Accueil > Ressources > Le chômage partiel continue pour les personnes à risques, leurs proches et les parents sans solution
L'incertitude demeure concernant les parents dont les enfants seront accueillis à temps partiel. Au mieux, ils devraient n'avoir droit au chômage partiel que les jours où ils doivent garder leur enfant.

Le chômage partiel continue pour les personnes à risques, leurs proches et les parents sans solution

Les salariés du privé à risque de développer une forme grave de Covid-19 continueront à bénéficier du chômage partiel. Idem pour leurs proches. Et pour les parents d’enfants ne pouvant être accueillis dans leur école ou leur établissement. Dans les Ésat, seuls les volontaires doivent reprendre le travail.

C’était la question angoissante du moment pour de nombreux Français. Qui va pouvoir continuer à bénéficier du chômage partiel ? Les interventions du Premier ministre, mardi 26 mai et jeudi 28 mai, ont permis d’apporter des éléments de réponse pour les salariés du privé.

Rien ne change pour les personnes à risque

Édouard Philippe a évoqué la situation des personnes vulnérables, lors de sa conférence de presse du 29 mai.

« Les personnes vulnérables qui travaillent doivent, à chaque fois que c’est possible, continuer à télétravailler. » Édouard Philippe l’a assuré, jeudi 28 mai, lors de sa conférence de presse sur la deuxième étape du plan de déconfinement. « Et quand ce n’est pas possible, ils continueront à être indemnisés au titre de l’activité partielle. »

« Les personnes vulnérables », ce sont celles dont la pathologie ou affection figure sur le décret du 5 mai 2020. Il reprend stricto sensu la liste des personnes à risque de développer une forme grave de Covid-19, établie par le Haut Conseil de la santé publique : obésité, diabète, maladie respiratoire… 

Vous devrez demander au médecin un certificat d’isolement, à remettre à votre société. Sauf exceptions, comme détaillé dans cet article de faire-face.fr. Et vous trouverez dans cet autre article les conseils à suivre si votre employeur refuse de vous déclarer en chômage partiel.

Tout ou partie de votre rémunération garantie

Si vous êtes au chômage partiel, votre employeur vous versera une indemnité correspondant à 70 % de votre rémunération brute. Soit 84 % de votre net environ. Dans la limite de 4,5 Smic.

Si cette indemnité est inférieure au montant du Smic, votre employeur est tenu de vous verser une allocation complémentaire pour que le total atteigne le montant du Smic net.

Sur l’indemnité correspondant à 70 % de votre rémunération brute, l’État remboursera ensuite l’entreprise à hauteur de 85 %, et non plus de 100 % comme c’était le cas jusqu’au 31 mai.

Vous pouvez procéder à une simulation sur simulateurap.emploi.gouv.fr.

Ça continue pour les proches de personnes à risque

Le Premier ministre n’a pas spécifiquement évoqué la question des proches de personnes à risque. Mais l’article 20 de la loi du 25 avril 2020 concernant le chômage partiel (*) continue à s’appliquer. Il stipule que le salarié « qui partage le même domicile qu’une personne vulnérable » y a droit.

Vous devrez demander au médecin un certificat d’isolement, à remettre à votre employeur. 

Le chômage pour les parents sans solution

« Pour ceux qui souhaiteraient que leur enfant soit accueilli à l’école et qui ne pourraient pas voir leur enfant accueilli à l’école, soit pour des raisons de capacité, soit parce qu’on ne peut plus les accueillir à ce moment, alors (…) ceux-là seulement (…) pourront continuer à bénéficier des dispositions relatives au chômage partiel », a déclaré le Premier ministre, ce mardi, à l’Assemblée nationale. Mais ils devront produire « une attestation permettant d’établir que leur enfant ne peut être accueilli. »

Et la règle vaut aussi pour les enfants inscrits dans les instituts médico-éducatifs, les instituts d’éducation motrice et autres établissements pour personnes handicapées. Quel que soit leur âge. Dans le cas du handicap, il n’y a en effet pas de limite d’âge à 16 ans.

Le flou pour les parents avec une solution partielle

L’école ou l’établissement de votre enfant a rouvert ses portes ? Mais il ne peut l’accueillir qu’à temps partiel. À en croire Édouard Philippe, les parents qui « pourront s’organiser avec leur employeur » auront droit au chômage partiel les jours de garde. Mais sa formulation laisse entendre que cette possibilité dépendra du bon vouloir du dirigeant.

Nous actualiserons ce point dès que nous aurons obtenu plus de précisions.

Pas d’interruption pour les parents d’enfants à risque

Et si vous ne souhaitez pas remettre votre enfant à l’école ou dans son établissement ? Parce qu’il est à risque, selon la définition donnée par le haut conseil de santé publique. Alors, vous, ou l’autre parent, peut prétendre au chômage partiel.

L’article 20 de la loi du 25 avril 2020 précise en effet que l’activité partielle concerne les salariés parents d’un enfant de moins de seize ans ou d’une personne en situation de handicap faisant l’objet d’une « mesure d’isolement ».

« La notion d’isolement fait référence à l’état de fragilité de santé », a précisé le cabinet de Sophie Cluzel à Faire-face.fr. Vous devrez, là aussi, demander un certificat d’isolement au médecin.

(*) L’activité partielle, dans le jargon administratif.

Le volontariat continue pour les travailleurs d’Ésat

Seuls les volontaires devront reprendre le travail dans les Ésat. « Les recommandations édictées par le ministère de la Santé dans sa dernière note, datée du 9 mai, sont toujours en vigueur », confirme Didier Rambeaux, le président d’Andicat, l’association nationale des directeurs et cadres d’Ésat. Ce document stipule que « la reprise de l’activité ne peut s’organiser que sur la base du volontariat des travailleurs en situation de handicap ».

Et leur rémunération devrait continuer à être garantie en juin. « Le ministère nous a assuré que notre dotation sera inchangée en juin. Comme cela a déjà été le cas en avril et en mai, ce qui nous a permis de payer les travailleurs, poursuit Didier Rambeaux. Nous en attendons toutefois la confirmation officielle. »

A propos de Franck Seuret

Franck Seuret
Journaliste éco-social et documentariste. Spécialiste de la politique sociale du handicap.

Lire aussi

Une aide exceptionnelle pour les parents bénéficiaires d’une allocation logement et les titulaires du RSA

Les titulaires du RSA vont recevoir une prime exceptionnelle de 150 €. Et 100 € …

25 commentaire

  1. Avatar

    Je suis une personne immunodéprimées par traitement médicamenteux et en invalidité
    Mon conjoint bénéficie du chomage partiel derogatoire pour personne vivant avec personne à risque covid a9
    Peut il toujours bénéficier du chomage partiel en juin
    Merci

    • Avatar

      Bonjour Prouvez vous me dire si ce texte est finalement passé pour le s personne handicapé car je suis famille d acceuil mais moi je suis a gros risque et l Esat veut faire reprendre une personne acceuillie chez nous merci de votre réponse

      • Avatar

        Bonjour,
        En juin j’ai repris mon activité à 25h au lieu de 35h pour pouvoir me dégager du temps pour m’occuper de mon fils qui est à risque. Aujourd’hui mon employeur refuse de me payer le chômage partiel sur le mois de juin alors que c’est lui qui me l’avait proposé !
        A t il le droit ou étais je censé m’arrêter complètement ?
        Merci pour vos réponses

  2. Avatar

    Bonjour,
    Je suis une personne vulnérable, j’ai compris que le chômage partiel était maintenu, pour les salariés ne pouvant faire de télétravail.
    Mais, jusqu’à quand ?
    Fin juin, début juillet…jusqu’au 10 juillet, fin de l’état de crise sanitaire en France…merci par avance, pour votre retour et vos précisions.
    Bien cordialement.

  3. Avatar

    Bonjour je suis en situation rqth et jusqu’à la en chômage partiel pour garde d’enfant. Ce dernier a repris le collège ce jour.. Puis je toujours rester en chômage partiel ? Merci

    • Avatar

      Bonjour
      Ma fille va a l’ecole 2 jours para semaine. Les jours que je suis être avec elle a la maison je recevoir en chômage partiel… Et pour le mois juillet comme ça se passe ? Me centre loisirs d’école va ouvrir uniquement pour les fils de parents prioritaire. Je ne suis pas prioritaire, alors pas de centre et pas de solution.. Je continue en chômage partiel ?
      Bonne journée

  4. Avatar

    Bonjour,
    je suis en obésité sévère,IMC 37 après régime entamé depuis mars avec hypertension soignée par traitement depuis des années, suis-je une personne à risques ? L’hypertension n ‘est plus reconnue comme ALD depuis pas mal d’années par la SS… J’avoue être dans le flou…
    Mon mari peut-il demander un chômage partiel en sachant qu’il a repris son poste fin mai ?

  5. Avatar

    Bonjour,
    mon employeur refuse mon attestation stipulant les jours de non accueil, mon fils est accueilli unique 2 jours par semaine, il me dit qu’uniquement les établissements fermés pour cause d’infection covid peut avoir le chomage partiel…

  6. Avatar

    Bonjour, je suis sans solution pour le moi de juillet, août pour mes enfants, je n’ai pas de centre pouvant les recevoir. Puis je prétendre au chômage partiel pour ces 2 mois. Merci de vos réponse cordialement

  7. Avatar

    Bonjour, l’école de mon fils ne rouvre pas avant la rentrée de septembre et je suis sans mode de garde pour cet été. Puis-je bénéficier du chomâge partiel en juillet et août ?
    Merci de vos réponses.

  8. Avatar

    Bonjour
    Ai repris le travail, mais de nouveaux cas de Covid 19 réapparaissent dans l Est en Meurthe-et-Moselle, étant personne à risque , ai je le droit d invoquer le chômage partiel et demander à mon médecin certificat d isolement? Merci

    • Avatar

      Je suit un ouvrier en esat je souffre de l hypertension d’obésité esque je doit retourné travailler en esat aujoudhuie

    • Avatar

      Bonjour moi cet ce que j ai fait j avais repris le travail mon médecin n’a pas voulus car personne à risque et m’a fait un papier d isolement

    • Avatar

      Bonsoir, je suis en Guyane, j’ai pris en charge ma mère depuis le 15 mai chez nous car elle 85 ans et souffre dune BPCO, hypertension et un glaucome puis-je bénéficier du chômage partiel en juillet sachant que je l’était deja poir garfe d’enfant jusqu’en juin. merci de votre réponse

  9. Avatar

    Bonjour Monsieur Seret,

    avez-vous des nouvelles pour la continuation ou non du chômage partiel pour les personnes à risque à partir du 22 juin?

    D’avance merci. Julien

  10. Avatar

    Bonjour
    Je suis une personne à risques Actuellement en chômage partiel pour cause Covid19.
    J’ai déposé un certificat d’isolement à mon employeur.
    J’aimerais savoir si après le 10 juillet. Le chômage partiel pour personnes à risques continu.?
    Et aussi faut-il à chaque fois refaire un arrêt maladie où bien est le certificat d’isolement sans date de in est suffisant ?
    Merci de votre réponse.
    Cordialement.

  11. Avatar

    bonjour ,

    je suis une personne a risque ,reconnu :obésité sévère IMC 46,8 et asthme chronique, après le 11 juillet ,que se passera t il pour moi en tant que fonctionnaire du service publique ?, je n’ai reçu aucune information de ma hierarchie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial