année, exceptionnellement, la majorité des appels reçus par la Fnaseph émanaient d’AVS, « complètement perdus » suite aux annonces du gouvernement, sur le recrutement en CDI des assistants d’éducation (AED), qui démarreront à la rentrée 2014. Et notamment des AED dont le second contrat de trois ans arrive à expiration cette année et qui n’arrivaient pas à obtenir la prolongation exceptionnelle d’un an de leur contrat, promise par Jean-Marc Ayrault « en attente de la signature de leur futur CDI ». Bref, une rentrée à retardement, comme d’habitude… Franck Seuret – Photo DR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *