Accueil > Emploi > CV vidéo : un atout pour un emploi ?
Dépassé le CV classique ? Le CV vidéo augmenterait de 10 % les chances d’être retenu.e par un recruteur. Sauf que les personnes handicapées conservent près de deux fois moins de chances d’être reçues qu’un postulant valide.

CV vidéo : un atout pour un emploi ?

Ajouter à une lettre de candidature un CV vidéo augmente de dix points les chances de décrocher un entretien d’embauche. Tant pour les personnes valides qu’handicapées. Mais les discriminations demeurent. Ces dernières ont toujours deux fois moins de chances d’être convoquées par un employeur.

« L’effet bénéfique du CV vidéo est relativement similaire que les personnes soient ou non porteuses d’une incapacité », explique Charles Bellemare, professeur d’économie à l’Université de Laval au Québec. L’un des principaux résultats d’une étude basée sur un testing d’envoi de candidatures avec et sans CV vidéo, montre que ce dernier augmente de 10 % les chances d’être retenu.e.

Personnes handicapées discriminées

Mais cette recherche, présentée le 25 septembre à Sciences Po Paris devant des collègues français, soulève un point négatif. Les personnes handicapées ont près de deux fois moins de chances d’être reçues qu’un postulant valide (27,4 contre 44,6 %). Et peu importe que le fauteuil roulant apparaisse à la 13e ou à la 55e seconde, deux hypothèses étudiées. Pourtant, le manque de main-d’œuvre s’avère criant au Québec, pendant que le taux de chômage des personnes handicapées dépasse les 10 %.

Pour étudier ces discriminations , les chercheurs ont répondu à plus de 2 000 offres d’emploi de secrétaire réceptionniste. En envoyant trois types de candidatures : avec CV vidéo, sans, en révélant le handicap par écrit dans la lettre de motivation.

Pas de lien apparent entre discrimination et inaccessibilité du bâti

Soucieux aussi de creuser le lien entre refus de recevoir un candidat en fauteuil et une possible inaccessibilité du bâtiment, les chercheurs ont inspecté  quelque 1 700 entreprises ayant reçu les candidatures.

Résultat ? Aucun lien entre les refus et cette accessibilité externe. À noter en effet qu’ils n’ont pas pu vérifier l’accessibilité des installations intérieures, les sanitaires par exemple.

Quid de l’objectif final des chercheurs ? Proposer aux pouvoirs publics, dans les cinq ans, des mesures visant à réduire le chômage des personnes handicapées.

En 2016, en France, APF France handicap avait mené une expérience empirique auprès d’une quarantaine de jeunes en fin de scolarité tendant à prouver, là aussi, l’utilité d’un CV vidéo…

Rappelons que c’est de cette expérimentation qu’est né le projet de recherche, scientifique cette fois, québécois.

A propos de Sophie Massieu

Lire aussi

Franck Dhote : « Je n’avais pas envie de fonder une entreprise seul. »

Hier, lieutenant-colonel et skieur en fauteuil de haut niveau. Aujourd’hui, dirigeant d’entreprise. Franck Dhote, 46 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *