Accueil » Arrêt sur la toile » Quand danse et handicap se rencontrent à l’Opéra de Paris
Quand danse et handicap se rencontrent à l’Opéra de Paris

Quand danse et handicap se rencontrent à l’Opéra de Paris

Publié le 19 février 2016
Sandra Escudé et Sébastien Bertaud © Benoîte Fanton/Opéra de Paris

Sandra Escudé et Sébastien Bertaud © Benoîte Fanton/Opéra de Paris

Sébastien Bertaud, sujet du Ballet de l’Opéra de Paris et Sandra Escudé, danseuse amateure, étaient les invités de Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes mercredi 17 février dans Le Magazine de la santé diffusé chaque jour sur France 5. Ces deux artistes participent à Tombe, la dernière création du chorégraphe Jérôme Bel pour l’Opéra de Paris présentée jusqu’au 20 février au Palais Garnier. Le principe en est simple : trois danseurs du Ballet partagent la scène avec une invitée étrangère au milieu de la danse classique. Sollicité par Jérôme Bel, Sébastien Bertaud a décidé de se lancer dans cette aventure artistique. Il a choisi Sandra Escudé, jeune femme unijambiste suite à un accident, danseuse dans La Petite Compagnie qui mêle personnes valides et en situation de handicap.

Un instantané de grâce et d’émotion laissant sans voix… ou déclenchant les huées

Tous deux s’attaquent à un monument du ballet : Giselle. Ils interprètent le célèbre pas de deux du 2e acte. Sébastien, prince en pourpoint, et Sandra, ballerine en tutu long immaculé, glissent sur la scène du Palais Garnier, lui sur ses deux pieds, elle dans son fauteuil. Un instantané de grâce et d’émotion qui laisse sans voix… ou déclenche les huées. Est-ce la présence d’un fauteuil roulant dans le temple de la danse classique ou la façon dont Jérôme Bel s’approprie cette œuvre pour raconter autre chose qu’un drame romantique ayant déclenché presque chaque soir la colère de quelques balletomanes ? Qu’importe ! Le handicap est entré par la grande porte à l’Opéra de Paris. Signalé par Claudine Colozzi

À revoir sur le site allodocteurs.fr

Retrouvez le parcours de Sandra Escudé dans un prochain numéro du magazine Faire Face.

Un commentaire

  1. Garnier: jamais mis les pieds, vu le prix des places entre autres. Sachez qu’en Val d’Oise 95, il existe une Cie qui intègre depuis quelques années des PSH fauteuil à leurs spectacles modernes. Ils ont par ailleurs fait une belle prestation le 1 mars 2014 à « Osons les Arts » organisé par la DD APF 95.

    Pour l’anecdote: leur nom n’a rien à voir avec Jérôme Bel, le chorégraphe cité.
    Sophie BULBULYAN
    Compagnie DK-BEL
    http://www.dk-bel.com
    sbulbulyan@gmail.com
    0030 695 19 333 94
    0033 786414519

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*