Accueil > Droits > Le handicap à la télé : toujours aux frontières de l’invisible, selon le dernier baromètre CSA de la diversité

Le handicap à la télé : toujours aux frontières de l’invisible, selon le dernier baromètre CSA de la diversité

Les chaînes de télévision ont beau multiplier les déclarations de bonnes intentions, rien ni fait. Les chiffres sont accablants !

Selon le dernier baromètre de la diversité à la télévision, publié le 23 janvier par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), seules 0,4 % de personnes au handicap « visible ou exprimé » sont apparues en 2013 sur nos petits écrans.* Le chiffre atteint même des abysses concernant les programmes d’information avec 0,1 % de personnes. La situation n’évolue donc guère puisque les chiffres 2012 étaient certes supérieurs (0,8 et 0,5 %) mais intégraient les images des Jeux paralympiques de Londres.

Inactifs, ouvriers et employés mieux représentés à la télé que les handicapés

Les origines et la couleur de peau semblent un peu mieux représentées et surtout sont en légère progression avec 16 % de « perçus comme non-blancs » en 2013 contre 14 % en 2012. La palme de la représentativité revient aux employés, ouvriers et inactifs qui passent de 19 %, cette fois en 2011, à 29 % en 2013. Un chiffre encourageant pour le CSA qui œuvre au quotidien dans tous les types de programmes afin d’accroître la diversité des origines perçues.

CSA : des actions sans moyens de pression

Son influence semble beaucoup moins efficace concernant les personnes handicapées. Mais le CSA assure qu’il « ne manquera pas de poursuivre ses actions afin de promouvoir [leur] représentation à l’antenne. » Est-ce vraiment suffisant ? Rappelons qu’il n’a à ce jour aucun pouvoir contraignant sur les chaînes dans ce domaine.  Estelle Nouel – Photo DR

Pour lire le baromètre : cliquez ICI

*Cette étude du CSA a été réalisée à partir de l’observation de seize chaînes de télévision (de TF1 à D8 en passant iTélé et France Ô) du 17 au 23 juin 2013 et du 16 au 22 septembre 2013 sur les tranches horaires de 17 à 23 heures et sur les programmes d’information de mi-journée pour certaines chaînes. Soit un total de 44 000 personnes répertoriées dans 1 450 heures de programme.

A propos de Valérie Dichiappari

Valérie Dichiappari
Rédactrice en chef.

Lire aussi

[FAQ] 1 handicap et coronavirus : « Puis-je arrêter de travailler pour assister mon mari handicapé ou le protéger du virus ? »

« À cause du coronavirus, une auxiliaire de vie qui intervenait à la maison auprès …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial