Accueil > Ressources > AAH en couple : « Je demande à être reconnu comme une personne à part entière. »
Parce que sa femme, Corinne, travaille comme infirmière, Frédéric Germain n'a pas droit à l'AAH. Il est donc dépendant d'elle.

AAH en couple : « Je demande à être reconnu comme une personne à part entière. »

Le dossier du magazine Faire Face de novembre-décembre 2019 est consacré à l’allocation adulte handicapé. Vous y trouverez, entre autres, un article sur l’AAH pour les allocataires en couple. Avec toutes les infos sur les abattements pour pouvoir vérifier si vous y avez droit ou pas. Et de nombreux exemples chiffrés. Mais aussi le témoignage de Corinne et Frédéric Germain qui dénoncent la prise en compte des ressources du conjoint pour déterminer le droit à l’AAH.

La prochaine augmentation de l’AAH, qui a atteint 900 € en novembre, Frédéric Germain n’en verra pas la couleur. Pas plus qu’il n’a bénéficié de la précédente (AAH à 860 €), il y a un an tout juste. En effet, ce Tarnais quinquagénaire n’a pas le droit à l’allocation adulte handicap. Il remplit pourtant les conditions médicales – son taux d’incapacité est de 80 % – et de ressources – sa pension d’invalidité culmine à 350 €.

Madame gagne trop pour que Monsieur touche l’AAH

Oui, mais voilà, Frédéric Germain est marié. Et sa femme travaille. Comme infirmière. Or, les revenus du conjoint sont pris en compte pour calculer le montant de l’AAH. Le salaire de Madame et la pension d’invalidité de Monsieur dépassent le seuil de ressources autorisé pour prétendre à l’allocation, soit 1 625 € abattement compris.

Le gouvernement a gelé le droit à l’AAH en couple

Et la récente augmentation du montant maximum de l’AAH, et donc du plafond pour une personne seule, passé de 810 € en avril 2017 à 900 € en novembre 2019, ne change rien à l’affaire.

Jusqu’alors, le plafond pour un couple était égal à deux fois le plafond pour un célibataire, soit 1 620 €  (=2 x 810 €). Logiquement, il devrait donc s’élever désormais à 1 800 € (=2 x 900 €).

Pas de hausse de l’AAH pour un couple sur quatre

Mais le gouvernement a décidé de geler le plafond, pour les couples. Il a donc abaissé le coefficient multiplicateur à chacune de ses revalorisations. À 1,89 – au lieu de 2, le 1er novembre 2018, lors de la première hausse exceptionnelle de l’AAH à 860 € (1,89 x 860 = 1 625 €). Puis à 1,81, le 1er novembre 2019, lors de la seconde, à 900 € (1,81 x 900 = 1 629 €). Le plafond de ressources est donc resté quasi-stable.

Résultat : sur les quelque 270 000 bénéficiaires de l’AAH en couple, 25 %, soit près de 70 000 personnes, ne verront pas leur allocation augmenter selon les données du secrétariat d’État chargé des personnes handicapées. De plus, 40 500 ne bénéficieront que partiellement de cette revalorisation.

La solidarité familiale prime sur la solidarité nationale

Et ces chiffres ne prennent pas en compte les nombreux couples qui auraient pu prétendre à l’AAH si le plafond de ressources y ouvrant droit avait augmenté. « L’AAH s’articule avec les solidarités familiales, notamment la solidarité entre époux reconnue par le droit civil et qui constitue un principe de base de notre modèle social », plaide Sophie Cluzel, la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées.

« Les fins de mois sont très compliquées. »

Un argument que les Germain ont du mal à entendre. « Comme j’ai un fils étudiant, on doit vivre à trois sur mon seul salaire d’infirmière, explique Corinne. Donc, les fins de mois sont très compliquées. »

« Et puis, ce n’est pas facile à vivre d’être dépendant de son conjoint, ajoute Frédéric. C’est pesant de toujours avoir à demander de l’argent pour acheter le journal ou faire quatre courses. Tout ce que je demande, c’est d’être reconnu comme une personne à part entière. Le gouvernement doit me donner les moyens de vivre. »

L’AAH sous toutes ses faces

Notre dernier dossier spécial AAH détaille toutes les règles à connaître pour faire valoir ses droits. Il est en vente sur notre site à seulement 2,90 €.

A propos de Franck Seuret

Lire aussi

AAH : pas d’erreur en 2020 pour les allocataires rattachés au foyer fiscal de leurs parents

Les Caf viennent d’adresser aux allocataires de l’AAH rattachés au foyer fiscal de leurs parents …

37 commentaire

  1. Je suis paraplégique, marié et mon AAH a diminuer aussi je trouve ça inadmissible car pour les personnes valides qui son en couple et qui ont un emploi tous les deux on leur diminue pas leurs pays. C’est scandaleux.

  2. C’est honteux. Prenez un couple ordinaire, et dites à l’un des deux conjoints, tu ne percevras plus tes revenus de salaires car ton mari en touche déjà un !
    Une personne handicapée n’a généralement pas d’autres revenus que l’AAH car difficile de s’intégrer professionnellement parlant dans notre société… et maintenant avec cette loi une personne handicapée n’a plus accès non plus à une vie de couple sans craindre de perdre ses seuls revenus ! Scandaleux

    • ce qui est réellement scandaleux c’est que notre sort est décidé par des gens qui n’on jamais connu la souffrance quotidienne liée à nos pathologies et encore moins le calvaire des séjours en hopitaux ou autres centres anti douleurs, macron et sa bande n’ont qu’une vision comptable et rien d’autre et tout ce que nous pouvons dire et dénoncer ici ne sert malheureusement à rien car la seule chose qui pourrait nous aider à etre reconnus comme des etres humains serait de descendre dans la rue, nous somme quand meme plus d’un million à etre concernés par l’aah.

  3. Normal de conserver L’AAH qui remplace pour notre salaire.!!!!

    J’ai perdue mon allocation lorsque je me suis pacsée !

    Je suis « dépendante » physiquement (80%)

    Me voilà donc également « dépendante » financièrement de mon compagnon !

    Est-ce bien normal ???

    Lorsque je travaillais on ne me demandait jamais les revenus de mon ex-epoux pour calculet mon salaire !!

    • Bonjour
      Je suis tout à fait d accord avec vous, avant j avais un travail, un salaire et maintenant j ai l AAH en étant reconnue à 80% en incapacité totale de travailler je ne peux pas avoir l aah à taux plein à cause des ressources de mon époux qui gagne un peu plus que le smic. C est la MDPH qui a étudié notre dossier qui fixe le taux d invalidité, elle ne regarde pas ce que fait toute la famille! C est notre handicap que l on n a pas choisi et on nous méprise en ne nous donnant pas de quoi pouvoir être indépendant financièrement, ni le droit de contribuer aux dépenses du quotidien. La solution Divorcer pour faire valoir nos droits à part entière, ou tout casser pour se faire entendre mais ce n est pas ma politique pourtant ça a bien marché aussi… divorcer est la meilleure solution mais j aime mon époux et vice versa pourquoi devrait on en arriver là pour que la personne en situation de handicap pour faire valoir nos droits! Vive la France, Vive la république comme dirait notre cher président.

  4. bonsoir jai 34 trimiste et apres jai e incsidant AT et jai inaptutude de travaille .de 1998 .en 2000 je suis reconu par mdph . de 80/ a nous jour . je peu savoir mon droit de retraite . a ce que elle va quelle qulles comme koi ????? de 25 ans de que je suis a la mdph quelle retraite poue cette quistions

  5. Bonjour vous être fort car 1,89 ça fait 1625,40 et 1,81 ça ne fait pas 1625 mais 1629 je suis pète handicapés mais je sais encore calculer bon de naze j’ai mon mari qui a une restriction pour le travaille a long terme et moi aussi on fait comment pour vivre avec 1 enfant à charge et tout qui remonte la nourriture les produit d entretien non mais où que on va sérieux on n’a pas demander a naître handicapés et pas pouvoir travailler dsl mais on devrai tous avoir les augmentations de l ahh pour tout le monde ou alors Bas baisser les prix de la nourriture et tous qui sans suis

  6. En 2015 avec 20 euros j avez a manger pour ma semaine maintenant je fait 3 4 jours non mais faut arrêter un peu tout les revenu baisse et tout augmente maîtai notre très chèr président a la diète pour Noël comme moi en 2014 et enceinte je née pas eu une miette dans mon assiette pour Noël et bas fête en autant avec notre très cher président pour Noël que Dale a manger juste c’est belle assiettes a regarder vide

  7. moi je propose quelque chose
    le divorce
    je suis dans le même cas si j’étais tous seul j’aurais droit a l’apl l’aah je ne paierais pas la redevance télé ect
    c’est une honte de prendre les revenus du conjoint a quand les handicapé dans la rue

    • et j’ajoute une énième fois ici que ce ne seront pas seulement les revenus du conjoint qui seront pris en compte à partir de 2022 mais toutle patrimoine du ménage y compris les livrets pour accorder le maudit RUA en préparation, pensez y…

  8. Jean Pierre MIGNAN

    Je suis bénéficiaire de l’AAH. depuis la revalorisation en novembre dernier je n’est simplement plus droit à la couverture universelle pour mes soins et celles de ma fille à charge.

    Par ailleurs, comment la commission détermine le pourcentage du taux de la reconnaissance car je suis en dessous de ce fameux 79% qui ne me donne pas de droit au taux de 80%.
    Mon aggravation est irréversible et la mdph refuse l’attribution du complément de ressource poure permettre de payer une mutuelle.
    C’est un scandale ce mode de calcul d’attribution des droits qui met les gens dans des situations encore plus graves.

    En réalité les revalorisations de mes droits AAH c’est pour payer une mutuelle a plus de 400. 00€ par an.

  9. waeterloos patricia

    Et oui la double peine handicapée et mariée mon aah a baissé de 70euros pour ma part en fait il prenne à pierre pour donner à paul un sous est un sous je préfère qu’ils ne touche plus a rien c’est de pire en pire en marche arrière avec ce gouvernement il faut survivre.

    • C’est mon cas aussi , je pense que nous sommes nombreux dans ce cas .
      Pourtant dans tout les articles (comme celui ci ) personne en parle .

      Nous sommes perdants est pas qu’un peu , moi je suis passé
      de 540€ en nov 2017
      à 510€ en nov 2018
      et là 440€ en nov 2019 .
      Ça fait beaucoup -100€ (-18%) -1200€/an .
      Ma conjointe gagne 1380€/mois , c’est notre seul revenu .

      Pourquoi certains ont gagné 90€ et d’autres perdus 100€ ?
      Handicapé et puni de vivre en couple !!

      -70€/mois pour 2020 c’est notre cadeau de noël , Merci Mr Macron .

      Et pourtant Mme Cluzel disait <> ,

      Sauf nous 2 peut-être ?
      Comment savoir puisque c’est tellement transparent leurs système de calcul qu’il existe pas un tableau , pas une formule pour calculer par exemple les droits d’un couple dont le conjoint est au smic, impossible de savoir combien ont gagnés et combien ont perdu .
      Bref c’est scandaleux !

      • Valérie Dichiappari

        Si des articles en parlent sur ce site. Si vous tapez AAH en couple dans le moteur de recherche, vous le constaterez. Le dernier dossier du magazine Faire Face consacré à l’AAH en parle également.
        CDLT La rédaction

  10. Bonjour j’ai 63ans handicapé I. Valide en fauteuil roulant amputé des jambes depuis 3ans dialyse 3fous par jour ‘j’ai eu aah et depuis 4ans ne l’a touché plys’ je vis avec 300 euros par mois ‘ma f est I firmizrz aussi et n’ai pas eu le droit à laah

  11. Ne plus prendre en compte les revenus du conjoint car cela met la personne handicapée dans une situation de dépendance vis à vis de son conjoint. La personne handicapée n’est plus libre se et se re retrouve dans la même condition que les femmes en 1958, à savoir demander pour tout l’aval, voir l’autorisation du conjoint homme ou femme. C’est un inacceptable retour en arrière. Vous madame en tant que femme libre ayant connu ce temps de dépendance êtes à même de comprendre.

  12. la seule solution est le divorce …mariee depuis 30 ans et dans cette meme situation nous y pensons de plus en plus …En invalidite et n ayant pas cotisé 25ans au regime retraite, apres calcul je toucherais a peine 400E par mois a la retraite …Maintenant si je divorve je peux toucher le minimum veillesse …Voila on en est reduit a faire des compte d apothicaire pour vivre dignement

  13. C’est une honte pour notre société ce système de prise en compte des revenus du foyer. L’AHH n’est pas une allocation se substitution comme l’ARE. L’AHH n’est pas une aumône Mr Macron, si les personnes qui en bénéficient, comme ma compagne, pouvaient travailler à plein temps, croyez-moi elles fonceraient sans hésiter. Je suis obligé de plafonner mes revenus pour que cela ne pénalise pas notre couple. Bien sûr je pourrais gagner 5000 euros et subvenir aux besoins du ménage, mais nous faisons partie des gens qui ne sont rien (pour vous) Mr Macron.

    • De nombreux couples se séparent a cause de cette dépendance financière qui n’est pas acceptable, la ministre parle de solidarité familiale alors qu’il s’agit de respect d’un droit détourné par l’État, le bénéficiaire est spolié de son allocation, soumis a son conjoint, prisonnier de son handicap l’État le condamne a une sanction, celle de ne plus existé librement. Pourquoi ne pas versé l’ahh a la personne et déduire suivant un plafond raisonnable fiscalement du fait du nouveau dispositif fiscal. Cela est possible avec cette mise en place du tout administratif en ligne.

      • Prisonnier de son handicap… C’est bien vrai et pire encore. Voici ce qui vient de m’arriver en plus de ma situation de handicapé. J’avais rencontré une infirmière à l’hôpital. Nous avons vécu ensemble 3 ans, pacsés. Bien entendu pas d’AAH pour moi car ma conjointe avait 1850 euros de revenus par mois. Maintenant séparés entre autre à cause de cette ultra dépendance, voilà que Madame réclame une participation financière pour la période du PACS. Résultat: la justice lui donne raison ! Pas de revenus pour moi pendant 3 ans, et je dois payer 17000 euros pour participation au foyer puisque c’était chez elle ! au motif que c’est elle qui a tout payé pendant 3 ans. 3 ans à pleurer pour avoir quelques euros pour une simple paire de chaussette… Et la rue maintenant car il n’y a pas de place… Chouette ! Handicapés: ne vous mettez jamais en couple ! Merci le gouvernement !

  14. ——————————————————————-
    C’est pas nouveau…
    Deux mesures urgentes et indispensables à exiger :

    – Fin de la prise en compte du revenu du conjoint pour le calcul de l’AAH !
    – L’AAH doit continuer après 62 ans, quelque soit le taux ! On ne guéri malheureusement pas de son handicap à l’age de la retraite… au contraire !

    Ces deux mesures constituent un minimum vital pour des milliers de handicapés !!! Souhaitons que les associations s’en saisissent réellement et fassent preuve d’un peu plus de persuasion auprès des responsables politiques qui pour l’instant, quoiqu’ils disent, n’agissent qu’au détriment des handicapés.

    Copello
    —————————————————————————

    • Tout à fait d’accord. C’est une question de dignité humaine, juste le droit de vivre. Dans une société de plus en plus individualiste, études confirmées par les sociologues, il est plus qu’urgent que le gouvernement français en prenne vraiment conscience pour permettre aux personnes qui n’ont pas choisi d’être handicapé, de vivre comme ils peuvent malgré les handicaps et pas comme des animaux qui dépendent du bon vouloir des hommes….

  15. Nous sommes handicapés, l’AAH n’est pas un plus pour vivre, c’est la compensation de l’emploi que l’on ne peut avoir. Et nous ne pouvons accepter de dépendre de nos conjoints. C’est a quand qu’on demande l’aumône à notre conjoint pour avoir juste un peu d’argent de poche !?
    Vous avez une conscience Mister Macron et votre gouvernement ? Votre conjointe vous demande de subvenir à ses besoins…oh que non n’est ce pas. Vous nous infligez une triple peine : l’handicap nous diminue, de dépendre de l’AAH ne nous enchante pas, et maintenant on dépend de nos conjoints. Avez vous une idée de la blessure supplémentaire que vous et vos sbires nous faites subir Mr Macron.
    Vous vous en avez rien a faire, vous ne comptez pas votre argent, vous vous sucrez sur le dos de pauvre gens comme nous handicapée, ou les personnes âgées.
    Il y en a marre. Nous personnes handicapées ne vous remercions pas, et ne comptez pas sur nous pour les prochaines élections. Le handicap n’est pas a prendre a la légère. Nous avons le droit de vivre dignement. Déjà que l’AAH est sous le seuil de pauvreté, vous osez nous faire dépendre de nos conjoints. Vous voulez peut-être qu’on aille faire la manche pour compenser la perte que vous nous infligez. Honte a vous.

  16. C’est une honte grave !!! chaq’un doit garder ces droits propre ceci s’appelle la solidariete’ , la justice ; pas dependre de l’autre , ils ferais mieux de rendre la justice aux handicapees marie’ pacse’ et en concubinage , pour garder ca propre dignite’

  17. c est pas normal l aah es personnel QUE LA FEMME OU Le MARI TRAVAILLE !! EN FAITE SI J AI BIEN COMPRIS C le conjoint qui travaille et qui paie pour les 2 …………. le reste es pour l etat et le gouvernement qui n en n ont jamais ac au point d en prendre sur le dos des plus démunis

  18. il n’y a qu »a voter pour la bonne personne au prochaine élection
    la ministre a rejeter la proposition de 80 député sur l’aah en couple
    une honte

  19. bonsoir j attend que Monsieur Macron me donne la bonne réponse au dossier n/S/D/P:FO16006B une honte pour les experts militaires qui ne comprenne pas les phrases ? incurable et surtout infirmités en relation direct et déterminant avec la premier infirmité pensionné et cela depuis 1982 . mon taux et toujours à 65 % malgré les nouvelles infirmités vu par 4 experts d Amiens et qui sont tous en ma faveur mes comme en 1990 il on déplacé une infirmité de place pour ne pas me donné mes 10% et depuis mon taux devrais etre à 85% pour avoir le droit à une personne accompagnante pour mes déplacements et autres besoins de la vie de tout les jours ces mon épouse qui fait tout avec mon attelle à la main gauche et les Médecins de Toulon depuis janvier 2018 mon donné un fauteuil roulant vis à vis des certificats Professeurs Médecins qui en on marre de faire des certificats qui vont a la poubelle Monsieur Macron fait voir que l invalide militaire que je suis et qui à hue une sale vie ainsi ça famille . reconnaissance égalité pour nous eux belle sole et surtout retraite doré une honte il faut intervenir vous l avez dit alors fait le merci à 75 ans 1/2 un peut de bonheur pour fin 2019 mai pas de sur vie comme j ai toujours mené avec ma famille tapé sur la table il en on besoin pour l égalité et le taux de nos infirmités . il faut avoir un invalide pour comprend la souffrance . soyer le président que l on attendait juste et surtout faire que les taux soit à la valeur des infirmités je compte sur vous pour me faire avoir mon taux et ce qui me revient la justice se qui manque ??????

  20. J’avais posé la question sur ce site mais je n’ai jamais eu de réponse…. Les Germains viennent de me la donner. Handicapé reconnu à 80 % et plus, je n’ai que l’AAH pour vivre. Ma question était de savoir si je rencontrais quelqu’un et que nous décidions de vivre ensemble, je ne bénéficierai plus de ressources si ma conjointe à un salaire supérieur à 1800 euros ?
    Ce serait le cas, en effet. Un vrai scandale ! Une honte ! Et Madame Cluzet qui disait il n’y a pas si longtemps : »les handicapés ? Des personnes à part entière ! » Quelle vie… A cause d’un gros problème de santé ! Et le corps médical d’en rajouter une couche en disant « tout va bien; vous êtes vivant; continuez le plus longtemps possible la rééducation ». Pourquoi ? Pour vivre dans la souffrance, isolé, désocialisé de force et isolé par le gouvernement ! Pas le droit d’imaginer même d’avoir un jour une vie de couple, à moins d’accepter une dépendance totale !!!!!!!!!!!
    Cà, c’est la triste réalité. Madame Cluzet n’en a cure et fait la sourde oreille : handicapés ? Des citoyens à part entière ! C’est faux. Handicapés ? Tout juste bon pour vivre sous les minima sociaux, seul, et handicapé…. Triple peine ! Autant que le gouvernement affiche avec franchise sa position : isoler et parquer les handicapés. Et surtout qu’ils se taisent sinon…; c’est nous qui avons le pouvoir….

    • Nous n’avons malheureusement aucun pouvoir pour dénoncer toutes les abhérations qu’essaye de mettre en place ce vilain gouvernement et poster ici ou ailleurs nos indignations ne sert à rien ; je sais que je radote depuis des mois sur ce site mais franchement nous sommes plus d’1 million à survivre avec l’aah et seulement une poignée d’entre nous a pris conscience de ce qui se trame en postant des commentaires ici, pourquoi donc ne pas écrire en masse une lettre manuscrite à mme cluzel ?Ca ne demande aucun effort à part acheter un timbre et si des milliers de courriers arrivaient sur sa table peut etre y aurait il un impact?..

  21. Honteux moi aussi suitre a mon AVC en Mars 2015 je ne percois rien je ne peux pas pretendre a cette AAH car mon epouse depasse le plafond .
    Je demande a etre reconnu comme une personne a part entiere.

  22. Certain d’entre nous ont perdu 70€ en Nov 2019, pourtant dans tout les articles (comme celui ci) personne en parle .

    Perdants est pas qu’un peu , moi je suis passé
    de 540€ en nov 2017
    à 510€ en nov 2018
    et là 440€ en nov 2019 .
    Ça fait beaucoup -100€ (-18%) -1200€/an .
    Ma conjointe gagne 1380€/mois , c’est notre seul revenu .

    Pourquoi certains ont gagné 90€ et d’autres perdus 100€ ?
    Handicapé et puni de vivre en couple !!

    -70€/mois pour 2020 c’est notre cadeau de noël ?

    Et pourtant Mme Cluzel disait <> ,

    Sauf certains, mais combien ?
    Comment savoir puisque c’est tellement transparent leurs système de calcul qu’il existe pas un tableau , pas une formule pour calculer par exemple les droits d’un couple dont le conjoint est au smic, impossible de savoir combien ont gagnés et combien ont perdu .
    Bref c’est scandaleux !

    • Valérie Dichiappari

      Si des articles en parlent sur ce site. Si vous tapez AAH en couple dans le moteur de recherche, vous le constaterez. Le dernier dossier du magazine Faire Face consacré à l’AAH en parle également.
      CDLT La rédaction

      • Merci , je vais chercher cela

      • Je cherche un articles qui parle des personnes qui comme moi on perdu 100€.
        Vous avez un lien ?
        Pourquoi une telle injustice ?
        Que la revalorisation soit moins importante ou même nul pour les personnes ayant d’autres ressources , c’est une chose. Mais que pour certains ce soit une dévalorisation c’est simplement scandaleux ! Vous ne pensez pas ? 100€ vous vous rendez compte ? et ça avec que 1380€ de revenu total ! à combien il est le smic ? Combien sommes nous dans ce cas ?

        Voila , je ne comprends pas . tout le monde trouve cela normal !
        Tout va bien dans le meilleure des monde ! Nous sommes juste puni d’être en couple !
        -100€ de pouvoir d’achat pour un couple qui vie avec un peu plus d’un smic , ça ne choc personne ? Je crois moi au contraire que cela mériterait un article exclusif !

  23. —————————————————————-
    Tout à fait d’accord avec vous Christian !
    Tous ces mensonges incessants et savants subterfuges mis en place et assénés par cette bande de crapules, dont le métier ne consiste qu’à gruger les gens qui veulent encore bien les écouter, ne déclenchent malheureusement plus du tout la levée de bouclier qu’ils mériteraient de la part des associations !
    Il y a quelques jours j’entendais encore à la radio une responsable d’association qui considérait à demi-mots que la future intégration de l’AAH dans le futur RUA pourrait être un progrès !!!! :-(((( Comment une responsable d’association pour la défense des droits des handicapés digne de cette fonction peut-être capable de défendre un tel recul des droits et des acquis ? Sinon peut-être par opportunisme ou carriérisme ????
    Comme vous le décrivez très bien Christian, comment se fait-il que depuis 2 ou 3 ans bon nombre de personnes handicapés, et notamment ceux en couple subissent au final une perte conséquente de leur revenus, pendant que Cluzel et compagnie passent leur temps à affirmer à longueur d’ondes et sur toutes les tribunes possibles que les personnes handicapées ont vu sous Macron (rien que d’écrire ce nom me donne envie de vomir…) leur revenus augmenter ???
    Et tout ça sans que les associations ne battent un cil, excepté quelques communiqués de presse que personne ne lit et qui ne servent à rien…
    Combien de temps cela va t-il encore durer ? Quel drames faudra t-il qu’advienne pour qu’enfin la révolte s’organise face à ce saccage incessant de nos droits ?

    Copello
    ————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *