“T’as pas l’air autiste !” : un dépliant de poche pour contrer les clichés

Publié le 10 mai 2022 par Pauline Hervé
Le livret recense les idées fausses sur l'autisme, et donne des informations accessibles.

Conçu par des personnes avec troubles du spectre autistique (TSA), un document gratuit vise à leur épargner des situations difficiles. Nécessaire dans une société où ce handicap invisible est encore porteur de trop d’idées reçues. Explications d’Audrey Besse, l’une des personnes autistes à l’origine du projet.

Mots durs, diagnostic contesté… : Audreu Besse a vécu de nombreuses situations difficiles qui lui ont donné l’idée de ce dépliant. © DR

Faire-face. fr : Comment est née l’idée de ce dépliant ?

Audrey Besse : En partie de mon histoire personnelle. On n’a diagnostiqué mon autisme qu’à mes 40 ans. J’ai passé une bonne partie de ma vie à me demander pourquoi je n’étais pas comme les autres, à rencontrer des difficultés… Ce diagnostic est un soulagement incroyable : je ne me sens plus coupable ni folle. Mais du coup, quand mon autisme est nié ou édulcoré par des médecins, des proches, je ressens de l’injustice et de la colère. On me dit encore : « T’es pas autiste, car tu me regardes dans les yeux. » Ce sont autant de micro-agressions.

Le grand public ne se rend pas compte qu’il existe énormément de formes d’autisme. »

J’ai vécu récemment des situations violentes : un vigile qui me refuse, avec des mots durs, une priorité malgré ma carte d’invalidité, un médecin qui me demande si ce diagnostic a bien été fait… Ça a été le déclic. Le grand public ne se rend pas compte qu’il existe énormément de formes d’autisme. Il y avait là quelque chose à faire pour mieux informer dans ces situations. Je suis entrée en contact avec le créateur du podcast TroubleS dans le Spectre, autiste lui aussi, et avec le Centre ressources autisme et le Centre ressources réhabilitation de Lyon. Et on s’est mis au travail.

Pliable, on peut l’avoir toujours sur soi en cas de situation difficile. »

F-f.fr : Que contient-il ?

A. B : Il reprend les principales idées reçues sur l’autisme. Par exemple : « C’est un caprice », « Ce sont des personnes enfermées dans une bulle », « C’est une déficience intellectuelle, un problème d’éducation »… Et il y répond, en expliquant que “l’air autiste” n’existe pas, car c’est un spectre très large de troubles. C’est un même handicap qui s’exprime différemment selon les individus. Le dépliant donne des exemples : on peut être autiste et sociable, être une fille, être empathique… Nous avons aussi ajouté des QR codes qui renvoient vers davantage de ressources en ligne pour comprendre les TSA.

Nous avons pensé son contenu à la fois pour les personnes qui réfutent le diagnostic, mais aussi, pour un plus large public. Pliable, on peut l’avoir toujours sur soi en cas de situation difficile, facile d’accès à la lecture, avec des couleurs et des graphismes simples, et exhaustif. Et téléchargeable gratuitement ! Un outil d’information, à déposer dans une école, une salle d’attente médicale…

Les retours des professionnels, soignants notamment, sont hyper positifs. »

F-f.fr : Quels sont les premiers retours ?

A. B : Le livret est sorti il y a un peu plus d’une semaine, et ça va très vite grâce aux réseaux sociaux. Les retours des professionnels, soignants notamment, sont hyper positifs. Une psychiatre m’a dit l’avoir déjà envoyé à une cinquantaine de patients. Ce document pourrait servir de modèle et être adapté pour d’autres handicaps invisibles, psychiques notamment, à réaliser par des personnes concernées, bien sûr.

Par ailleurs, une autre idée a germé : celle d’un livret semblable à donner par les personnes autistes lors d’un rendez-vous médical. Sa ligne directrice : “Je suis autiste, voici ce que cela implique”. Une médecin m’a dit que cela manquait énormément.

Comment 2 commentaires

Bonjour
J ai vu également la vidéo d Audrey Besse et je voudrais vraiment la remercier car son propos est extrêmement pertinent et son temoignage est « copie colle » de celui que je pourrais faire.
Je trouve cette idee de depliant formidable mais j ignore si cela sera suffisant pour stopper toutes les violences et agressions que nous subissons au quotidien en raison de la meconnaissance de notre handicap y compris et surtout par les medecins ou personnel de sante…j ai change de généraliste quand j ai realise qu elle me prenait pour une « majeure incapable  » juridiquement…et que pour certaines choses concernant ma sante elle pensait qu il valait mieux en parler pour decider avec mon auxiliaire de vie (j ai un handicap physique également ) qui n a aucun diplôme en rien en plus plutot qu avec moi qui suis multidiplomee universitaire notamment en biologie humaine….trop forte cette généraliste….

Bonjour ,comment se procurer ce dépliant ,cela m’intéresse pour mon petit fils de 20 ans qui est TSA .
Merci à l’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de Confidentialité de Google et l'application des Conditions d'Utilisation.