Accueil > Santé > Sep : cap sur les applis
La grande originalité de l'appli Cleo c'est de proposer une messagerie en ligne. Une infirmière répond sous 24h aux questions liées à la vie quotidienne de l'utilisateur.

Sep : cap sur les applis

À l’occasion de la Journée mondiale de la sclérose en plaques (Sep), les applis mobile font parler d’elles. Ainsi Cleo vient remplacer maSEP tandis que MSCopilot devient accessible sans code d’accès.

Elles s’appellent maSEP, SAM SEP, SEP Agenda*, et maintenant MSCopilot et Cleo. Ces applications mobile gratuites visent toutes le même public : les patients atteints de sclérose en plaques. Avec chacune sa particularité.

Cleo est disponible sur i Phone et Android depuis le 30 mai 2018. Elle intègre ce qu’offrait déjà maSEP lancée en 2015 par le même laboratoire, Biogen. Mais s’y ajoutent des fonctionnalités supplémentaires. Sans oublier l’ambition d’être plus dynamique. « L’enjeu est de la faire vivre en proposant régulièrement du nouveau contenu« , explique Isabelle Boudon, en charge des relations avec les patients au sein de Biogen. Un contenu personnalisé, adapté au profil entré par l’utilisateur (patient/aidant, âge, centres d’intérêt…).

Le concept semble séduire. Cleo a déjà été présentée déjà dans quatre villes (Nice, Strasbourg, Nantes et Montpellier) lors des premières journées de la Maison de la Sep. Les laboratoires Biogen organisent ces rencontres depuis 10 ans et l’appli a suscité des retours très positifs.

Cleo : des programmes d’exercices et une infirmière en ligne

Comme d’autres applis, Cleo offre des informations sur la maladie, la vie avec une Sep au quotidien… Elle permet aussi de renseigner ses symptômes (humeur, fatigue…) dans un “journal de bord”, de coter leur sévérité et de générer des rapports à partager avec son médecin.

Particularité : elle propose des programmes d’exercices, de bien-être… élaborés par des professionnels de santé. « La première vidéo traite d’activités sportives adaptées aux personnes atteintes de Sep. Elle a été réalisée avec le Dr Cécile Donze, médecin de médecine physique et réadaptation (MPR) du réseau PARC-SeP (Lille)« , précise Isabelle Boudon.

Surtout, la grande originalité de Cleo c’est d’offrir une messagerie en ligne. Une infirmière répond aux questions liées au quotidien de l’utilisateur sous 24h, tous les jours de 9h à 17h30. « Mais sans jamais aborder les traitements ! Elle renverra systématiquement vers le médecin pour les aspects médicaux« , souligne Isabelle Boudon. Une position commune à toutes les applis qui, si elles aident à préparer la consultation, ne s’y substituent jamais.

MS Copilot : un dispositif médical

MSCopilot, disponible sur Appstore et Googleplay n’est pas tout à fait une appli comme les autres. C’est aussi un dispositif médical. Elle permet d’auto-évaluer quatre grands symptômes : la marche (périmètre de marche), la dextérité (motricité fine), la vision (acuité visuelle à bas contraste) et la cognition (capacité d’attention et vitesse de traitement de l’information). Et ce, à la manière dont les professionnels de santé évaluent ces items. Pas sur la base du ressenti des utilisateurs comme dans les autres applis.

Développée par Ad Scientiam en partenariat avec des associations comme APF France handicap, MSCopilot ne pouvait jusque là être téléchargée qu’avec des codes délivrés par des médecins habilités. Mais depuis le 21 mai 2018, n’importe quel utilisateur peut le faire sans code.

Cela lui permet de débuter ses tests et partager ses données dès la première consultation avec son neurologue ou son médecin de médecine physique et réadaptation ! Ce dernier délivre ensuite les codes permettant d’exploiter pleinement les fonctionnalités de l’application. D’après la Ligue française contre la sclérose en plaques, souvent sollicitée (à tort) pour délivrer ces codes, MSCopilot séduit par son sérieux.

*Ces applications sont téléchargeables gratuitement : SEP Agenda, développée par les laboratoires Novartis, est disponible sur Appstore ou Googleplay , SAM SEP, développée par Merck, l’est sur Appstore ou Googleplay. Nous ne redonnons pas ici les liens vers maSEP dans la mesure où Cleo est supposée en être le double plus riche, plus complet et plus dynamique.

A propos de Adélaïde Robert-Géraudel

Lire aussi

Dossier médical partagé : le parcours de soins mieux géré

Après dix-huit mois d’expérimentation dans neuf départements, le dossier médical partagé devient disponible pour tous. …

2 commentaire

  1. Merci beaucoup pour ce belle Article /

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *