Accueil » C'est mon histoire » « Maman d’un adolescent handicapé, je veux lancer ma marque de vêtements adaptés. »
« Maman d’un adolescent handicapé, je veux lancer ma marque de vêtements adaptés. »
William, 13 ans, égérie de la future marque de mode adaptée et premier soutien de sa maman entrepreneuse. © DR

« Maman d’un adolescent handicapé, je veux lancer ma marque de vêtements adaptés. »

Publié le 16 mai 2017

Karla Mendoza, 40 ans, est maman de trois enfants dont William, 13 ans, en situation de handicap moteur. Confrontée à des difficultés croissantes liées à l’habillage de son fils, elle a décidé d’imaginer des vêtements adaptés pour enfants et adolescents. Avec une amie d’enfance styliste, Karla compte lancer à l’automne 2017 WILL’ADAPT, sa marque de mode adaptée.

« Au début, on ne s’en rend pas compte mais plus votre enfant grandit, plus la question des vêtements prend une place importante. Rien ne va jamais. On y passe toujours plus de temps. William est né avec une anomalie au niveau du cortex. Conséquence : dès l’âge de 3 mois, il a eu un retard moteur et des crises d’épilepsie. Mon expérience m’a montré qu’avec l’évolution du handicap, l’habillage et le déshabillage, des gestes simples de la vie quotidienne, devenaient une corvée désagréable et douloureuse pour lui, comme pour moi.

Karla et William, son « héros » de 13 ans. © DR

C’est de ce constat qu’est né mon projet il y a un an. J’étais en congé parental. Je me suis dit que c’était le moment de me lancer. Accompagnée de Jenny, une amie d’enfance styliste, nous avons commencé à imaginer une marque de vêtements adaptés pour les enfants et les adolescents en situation de handicap. Je réfléchis à des modèles et Jenny les dessine. Nous formons une équipe très complémentaire.

Un défilé de mode le 1er juillet pour lancer WILL’ADAPT

Bien sûr, il y a déjà des choses qui existent sur le marché. Mais à l’exception de quelques marques novatrices, c’est bien souvent trop médicalisé, trop cher ou franchement trop moche ! À 13 ans, William commence à avoir des idées bien arrêtées en matière de look, ce qui est tout à fait normal. Les vêtements aident à se sentir bien dans sa peau.

William est scolarisé depuis l’âge de 5 ans dans un IEM parisien au sein du Centre médico-social Lecourbe qui dépend de la Fondation Saint Jean de Dieu. Clarisse Ménager, la directrice, me soutient dans mon projet. J’ai réalisé une étude sur les besoins et attentes des personnes en situation de handicap en matière d’habillage en questionnant les familles des enfants scolarisés avec mon fils. J’ai fait passer un questionnaire. Les gens ont plutôt bien joué le jeu. J’ai interrogé des kinés, des ergothérapeutes pour recueillir leur perception.

J’ai aussi décidé de lancer une cagnotte pour me donner un coup de pouce financier dans l’organisation d’un défilé de mode. Il aura lieu le 1er juillet et constituera le lancement officiel de la marque WILL’ADAPT. Nous présenterons entre dix et douze modèles pour filles et garçons.

Un challenge professionnel et personnel

La prochaine étape sera la création de mon entreprise, la fabrication et la commercialisation des modèles à partir de l’automne. C’est un challenge professionnel et personnel. Mes trois enfants sont derrière moi, surtout William qui a inspiré le projet et suis chaque étape avec attention.

J’espère vraiment que notre expérience servira à d’autres parents confrontés aux mêmes difficultés. Avec mes vêtements, j’aimerais que l’habillage et le déshabillage redeviennent des moments de partage… » Propos recueillis par Claudine Colozzi

Pour suivre le projet, rendez-vous sur la page Facebook de WILL’ADAPT.

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*