Accueil > Arrêt sur la toile > Condamné à son domicile pour cause de fauteuil en panne

Condamné à son domicile pour cause de fauteuil en panne

107e jour de réclusion à la maison pour Zig Blanquer. Ce Nantais de 35 ans se trouve bloqué chez lui depuis la panne de son fauteuil électrique, fin juin. Son prestataire n’a pas réussi à identifier le problème.

Il faudrait donc envoyer l’appareil chez le distributeur. « Au risque d’immobiliser Zig encore plusieurs semaines, sans pour autant avoir la certitude de voir sa machine réparée, note Metronews. (…) Celui-ci réclame donc, en attendant, un fauteuil de remplacement, comme l’impose la loi. Souci : ceux proposés par le prestataire ne sont pas du tout adaptés à son handicap… lui qui ne peut bouger que la tête, le pouce et l’index droits. » Signalé par Franck Seuret

À lire sur Letélegramme.fr  et Metronews.fr

 

A propos de Valérie Dichiappari

Lire aussi

Compensation : les galères d’Océane, malade de Lyme

Souffrant de la maladie de Lyme, Océane, 21 ans, peine à obtenir l'aide humaine et technique à la hauteur de ses besoins.

Un commentaire

  1. la panne arrive à tout le monde, mais pour un handicapé, la panne existait déjà, la situation du handicap, ne peut pas se déplacer en marchant, mais le réparateur, plutôt le vendeur, doit assumer sa responsabilité, en prêtant un fauteuil à son client, où sont les défenseurs des droits o ? où sont les associations des consommateurs ? où est l’aspect humain ? la responsabilité pour tous, comment un vendeur des fauteuils, qui facture le prix le plus cher sans pitié, en cas de panne ne peut pas trouver une solution à son client ! là c’est l’inhumain qui l’emporte sur l’humain, quelle honte, de dire je suis un être humain ! je pense à cette victime doublement, par la nature, puis par ses semblables,,,, serge moizze de grenble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *