Accueil > Accessibilité > Pic du Midi : l’expérience des cimes accessible
Le nouveau ponton dans le ciel du Pic du Midi, long de 12 mètres, est totalement accessible avec, au bout, une plateforme vitrée permettant à une personne en fauteuil de faire un tour sur elle-même. © DR

Pic du Midi : l’expérience des cimes accessible

Nouvelle attraction du Pic du Midi, le ponton dans le ciel permet de tutoyer les sommets des Pyrénées, à près de 3 000 mètres d’altitude. Une expérience accessible aux personnes à mobilité réduite, comme 95 % des espaces de ce site exceptionnel de haute montagne. 

Il suffit de l’imaginer pour sentir l’air froid des hautes altitudes vous fouetter le visage et le vertige vous saisir. Accrochée à la paroi nord du Pic du Midi, une passerelle métallique ajourée de 12 mètres de long s’avance dans le ciel. Avec, au bout, une plateforme vitrée. Sous vos pieds, 1 000 mètres de vide. Sous vos yeux, à 2 877 mètres d’altitude, la plaine du Sud-Ouest se découvre jusqu’aux premiers contreforts du Massif central.

Une aventure extraordinaire pour les PMR

Depuis son ouverture le 10 février, ce ponton dans le ciel est accessible à tous, y compris aux personnes en fauteuil roulant. Le Pic du Midi confirme ainsi sa volonté de faire découvrir les cimes à des visiteurs pour lesquels, au quotidien, le moindre dénivelé prend souvent l’allure d’un obstacle infranchissable.

Au sommet, une vue exceptionnelle les attend sur les 300 km de la chaîne des Pyrénées. De la Catalogne à l’est au Pays Basque à l’ouest. De plus, des tables d’orientation – à hauteur de personnes en fauteuil – indiquent les points culminants de ce panorama.

« Dès l’ouverture du Pic du Midi au public en 2001, nous nous sommes fixés pour objectif qu’il soit vraiment accessible à tous. Et notamment aux personnes à mobilité réduite pour leur donner accès à la haute montagne », explique Daniel Soucaze des Soucaze, directeur général du site. Son équipe travaille notamment « avec le cabinet Accessud pour intégrer les questions d’accessibilité au vaste chantier en cours de refonte de nos espaces de visite ».

De nouvelles attractions à venir

Depuis 2016, le Pic du Midi s’est lancé en effet dans une grande réinterprétation de son parcours touristique. Un projet de sept millions d’euros sur trois ans. Objectif : faire vivre aux visiteurs une expérience inoubliable, forte en émotions, pour les inciter à revenir. Un planétarium – le plus haut d’Europe – de 45 places a ainsi été construit. Des films projetés sous son dôme permettent de découvrir d’une façon inédite l’épopée des “pionniers” du Pic.

Récemment, un deuxième restaurant de 80 places a également ouvert un étage sous le premier. Avec un accès direct à une terrasse privative, sa baie vitrée offre un panorama inédit aux convives.  Une autre animation, cette année, permettra de se familiariser avec le fonctionnement d’une coupole. Les apprentis astronomes y observeront le ciel en direct à partir d’un télescope relié à des écrans. Ils cerneront ainsi mieux le rôle des scientifiques qui travaillent sur le site depuis 140 ans.

Des promesses tenues

Le ponton dans le ciel n’est donc que l’une des nouveautés de 2018. À la délégation APF des Hautes-Pyrénées, on ne l’a pas encore testé. Mais aucun doute sur son accessibilité. « L’ensemble du site est accessible à 95%, de la montée en téléphérique à la Mongie aux circulations là-haut, sur les terrasses et dans les espaces d’interprétation », confirme Jean-Paul Cournet.

Cet adhérent, auparavant responsable du label Tourisme et Handicap du département, est monté au Pic à plusieurs reprises. « La seule chose impossible, c’est de passer une nuit sur place. Mais il y a un projet d’ouvrir des chambres PMR. Et, vu l’équipe en place, ce ne sont pas des paroles en l’air ! » Aurélia Sevestre

Pratique : Tarif réduit pour les personnes handicapées : 33 €. Retrouvez toutes les informations utiles pour préparer votre visite sur le site du Pic du Midi.

A propos de Aurélia Sevestre

Lire aussi

Airbnb : des séjours plus accessibles, vraiment ?

La plateforme de location en ligne Airbnb a récemment ajouté dix-neuf nouveaux “filtres” concernant l’accessibilité …

3 commentaire

  1. Bonjour,

    Les logements avec aménagement handicapés ne sont pas réservés aux handicapés suite à une maladie , ils le sont pour les personnes ayant eu un accident de la route, aux suites des attentats (terroristes), accidents vasculaires…et pour que les parents handicapés qui ont aussi un droit de rendre visites à leurs enfants, petits enfants. Merci de penser à tous ces personnes Monsieur le Président.

  2. VIDÉO Grands Sites de Midi-Pyrénées: Pic du Midi
    https://vimeo.com/42194214
    Un groupe d’handicapés en fauteuil roulant et d’accompagnateurs de l’APF du Lot son montés à l’observatoire du Pic du midi faisant parti un Week-end ski à Barège en décembre 2006

  3. Je comprends qu il’faille baisser les coûts des logements pour les rendre plus accessibles financièrement au plus grand nombre mais passer de 100% à 10%, c est nier la situation déjà difficile des personnes en fauteuil roulant. Mon fils de 26 ans a eu un accident il y 7 ans et a déménagé 5 fois depuis en raison de ses études. Quelle galère et quelle angoisse quand il faut se mettre en quête d un nouveau logement. Nous habitons pourtant près de Bordeaux, mais la pression locative est énorme, on ne trouve de l’accessible que dans les logements neufs qui sont pris d assaut. Que signifie l evolutivité? Nous avons bien tenté auprès d un propriétaire qui venait de faire des travaux de faire repousser une cloison de douche quitte à participer, sans succès…les baignoires dans les salles de bains ou les douches trop étroites sont un problème même dans les logements neufs . J avoue que la je suis vraiment dépitée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *