Accueil > Vie Sociale > Sports > L’APF soutient la candidature de Paris aux JO 2024
Paris pour les JO 2024 ? Oui ont répondu à quasiment 90 % les adhérent(e)s de l'Association des Paralysés de France. © Jérôme Deya

L’APF soutient la candidature de Paris aux JO 2024

Paris ou Los Angeles comme ville d’accueil des Jeux olympiques et paralympiques en 2024 ? Si le CIO ne se prononcera qu’en septembre, les adhérent(e)s de l’APF ont clairement fait leur choix en faveur de la Capitale.

Le suspens va durer encore tout l’été. Qui de Paris ou de Los Angeles organisera les Jeux olympiques (JO) et paralympiques en 2024 ? Si le Comité international olympique (CIO) doit donner sa réponse en septembre prochain, les adhérent(e)s de l’Association des Paralysés de France n’ont pas attendu pour prendre position.

Un moteur d’inclusion et de citoyenneté

Réunis en Assemblée générale à Colmar, le 24 juin, ils ont voté à presque 90 % (87,8%) une motion intitulée “Jeux Olympiques et Paralympiques à Paris en 2024 : Une chance pour toutes et tous ! ”. Pour l’APF, la tenue d’un tel événement doit en effet favoriser l’inclusion et la citoyenneté des personnes en situation de handicap.

Une meilleure prise en compte des besoins des personnes handicapées

Une motion qui souligne ainsi : « Avec l’accueil de sportives et sportifs en situation de handicap mais aussi de touristes du monde entier, cette candidature est aujourd’hui une formidable opportunité d’accélération dans la prise en compte des attentes des personnes en situation de handicap par la ville et plus largement par la Région Île-de-France. »

Des attentes fortes notamment en matière de mise en accessibilité des établissements recevant du public et des transports en commun. Valérie Di Chiappari

 

A propos de Valérie Dichiappari

Lire aussi

La voile accessible via des joysticks

Barrer un voilier à l’aide de joysticks. Voilà l’innovation technologique que propose la société Splashelec. …

Un commentaire

  1. « Des attentes fortes notamment en matière de mise en accessibilité des établissements recevant du public et des transports en commun »: 2024 – 2017 = 7 ans pour espérer que, enfin, etc… cette phase d’enthousiasme et de trop de patience me fait sourire. C’est l’action militante au quotidien qui doit continuer. Avec ou sans une association, localement et sans le clamer sur tous les toits. Pour le reste, j’estime qu’il y a mieux et plus à faire maintenant pour la problématique globale du handicap, pour l’emploi, la santé et l’éducation des enfants plutôt que pour des J.O. Bon début de juillet quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *