Accueil > Emploi > En sept ans, le nombre de demandeurs d’emploi handicapés a plus que doublé

En sept ans, le nombre de demandeurs d’emploi handicapés a plus que doublé

De fin 2007 à juin 2014, le nombre de chômeurs handicapés a plus que doublé. De son côté, l’État ne débloque pas de moyens suffisants pour inverser la tendance. Pire, il les réduit en piochant dans les caisses de l’Agefiph et du FIPHFP.

Evolution de nombre de chomeurs handicapes
Une semaine n’y suffira pas. Alors que démarre, ce 17 novembre, la traditionnelle Semaine pour l’emploi des personnes handicapées, le constat reste alarmant. Entre fin 2007 et juin 2014, le nombre de demandeurs d’emploi en situation de handicap a été plus que multiplié par deux (+108 %) pour atteindre 428 000. La dégradation du marché a été presque deux fois plus brutale que pour l’ensemble des demandeurs d’emploi (+63 %).

Des chômeurs handicapés plus âgés et moins qualifiés

Les personnes handicapées restent généralement plus longtemps au chômage : 56 % sont demandeurs d’emploi depuis plus d’un an contre 42 % de l’ensemble des demandeurs d’emploi. Sans doute est-ce lié à leur moindre qualification : 23 % seulement ont au moins le niveau bac contre 43 %. Autre facteur aggravant : leur âge. 44 % ont 50 ans et plus, contre 21 %.

Toujours plus de travailleurs reconnus handicapés

Pourtant, le nombre de salariés en situation de handicap est, lui aussi, orienté à la hausse (+6 % dans le public et le privé, en 2011, dernière année connue). Mais pas assez pour absorber la forte augmentation du nombre de personnes ayant la reconnaissance de la qualité de travailleurs handicapés (RQTH). Une des conséquences du vieillissement de la population et d’une meilleure information des travailleurs. Ils hésitent moins à demander cette reconnaissance administrative.

Pas de créations de places en Ésat et EA

« L’APF attend un véritable plan d’action pour l’accès, le retour et le maintien dans l’emploi », insiste Prosper Teboul, son directeur général. La mobilisation du gouvernement n’a en effet pas été, jusqu’à présent, à la hauteur de l’enjeu. Le projet de loi de finances pour 2015 ne prévoit aucune création de places en établissements et services d’aide par le travail (Ésat). Aucune aide au poste supplémentaire non plus pour les entreprises adaptées (EA). Les députés ont toutefois adopté un amendement en en débloquant 500 mais le Sénat doit encore examiner le texte.

Ponction de 58 millions d’euros dans les caisses de l’Agefiph et du FIPHFP

Par ailleurs, en 2015, l’État va ponctionner 29 millions d’euros (M€) dans les réserves, substantielles, de l’Agefiph, le fonds pour l’’insertion des personnes handicapées dans le secteur privé, et 29 M€ dans celles du FIPHFP, son homologue pour la Fonction publique. Ils serviront à financer des emplois aidés pour tous et non des mesures spécifiques aux demandeurs d’emploi handicapés. « Nous demandons le développement des moyens à la hauteur de la crise traversée », martèle l’APF.

Des moyens en hausse de 21 % en 2015 par rapport à 2012, selon François Rebsamen

« En 2015, le ministère du Travail va consacrer 621 millions d’euros pour l’ensemble des dispositifs en faveur des travailleurs handicapés, soit une progression de plus de 21 % par rapport à 2012 », répond François Rebsamen, le ministre du Travail, dans Le Parisien. Mais de fin 2011 à juin 2014, le nombre de demandeurs d’emploi handicapés a bondi de 45 %. Le compte n’y est pas. Franck Seuret – Photo et Graphique F.S

 

A propos de Valérie Dichiappari

Valérie Dichiappari
Rédactrice en chef.

Lire aussi

Le travail, ce n’est plus la santé pour les personnes handicapées

Une enquête Agefiph-Ifop, montre que les travailleurs handicapés partagent les aspirations de l’ensemble de la …

3 commentaire

  1. Avatar

    Bonjour
    Tout travailleur handicapé peut être indépendant et travailler en Marketing relationnel.
    Beaucoup d’handicapés ont un très gros relationnel.
    Venez rejoindre mon équipe, vous aurez à loisir de travailler, une heure par jour ou plus, à Mi-temps ou à plain temps, chacun est libre.
    Je propose du traitement écologique et naturel de l’eau de réseau. http://purifiez-votre-eau.net

    • Avatar

      Bonjour je m’appelle martine j’ai la maladie spg 10 paraplégi spastique je marche avec un dehenbulateur.et j’ai ouvert un magasin de vêtements d’occasion sa fait un an que je suis ouverte. Je voulais montrer que même avec un handicap on peut créer quel que chose. Je me suis battu 2ans pour créer mon projet. Martine

  2. Avatar

    L’Etat ne donne pas l’exemple. J’étais fonctionnaire de Préfecture, çà ne gênait personne que je travaille pendant mes congés de maladie, à tel point que l’on m’a même installé un ordinateur de l’administration au rez-de-chaussée pour que je n’ai pas à monter à l’étage pendant un arrêt de maladie pour un orteil cassé. Légal, çà ???!!! Quand, il y a quelques années ma maladie neuromusculaire m’a empêchée de continuer à travailler dans les locaux de l’administration (gestion de la fatigue) et que j’ai demandé à travailler officiellement chez moi (aménagement de poste), la réponse de l’administration a été que ce n’était pas possible et donc… retraite pour invalidité !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial