Accueil > Vie affective et sexuelle > Handicap mental et psychique : mieux vivre l’amour et la sexualité
Les acteurs de santé de Bourgogne-Franche-Comté ont créé un site internet sur la vue affective et sexuelle, très accessible.

Handicap mental et psychique : mieux vivre l’amour et la sexualité

Un nouveau site internet d’information sur la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap mental ou psychique, notamment en établissement, vient d’être lancé. Ses initiateurs ? Des acteurs médico-sociaux de Bourgogne. Sa ligne : aborder la question par ses contours juridiques et éthiques, tout en diffusant des conseils, de manière très accessible. Objectif : être lu par les premiers concernés, leurs proches, et les professionnels.

Avec quels professionnels puis-je parler d’amour et de sexualité dans et hors de mon établissement ? Que sont les choses sexuelles ? Avec qui ai-je le droit d’en faire ? Puis-je me marier si j’ai une curatelle ? Comment porter plainte en cas d’agression sexuelle ? En langage très simple, le site internet vas-handicap.fr, mis en ligne début mars entend répondre à toutes les questions que peuvent se poser les personnes en situation de handicap mental et psychique sur l’amour et la sexualité.

Le B.A. BA du consentement et de la vie privée

Il y est expliqué des notions élémentaires. Comme la nécessité de vivre sa sexualité « dans des lieux privés, où personne ne peut nous voir ». Ou encore l’importance de ne jamais forcer son/sa partenaire ou être forcé(e).

Il y est aussi rappelé des principes de droit importants, comme « personne ne peut nous forcer à parler de ce que l’on ressent ou des choses sexuelles que l’on fait » ou « personne n’a le droit de vous obliger à prendre un moyen de contraception, même quand vous vivez dans un établissement pour personnes handicapées ».

Le site s’adresse aussi, dans des pages différentes, aux proches. Il leur est ainsi rappelé pourquoi il est important de parler d’amour et de sexualité. Mais aussi quelles difficultés peut rencontrer la personne en situation de handicap face à la méconnaissance de son propre corps, par exemple. Des conseils leur sont suggérés pour adopter le bon dosage entre bienveillance et juste distance, et pour assumer cette responsabilité en lien avec l’établissement.

Il leur est rappelé qu’« il n’y a pas d’amour sans risque, ne serait-ce que le risque de la déception amoureuse, du chagrin d’amour ou de la jalousie. Seuls les risques d’abus de faiblesse et d’abus sexuels légitiment une intervention de la part d’un tiers ». Le recours éventuel à un accompagnant sexuel n’est pas éludé, mais sans en préciser le cadre juridique.

Un contenu vulgarisé et accessible

Le site s’adresse aussi aux professionnels, avec davantage de détails sur le cadre légal, la protection des personnes vulnérables et les ressources disponibles.

Vas-handicap.fr est rédigé selon les règles européennes d’une information facile à lire et à comprendre. Il est également optimisé pour une utilisation même en cas de difficulté visuelle ou auditive, ou de logiciel spécialisé. Quant aux 15 vidéos en langue des signes, elles ont été réalisées grâce à une bourse de la Fondation Harmonie Solidarités.

Fruit de quatre années de formation des établissements médico-sociaux de Bourgogne sur la vie affective et sexuelle, très riche, bien pensé, ce site serait cependant perfectible. Sa navigation nécessite un temps de découverte initiale, les onglets pouvant gagner en clarté. Il élude aussi quasiment la question de l’assistance sexuelle, ne mentionne pas le handicap moteur (qui est associé à certains handicaps mentaux), et son approche, très juridique, manque parfois un peu de “chair”. Élise Descamps

*Centre régional d’études, d’actions et d’informations, à destination du secteur social et médico-social

A propos de Elise Descamps

Lire aussi

Personnes âgées, handicapées, en prison…. : un webdoc à la rencontre des exclus du sexe

L’exclusion comporte une facette rarement explorée : la sexualité. Notre société, où le bien-être est …

Un commentaire

  1. Un nouveau site à découvrir de A à Z: riche pour tout le monde, facile à lire, enrichissant pour ceux un peu éloignés du handicap mental ou psychique… J’ai apprécié dans « Faciliter la vie amoureuse… » deux §. « Si besoin, un aidant sexuel… » et « Si souhaité un accompagnant ou assistant sexuel… » Le texte entier est aussi repris dans la vidéo en langue des signes, avec sous-titres. A mon sens l’assistance sexuelle n’est pas « éludé » et son aspect légal est connu de tous. Agréable aussi de revoir, à la fin, les affiches des films sur cette vie amoureuse et sexuelle, touchant plusieurs handicaps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *