Accueil > Santé > Handicap et Covid-19 : des autotests gratuits pour les auxiliaires de vie
Le ministère de la Santé recommande aux auxiliaires de vie intervenant chez des personnes handicapées de pratiquer deux autotests Covid-19 par semaine. ©Ministère de la Santé

Handicap et Covid-19 : des autotests gratuits pour les auxiliaires de vie

Les salariés des particuliers employeurs handicapés et des services d’aide à domicile peuvent retirer gratuitement dix autotests par mois en pharmacie.

La panoplie de prévention du Covid-19 vient de s’enrichir d’un nouvel outil. Les autotests sont disponibles, dans les pharmacies seulement, depuis lundi 12 avril. Gratuitement pour les salariés de particuliers employeurs en situation de handicap, précise le ministère de la Santé. Mais aussi pour les salariés de services d’aide à domicile intervenant auprès de personnes handicapées. Idem pour les accueillants familiaux.

Un écouvillon dans le nez

Comme son nom l’indique, l’autotest permet de réaliser sur soi un test antigénique. Il n’est pas nécessaire d’enfoncer l’écouvillon aussi profondément que ne le font les professionnels lors des tests PCR et antigéniques classiques.

Il sert à dépister les personnes n’ayant pas de symptômes et n’étant pas cas contacts. Le résultat apparaît au bout de 15 à 20 minutes.

Test recommandé une à deux fois par semaine

Le ministère de la Santé recommande aux auxiliaires de vie de se tester une à deux fois par semaine. Plutôt deux fois même, puisqu’ils peuvent en obtenir dix par mois. Sur simple présentation, en pharmacie, d’un bulletin de salaire Cesu ou du courriel d’information transmis par l’Urssaf aux employeurs.

Ces derniers n’ont toutefois pas le droit d’imposer ce test, pas plus qu’un autre, à leurs salariés.

A propos de Franck Seuret

Franck Seuret
Journaliste éco-social et documentariste. Spécialiste de la politique sociale du handicap.

Lire aussi

Irène Frachon, droit au cœur [France 3] : le combat d’une vie

Diffusé jeudi 29 avril sur France 3, un documentaire* revient sur l’infatigable combat de la …

Un commentaire

  1. Avatar
    Caroline Cerowsky

    Bonjour,
    Tout ça c’est bien beau mais il n’y en a pas dans les pharmacies !
    Quand au vaccin :
    Première injection avec AstraZeneca le 18 Février en tant qu’auxiliaire de vie, seconde injection prévue le 29 Avril annulée sans pouvoir obtenir d’explication, remplacée par un rendez-vous le 10 Mai (j’y croirai quand je l’aurai eu), date qui me pose un problème d’organisation. Mon interlocuteur c’est l’application Doctolib … 3 mois entre les deux injections je me demande même si ça vaut la peine.
    Entre ce qu’on peut lire et entendre dans les media et la réalité, c’est le grand-écart … Moyenne d’àge de mes personnes aidées : 90 ans. Toutes ne sont pas vaccinées mais ça s’accélère depuis une quinzaine de jours.
    Belle journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial