Accueil > Droits > Testez le simulateur d’AAH !
La complexité des règles en vigueur rendent quasi impossibles les calculs sur le coin d'une table. Un simulateur d'AAH était donc très attendu.

Testez le simulateur d’AAH !

Mes-aides.gouv.fr lance une opération test d’un simulateur d’AAH et sollicite les lecteurs de faire-face.fr. Les allocataires ayant des ressources complémentaires à l’AAH, et eux seulement, sont invités à rentrer leurs données sur ce site officiel pour vérifier que le montant indiqué correspond au montant perçu.

Vous êtes allocataire de l’AAH et vous allez emménager avec votre compagne ou votre compagnon, en emploi ? Ou vous avez l’opportunité de travailler à mi-temps ? L’un de vos enfants va bientôt avoir 20 ans ? Ou bien encore votre conjoint va recevoir une augmentation de salaire ? Ces changements de situation, et bien d’autres, vont impacter le montant de votre AAH. De combien ?

Un calcul complexe

Difficile aujourd’hui, pour un allocataire, de le savoir. La complexité des règles en vigueur (abattements, ressources prises en compte, composition de la famille…) rendent quasi-impossible les calculs sur le coin d’une table. Et il n’existe aucun simulateur en ligne, pourtant réclamé de longue date par APF France Handicap.

Une lacune extrêmement préjudiciable aux personnes en situation de handicap. Elles sont en effet dans l’incapacité de prendre des décisions en toute connaissance de cause, faute de pouvoir déterminer quel sera le montant de leur AAH.

Vérifier que le simulateur prend tout en compte

Faire-face.fr s’est donc tourné vers mes-aides.gouv.fr. Cette startup d’État de l’incubateur de services numériques développe un site permettant d’évaluer ses droits aux aides sociales. Elle a accepté de concevoir rapidement un simulateur pour l’AAH. 

Mes-aides.gouv.fr. lance une phase de test, du 26 juin au 11 juillet. L’objectif ? Demander aux allocataires de l’AAH de faire une simulation afin de vérifier que le montant indiqué correspond au montant qu’ils perçoivent. Donc que le simulateur fonctionne bien.

Signalez les différences

Nous invitons les lecteurs de Faire-face.fr à participer à cette opération. Plus précisément, ceux disposant de ressources complémentaires à l’AAH : salaire, pension d’invalidité, retraite, revenus d’épargne, revenus du conjoints, pension de réversion, etc.

Si le montant indiqué par le simulateur ne correspond pas au montant qu’ils perçoivent, ils devront alors le signaler à mes-aides.gouv.fr, via le formulaire de contact dédié. Un petit clic pour chaque allocataire, un grand pas pour les droits de tous.

Pour démarrer le test, cliquez sur mes-aides.gouv.fr

Ceci est un test

Attention : il s’agit bien d’un test et la fiabilité des résultats n’est donc aucunement garantie. Si le simulateur conçu par mes-aides.gouv.fr donne un montant qui ne correspond pas à celui que vous percevez, Faire-face.fr ne pourra en être tenu pour responsable.

Dans tous les cas, c’est la Caisse d’allocations familiales qui gère le calcul du montant de l’AAH. Mes-aides.gouv.fr permet simplement d’évaluer ses droits.

A propos de Franck Seuret

Lire aussi

Stationnement et handicap : faites respecter la gratuité

Des titulaires de la carte européenne de stationnement ou de la carte mobilité inclusion se …

5 commentaire

  1. Deuxième fois que je fais le test et que l’on m’annonce une AAH possible de 820 €/mois, et cette fois-ci, en plus, un chèque énergie de 190 €. Oui, mais… le calcul ne tient pas compte des revenus de mon mari, alors que j’ai bien renseigné le questionnaire. Et, en réalité, je n’ai droit… à rien…

  2. reconnue 80/100 AAH cotorep,1992 ,on voudrait m obliger a prendre le FSI ….ce qui change tout…

    merci de votre reponse

  3. Attention : il s’agit bien d’un test et la fiabilité des résultats n’est donc aucunement garantie. Si le simulateur conçu par mes-aides.gouv.fr donne un montant qui ne correspond pas à celui que vous percevez, Faire-face.fr ne pourra en être tenu pour responsable.

    Alors pourquoi ne pas faire le nécessaire afin de ne pas donner des fausses informations artificiels
    comme la loi l’impose ?

    Car toute les personne qui utilisent cette outil serron dans la confusion et l’incompréhension la plus grande.

    • Valérie Dichiappari

      Comme il est écrit plusieurs fois dans l’article c’est un test. Si les résultats sont erronés cela permettra de voir ce qui coince et d’améliorer cet outil. Toute personne sachant lire l’aura compris ! CDLt La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *