Accueil > Accessibilité > Transports : premiers tours de roue pour la navette autonome, électrique et accessible
La navette i-Cristal, comptant huit places assises et pouvant accueillir jusqu’à seize passagers, sera expérimentée à Rouen et Saclay avant d'autres villes et sa mise sur le marché en 2020. © DR

Transports : premiers tours de roue pour la navette autonome, électrique et accessible

Pas de chauffeur ni de voie réservée pour la navette électrique i-Cristal inaugurée lundi 10 septembre. Autonome et capable de naviguer au milieu de la circulation, ce nouveau véhicule urbain est aussi accessible aux personnes en fauteuil roulant. Rouen et Saclay l’expérimenteront avant la fin de l’année.

I-Cristal : voilà un mot qui pourrait bien prochainement entrer dans le vocabulaire des citadins. Le nom d’une navette autonome et accessible en fauteuil roulant, inaugurée ce lundi 10 septembre. Elle va parcourir ses premiers kilomètres d’ici à la fin de l’année dans des conditions réelles de circulation. Deux villes se sont portées candidates pour mener cette expérimentation : Rouen (Seine-Maritime) et Saclay (Essonne).
I-Cristal résulte du travail commun d’un groupe industriel, basé en Alsace, Lohr, et d’un opérateur de transports publics, Transdev. Lohr a fabriqué la navette et Transdev apporté le système embarqué d’intelligence artificielle lui permettant de fonctionner sans chauffeur. Il aura fallu à peine plus d’un an et demi pour sa mise au point.

Plancher bas et rampe électrique

La navette compte huit places assises et peut accueillir jusqu’à seize passagers. Dotée d’un plancher bas et d’une rampe électrique automatique, des personnes se déplaçant en fauteuil roulant peuvent l’emprunter, mais seulement une à la fois.
Après une expérimentation d’ici à la fin de l’année dans les deux villes pionnières, une dizaine d’autres devraient la tester en 2019 avant qu’en 2020, elle soit mise sur le marché.

A propos de Sophie Massieu

Lire aussi

Le Château du Haut-Koenigsbourg s’ouvre à tous le 22 septembre

Niché au cœur de la forêt vosgienne, le Château du Haut-Koenigsbourg témoigne de la richesse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *