Accueil > Société > Mais quelle égalité des chances ?
Le sondage OpinionWay pour la FDJ a été réalisé auprès d’un échantillon de 1 037 personnes représentatif de la population française. © OpinionWay et FDJ

Mais quelle égalité des chances ?

Les résultats d’un récent sondage montrent que notre société est perçue comme de plus en plus inégalitaire. L’égalité des chances n’y progresse guère. Pour les citoyens handicapés, manque d’intégration et discriminations vont de pair.

Voilà une enquête faisant écho au mécontentement actuel. Réalisée par OpinionWay pour la Fondation d’entreprise FDJ sur le thème “Les Français et l’égalité des chances”, ses résultats viennent d’être rendus publics. Premier enseignement ? Les trois quarts des Français estiment que l’égalité des chances n’a pas changé ces dix dernières années. Voire même, pour 36 % d’entre eux, qu’elle a reculé.

Pour une majorité (62 %), les inégalités économiques et sociales sont plus importantes aujourd’hui qu’il y a cinq ans. Enfin, un sondé sur deux estime également que les inégalités d’accès au logement, aux soins et scolaires sont plus marquées.

Déficit du sentiment d’intégration dans la société

Ce sondage interrogeait aussi les personnes en situation de handicap sur cette question de l’égalité des chances. Si 36 % des Français considèrent qu’elle a reculé, ce chiffre grimpe à 42 % en ce qui concerne les personnes en situation de handicap interrogées.

D’autre part, ces dernières ne sont que 79 % à se sentir intégrées dans la société contre 90 % pour la population hors handicap. Et seulement 35 % à s’estimer « très bien intégrées » (contre 43 %). D’ailleurs, plus de 70 % de l’ensemble des personnes sondées considèrent que notre société n’intègre pas assez les personnes handicapées.

Une personne handicapée sur deux victime de discrimination

Pour partie, ce ressenti est à rattacher à la forte proportion de personnes handicapées s’estimant discriminées. En effet, une sur deux affirme avoir été confrontée à une situation de discrimination (contre moins d’une sur trois dans la population générale). Que ce soit dans la vie quotidienne comme sur le lieu de travail. Un fait qui n’échappe à personne. En effet, près de quatre sondés sur dix (39 %) citent le handicap comme une des causes les plus répandues de discrimination.

A propos de Olivier Clot-Faybesse

Lire aussi

Justice : des parents accusés à tort de refuser les soins nécessaires à leur enfant autiste

Le département du Pas-de-Calais accusait les parents d’un jeune garçon autiste de « refuser ou …

3 commentaire

  1. LES FORUMS D EMPLOIS HANDICAP sur paris JAMAIS DE REPONSES , JE ME SENT DISCRIMINEE , quelqu un pour me repondre ????

    PERSONNE NE ME TEND LA MAIN !!!!

  2. Discriminations pour le logement personne ne veut louer en raison des faibles revenus et la difficulté de déloger une personne handicapée.
    Discrimination pour le crédit beaucoup de banques ne veulent pas faire de crédit à une personne titulaire de l’AAH craignant qu’elles ne payent pas les mensualités faites un essai sur 3 banques une n’a même pas voulu faire une simulation la seconde à fait la simulation mais n’a jamais donné de réponse malgré mes relances une à accordé au bout de 9 mois
    Discrimination pour les supermarchés qui brassent beaucoup d’argent mais qui ne veulent pas délivrer les cartes de paiement aux titulaires de l’AAH ou la pension d’invalidité craignant qu’ils ne payent pas leurs créances de ce fait ils ne peuvent pas profiter de certaines promotions il n’y a pas de risque zéro mais je pense qu’ils pourraient les délivrer et les annuler en cas de problème de paiement comme ils le font pour les personnes non handicapées le fait de priver les handicapés des promotions leur fait perdre du pouvoir d’achat et fait perdre ce côté humain à des gros groupes comme carrefour casino auchan…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *