Accueil > Ressources > AAH en couple : les cinq raisons pour lesquelles le gouvernement refuse de changer les règles
Sophie Cluzel devant les députés : « Je m’élève contre l’idée d’un droit toujours plus spécifique : je veux que l’on tende au droit commun. »

AAH en couple : les cinq raisons pour lesquelles le gouvernement refuse de changer les règles

La suppression de la prise en compte des ressources du conjoint pour le calcul de l’AAH est l’une des principales revendications des personnes handicapées. Mais le gouvernement s’y oppose fermement. Il l’a encore fait savoir lors des récents débats, à l’Assemblée nationale, sur une proposition de loi qui suggérait la réforme du mode de calcul.

Pas de faux suspense. Non, la proposition de loi de Marie-George Buffet n’a pas été adoptée par l’Assemblée nationale, jeudi 7 mars. La députée communiste proposait de supprimer la prise en compte des revenus du mari, pacsé ou concubin pour le calcul de l’allocation adulte handicapé. Objectif : « Mettre fin au lien de dépendance financière entre le bénéficiaire de l’AAH et son conjoint. »

Un allocataire, sans autres revenus, perçoit l’AAH à taux plein si sa compagne ou son compagnon gagne moins de 1 194 € nets par mois. Au-delà, son montant diminue progressivement pour devenir nul dès lors que les ressources de l’autre membre du couple atteignent 2 257 € nets par mois.

Quatre couples sur dix n’ont pas bénéficié de la hausse de l’AAH

Le montant de l’AAH est passé à 860 € en novembre 2018. Et il va grimper à 900 € en novembre 2019. Mais cette augmentation ne va pas bénéficier à tous les allocataires en couple. Le gouvernement a en effet assorti cette mesure d’un gel du plafond de ressources y ouvrant droit.

« Avec cette revalorisation, 60 % des couples sont gagnants, totalement ou partiellement », a assuré Sophie Cluzel. Dont tous les couples composés de deux titulaires de l’AAH qui bénéficient à plein de l’AAH (+ 180 € au total, à deux). Mais quatre allocataires en couple sur dix n’ont pas vu leurs ressources augmenter.

Une proposition de loi cosignée par 80 députés

Les associations de personnes handicapées militent de longue date pour la réforme de cette règle de calcul. Elle fait peu à peu son chemin. Le texte de Marie-George Buffet avait été cosigné par 80 députés issus de tous les groupes politiques. Y compris par quelques francs-tireurs de La République en marche, le parti majoritaire à l’Assemblée nationale. 

Mais il n’avait aucune chance d’être adopté car le gouvernement y est opposé. Les élus de la majorité présidentielle ont donc proposé une motion de rejet préalable. Et le texte a été rejeté. Mais les – courts débats ont au moins permis de lister les arguments qui motivent cette opposition.

1 – L’AAH est le plus favorable des minima sociaux

Sophie Cluzel a défendu le projet du gouvernement devant les députés.

L’AAH est un minima social, c’est-à-dire qu’il vise à assurer un revenu minimal à une personne (ou à sa famille) en situation de précarité. Et comme tous les minima sociaux, elle est assortie d’une condition de ressource calculée à l’échelle du foyer et non pas individuellement.

Mais son montant (860 €) « est plus élevé que d’autres minima, en particulier le revenu de solidarité active [550 € pour une personne seule], souligne Sophie Cluzel, la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées. Et les règles de cumul de l’AAH avec les revenus du travail sont particulièrement avantageuses » pour les temps partiels. 

Pour encore mieux satisfaire vos attentes, nous avons besoin de mieux vous connaître. Alors prenez quelques minutes pour répondre à notre questionnaire en ligne ! D’avance merci.

2 – Le droit commun doit prévaloir

Sophie Cluzel veut « reconnaître dans les citoyens en situation de handicap des citoyens à part entière ».

Le projet global du gouvernement vise à « reconnaître dans les citoyens en situation de handicap des citoyens à part entière et non des citoyens à part », martèle Sophie Cluzel. Pour elle, il ne serait donc pas logique d’accorder aux allocataires de l’AAH la suppression de la prise en compte des revenus du conjoint qui s’applique à tous les minima sociaux. « Je m’élève contre l’idée d’un droit toujours plus spécifique : je veux que l’on tende au droit commun », précise Sophie Cluzel.  

Lors des débats en commission, la députée de la République en marche Emmanuelle Fontaine-Domeizel s’est montrée encore plus claire : « Nous faisons le pari (…) de l’emploi et de la formation de ces personnes ; nous voulons favoriser leur inclusion plutôt que de les enfermer dans les minima sociaux. »

3  – La solidarité nationale ne doit pas se substituer à la solidarité familiale

« L’AAH s’articule avec les solidarités familiales, notamment la solidarité entre époux reconnue par le droit civil et qui constitue un principe de base de notre modèle social », insiste Sophie Cluzel.

4 – Il faut attendre la mise en place du revenu universel d’activité

L’AAH doit fusionner dans le futur revenu universel d’activité.

« Je ne suis pas défavorable à ce que nous puissions requestionner l’articulation entre solidarité familiale et solidarité nationale, temporise Sophie Cluzel. Mais il est nécessaire de le faire dans un cadre plus global. » Et ce cadre sera celui du débat sur la fusion des minima sociaux, dont l’AAH, dans le revenu universel d’activité. 

5 – Cette mesure coûterait cher

Son « impact budgétaire [serait] très significatif », a avancé Sophie Cluzel, sans plus développer. Dans son rapport sur sa proposition de loi, Marie-Georges Buffet l’évaluait à 360 millions d’euros. Aujourd’hui, l’AAH représente un budget de 10 milliards d’euros.

Un manifeste citoyen contre le prix de l’amour

Kevin Polisano milite de longue date pour la réforme du mode de calcul de l’AAH. Ce chercheur, tétraplégique, avait mis en ligne des outils pédagogiques sur l’allocation et le prix de l’amour. Il vient de rédiger un manifeste sur le sujet.

A propos de Franck Seuret

Lire aussi

AAH en couple : « Je demande à être reconnu comme une personne à part entière. »

Le dossier du magazine Faire Face de novembre-décembre 2019 est consacré à l’allocation adulte handicapé. …

132 commentaire

  1. L’argument de ce gouvernement est scandaleux..ils veulent nous assimiler aux « valides » en nous traitant comme eux alors que nous sommes quand même différents…nous resterons donc doublement dépendants.. financièrement et de notre handicap…pour les politiques c’est tout simplement que cette mesure coûterait trop chère….honteux !!

    • C est une HONTE de TOUCHER à l AAH. Les personnes en situation de handicap est une allocation qui leur permet de faire face à leur handicap moteur ou psycho. Une honte de TOUCHER à ça. Un autiste ne pourra jamais travailler. Mon enfant adulte handicapé en est incapable. Ça suffit! Les valides ne trouvent pas de travail….

    • Entièrement d’accord avec ton analyse. Que tous les politiques, minima sociaux, salariés cadres etc. Prennent nos handicaps pour juger et depuis quand un être humain doit être à charge de son conjoint ou est la liberté et l’égalité. C’est honteux

      • exactement daccord avec vous qu’ils prennent notre handicap, et nos revenus d’ AAH c une misére et même si non a un conjoint qui travaille il y a des barrieres et des problèmes que personne ne peut résoudre et avec un peu plus des allocations AAH certains probl^mes pourraient résolus ou en parti , politique française !!!!

        • Inclure les personnes handicapées dans le monde du travail ok mais bien souvent le handicap trop lourd trop fatiguant empêche de travailler
          J’ai une sep depuis 20 ans toujours travaillé mais là épuisement physique et maladie évolutive donc ne peut plus travailler
          Donc ce type d’argu Du gouver est culpabilisant et je crois que l’on n’a pas besoin de ressentir ce sentiment là quand déjà on angoisse de son état et de ce que cela inflige aux proches
          Par ailleurs devoir se féliciter que l’AAH est le minima social le plus élevé et le comparer au RSA ?!?!
          Quand handicap trop lourd envisager de travailler ?!? En comparaison d’une personne au RSA qui lorsqu’elle a pu regler ses divers problèmes ( formation entre autre peut rétravailller si on lui en donne la possibilité
          Honte à ces ministres

      • Tout à fait d’accord surtout que certains conjoints peuvent en jouer C tout bénef pour eux. Un peu de violence et hop on fabrique une toutou dépressive qui reste à la maison bien sagement sans avoir d’amis ou de choix de réseaux social. Et qd il en trouve une autre on finit seule et à la rue

        • C une protection sociale vitale un soutien surtout qd on a pas de famille qui comprend ou de soutient derrière

        • il faut arrêter de comparer minima sociaux et handicap. Punaise, rien à voir, on aimerait travailler, mais on ne peut pas et si le conjoint fait des heures supp, on nous baisse encore notre Aah. Bon sang, reveillez vous, nous ne sommes pas des valides sans emploi, juste des handicapés avec impossibilité d’en faire un. Y’a quand même une sacrée différence non…

      • Bonjour, je suis handicapé a80% donc je percoit une aah et ça fait 4 ans que je vie a la la rue

      • Honteux !!!
        Comment une personne en handicap à 80% et plus pourrait travailler ???
        En sachant que les entreprises préfèrent payer une amende plutôt que d embaucher une personne handicapée.

      • C’est toujours l’égoïsme des couples qui ne payent pas double les charges du logement, EDF , réparations etc.. envers les célibataires isolés !

    • Bonjour je n’arrive pas a comprendre ma mère âgé de 67ans et aah de longtemps handicapé a 80% elle passé sa visite 2017 il lui on accordé jusqu’en 2022 et d’un coup au bout 1an et demi il lui on stopper s’en aucunes raisons la mutuelle sociale agricole lui a répondu qu’elle n’avait plus droit au bout de quelques temps et qu’il fallait qu’elle fasse une demande aspa qui est récupérable sur les héritiers pour le moment mon père et ma mère vivent avec 800 € cumulés à deux quelqu’un pourrait-il m’aider s’il vous plaît merci salutations

      • Valérie Dichiappari

        Bonjour, Tapez Aspa dans le moteur de recherche et vous aurez toutes les explications. CDLT La rédaction

      • Bonsoir votre mère est elle en retraite ? Si oui elle ne touche plus la AAH. Elle stoppe à la retraite. Mais si elle touchée la dépendance normalement elle continue d’y toucher.

      • rapprochez vous d’une association pour qu’il vous aide car la demande ASPA n’est plus obligatoire depuis plusieurs mois déjà .
        a a h et transformé en retraite et si votre maman a cotisé elle vient en complément de sa retraite jusqu’a la hauteur de l’A A H
        ALAIN bénévole a A P F France handicap

    • Ils sont bien pire avec les invalides.
      Ceux qui ne sont pas reconnu par la mdph, pas d’ald non plus, ils n’ont plus droit à la prime d’activité, ils ont moins d’apl que lorsqu’ils travaillaient à temps plein.
      Ils sont handicapés, souffrent au quotidien.
      Mais ne representent rien pour eux

    • La meilleure façon de les blouser c’est qu’un couple marié divorce et continu à vivre ensemble et de faire deux déclaration d’impôts ! Comme cela la personne handicapée touchera le maximum ! Si nous étions plus jeunes c’est ce que nous ferions. J’aib86 ans

      • Excellente idée !

      • Juste, je vous précise qu’il faut à ce moment là disposer de deux appartements, je ne suis pas mariée ni pacsée et ne touche quasiment plus rien de l’AAH avec une petite fille en bas âge, seulement nous vivons sous le même toit… Et cela suffit pour tout perdre. Même avec deux déclarations distinctes.
        C’estJuste dégelasse!

    • Ce qui est inquiétant c’est aussi ce Revenu Universel d’activité ou RUA , on ne sait pas si L’AAH sera au même tôt ? Est-ce qu’on va sucrer le complément d’autonomie ? Que va devenir l’allocation logement ? Parce que personnellement moi je me serai bien passé de Maastrich sous Mitterrand qui nous a mis dans le caca pour être poli et cette Europe de pacotille ne se fait Uniquement en faveur de l’Allemagne et Madame Merkel .

      • Je suis atteinte d’1 sclérose en plaques et reconnue à 80% il y 15ans.Depuis cette réforme je ne touche plus que 177€ au lieu des 620€ précedents.je me sens encore plus dépendante de ma famille,j’ai le sentiment d’être devenue INUTILE 1 poids en plus. je n’ai pas voulu cette P….N de maladie et que la médecine du travail me reconnaise INAPTE AU TRAVAIL.

    • C’est honteux pour cet gouvernement
      Les handicapés sont dépendants à cause de leur handicap et ils doivent être encore plus économiquement
      Ceux qui prennent ces décisions doivent être eux mêmes des handicapés pour comprendre ce que c’est vraiment t’etre différent et dépend

    • c est tout a fait inadmissible mon fils a un handicap de plus 80 % il a le droit a l aah a taux plein mais comme il touche 630 euros de pole emploi apres un bac pro normalement c est cumulable et bien il y a pas le droit peut on vivre avec 630 euros de plus on fait une polemique pour que les entreprises prennent des travailleurs handicapes ben trouvé nous ces employeurs

      • AAH à 80% on ne peut plus travailler… Je ne comprends pas votre phrase ?

        • Mais si on peut,mon mari est à plus de 80 % et il travaille.On peut tant qu’on n’est pas reconnu inapte au travail

        • La phrase voulait dire, si je l’ai bien comprise, que quand on a un handicap évalué par la MDPH à 80%, ou supérieur à 80%, par définition c’est qu’on n’est pas apte à assurer un emploi.

          • Si on peut être 80% reconnu MDPH et travailler à temps plein.
            J’ai un ami sourd profond et un autre qui a perdu presque tous les doigts de ses mains et qui travaillent tous les 2 à temps plein tout en étant reconnu à 80% ou plus.

    • Le droit commun pour le peuple…les spécificités pour les élus!!! Tout ce gouvernement à déchoir

    • Ils croient quoi qu’avec 860€ on arrive à s’en sortir pas du tout ont survi comme tout le monde nous avons du mal à nous en sortir entre les charges la nourriture pour les enfants les factures à payer que nous reste t’il le 15de chaque mois rien pauvres taré au lieu de donner aux migrants pensez aux Français et française

    • C’est toujours l’égoïsme des couples qui ne payent pas double charges de logement etc…envers les célibataires isolés !

    • Bonsoir moi je comprends pas que mon apl a baisé trolement vue que je persoie l aah

    • Cette réforme est juste scandaleuse.
      Mes ressources du 1er trimestre 2019 étaient inférieures celle du dernier trimestre 2018, et pourtant aah jusqu’au 31 mars de 817 €, depuis le 1 er avril (ce n’est pas un poisson) 777 €.
      Avec l’ancien mode de calcul du plafond de ressources, mon AAH serait à Taux plein, soit 860 €.
      C’et la CAF de la Vendée, qui vient de m’en informer, car je ne comprenais pas la baisse de mon allocation.
      Dont perte mensuelle de 93 €, soit 1 116 € pour iune année.
      Et le pire est a venir puisqu’ils vont encore diminuer le plafond de ressources au 1er janvier 2020.
      Où sont les défenseurs des travailleus handicapés qui vievent en couple.
      APF et tout le toutim « ouvrez la », nom de dieu

    • Moi je viens d etre reconnu incapacité total de travail. On m accord l aah mais on ne me donne rien car mon mari handicaper incapacite total du a une maladie professionnel.
      Je n ai le droit a rien en 2019 car il tienne compte des revenus du mari qui en 2017 a toucher plus pour les elections.
      Il devrait tenir compte des revenus de maintenant et non de 2017.
      Donc il ne gagne pas assez pour me soigner mais trop pour toucher a la AAH.
      Que veulent ils que l on reste chomeur pour toucher non droit, divorcé pour pretendre a non droit quand on ne peut plus travailler.
      Ou devenir SDF. Dit le moi.

  2. Je propose qu on lui supprime son salaire de secrétaire d état et qu elle vive au crochet de son mari.

    • Entièrement d accord avec vous.pour eux toujours du fric (le notre ) et pour ceux qui en on vraiment besoin ,rien du tout c est trop cher. Espérons que certains deviendrons handicapés sans ressources ils comprendrons peut être ce gouvernement le découvre de plus en plus

      • La situation de dépendance est la même pour un couple dont l’un ne trouve pas de travail et ne peut toucher le rsa car son conjoint travaille, ce n’est pas un problème spécifique aux handicapé. Il y aura les même revendication partout.
        Le but de ces aides c’est de s’assurer qu’aucun citoyen ne soit sans ressources, pas de se substituer à l’aide familiale.

        • Oui, enfin…

          Une personne au RSA aura toujours la possibilité de retrouver du travail, ou de compléter via des intérims ou autres missions.

          Une personne en handicap, en fauteuil roulant, aveugle, etc. … c’est beaucoup plus compliqué !

          Vous êtes concernés par la situation pour vous permettre de répondre dans ce fil de discussion ? Ou bien vous êtes venus juste pour propager votre pensée sans savoir de quoi vous parler ?

  3. Oui c’est honteux !
    Mon conjoint est reconnu travailleur handicapé et attend la réponse de la MDPH.
    Malgré tout, comparer quelqu’un de valide qui touche le RSA et une personne handicapée l AAH ce n’est pas du tout la même chose.
    La personne au RSA peut plus facilement retrouver du travail par rapport à une personne handicapée !
    C’est encore une fois s en prendre aux plus fragiles et faibles. … honte à vous !

  4. Ils pensent du fait que notre conjoint travail et avoir un enfant à charge cela sans aide aussi bien pour les 2 on arrive à joindre les deux bouts. Les personnes handicapées renoncent à beaucoup d’aides parce que malgré « les aides de l’état » elles doivent débourser encore plus même si elles perçoivent un peu plus. Faites le calcul un peu. Je ne suis pas mauvaise langue mais si cela vous arrivez je vous promets que vous allez être dans une « m…. »

    • J’en connais qui sont en très bonne santé qui profite du rsa alors qu’elle pourrait travailler moi je suis reconnu travailleuse handicapée je vous jure que c’est dur car je suis vraiment dans le même cas que les personnes qui ne sont pas en état de travailler il ne faut pas mélanger rsa et aah

    • Bonjour à tous je tout a fait d’accord avec vous moi sa fait 5 ans que je suis en fauteuil roulant et il m’a fallu 3 ans avant de pouvoir toucher 179 € d’aah les caisses prioritaire les caissière font même pas leur travail et de plus les gens s’enfoute royalement les parkings idem le président on en parle même pas il faudrait le mettre dans un fauteuil roulant et sa femme 1700€ comme sa lui il vivrait au crochet de sa femme il comprendrait ce que sa fait mais cela ne lui arrivera pas il faudrait qu’on arrive à se faire entendre et à faire comme le gilets jaunes descendre dans la rue pousser notre coup de gueule moi je suis prête

  5. Encore heureux que l AAH soit le plus favorables des minimas sociaux !!!
    Être handicapé , souffrir , tout devient compliqué…. pour ceux a qui cela arrive au cours de leur vie, ils perdent tout, amis, famille, conjoint(e)s…..
    Pour quiconque est handicapé, la vie ne sera pas facile…..
    Alors parler de solidarité « nationale » laissez moi rire…
    Toit le monde se contre fout des personnes handicapées, au elles soient mal logées, en souffrance…. et les priorité aux caisses des magasins, on en parle?
    Et les places de parkings? Et les carte de stationnement falsifiées ???
    Les « valides » ne supportent pas qu une personne handicapée passée devant eux aux caisses des magasins …
    Des exemples il y en a des tonnes, on est mis à part , dans des cases …
    Et tout est de plus en plus déshumanisé…
    J aurait honte d avoir sorti des conneries pareilles….
    Connaît elle réellement handicap en France ?
    Quand on est seul?
    En couple avec un smic, un rsa ?
    Non rien de rien
    Ceux qui ont le pouvoir sont totalement déconnectés de la réalité des français moyens
    Ça me fait gerber

    • OUI JE SUIS D ACCORD

    • BRAVO et bien parler
      Tout est dit

    • L’AAH de mon épouse a baissé de 535% entre 2016 et 2019 je viens d’écrire à 2 députés du département en leur disant que ces dirigeants ne voulant pas reconnaître les handicapés, pour les prochaines élections il n’y aura rien dans l’enveloppe, mobilisons nous et créons après les gilets jaunes , les TEE SHIRT NOIRS…

    • Bonjours à tous je suis ninie je ne comprends pas pourquoi on ne veux pas tenir compte du salaire conjoint pour obtenir une aah correct. Me Sophie Cluzel devrait penser à nous ´ je suis reconnue à 80% avec besoin d une aide à la toilette chaque jour , je touche seulement une aah de 225 euros par mois, je trouve que ce n est pas juste c est moi qui est malade et non mon mari. Je viens d apprendre que j ai un cancer. Et je dois vivre avec mes 225 euros. Merci et honte à tout le gouvernement qui paye des députés des sénateurs en augmentent leurs salaires et remboursement de leurs frais d hôtel de repas est.. eux on ne tient pas compte des ressources de leurs conjoints,, il peuvent vivre tout correctement sans privation ,.alors me l’a ministre des personnes handicapées pensez a nous . Donnez nous une partie de votre salaire comme sa on pourra vivre dignement. Ninie

    • Bonjour ,je suis tout a fais d’accord les personne comme nous qui malheuresement vive grace a l’aah ne doive par être releguer au rend du RSA C’EST UNE HONTE… beaucoup de bénéficiaires du RSA ne cherche pas d’emploi ,c’est la que la loi doit changer et vite .Des personnes comme c’est gens la ne sont eu pas inquité par cette PARODIE DE RÉFORME ON VA OU LA Moi j’ai perdu mon emploi suite a ma maladie, et la on vous en demande des papier et des papier. Mais jamais pour le RSA à croire que l’on les encourage a ne rien faire aucun contrôle, aucun jutificatif de recherche d’emploi. Trouver l’ERREUR.

  6. Je trouve sa honteux j’ai perdu mes travaille du à une opération j étais femme de ménage et technicienne de surface pendant 20 ans je suis en dépression depuis 2015 ont ma refusé à une formation trop malade je ne veut pas être indépendante de mon mari cet moi handicapé travailleur je touche rien juste une invalidité une misère et pôle emploi mon baissé mon chômage ma santé s agrave

  7. La MDPH m’a donné droit à toucher l’AAH, mais seulement comme le salaire de mon mari dépasse le plafond et que je dois travailler pour qu’on s’en sorte et bien je ne touche rien. Avant d’être avec mon époux j’étais avec mon fils de 14 ans et la je n’avais le droit a rien, même le médecin de la sécurité sociale m’avais dit mais madame vous ne devriez pas travailler avec vos soucis de santé et moi de lui répondre je n’ai droit a rien comment voulez vous que je face, je n’ai pas le choix que de travailler à temps plein. il a rétorquait que j’étais courageuse mais qu’il ne pouvait rien faire. les assistantes sociales pareil elles ne peuvent rien faire. je suis handicapé entre 50% et 80% je suis handicapée beaucoup mais pas asse pour avoir le droit à quoi que ce soit. voila comment nous sommes traités

    • bonjour moi idem ma femme gagne 1800 dont inclus 400 de primes
      1400 net et 400 de primes

      je suis reconnu handicapé a 79% ma femme à 80%
      elle travaille moi je peux plus car mon dos tres abimé me permet pas de tenir trop longtemps assis ni debout apres 2 ans de longue maladie je suis depuis 4 mars
      rejeté par la secu des indemnités journalieres

      moi j ai du coup pas droit au RSA ni ASS la caf veut bien me prendre en charge mais
      refus aussi car je depasse le plafond? a cause de l an dernier mais si je fais le calcul
      l an prochain ca sera pareil car ma femme va aussi depasser le plafond
      c est immonde !!! ce qui veut dire que l on va vivre a deux à 1800 € net
      j ai fais une demande a la secu d invalidite si c est refusé je vais devoir serrer les dents et retravailler voir le cap emploi ?? mais la ca va etre difficile car j ai du me separer de ma voiture a cause de mon dos et du control technique je suis depité, ce qui veut dire que pour un couple leur argent pour vivre doit etre a 900 euros??chacun
      vive la france !!!

  8. On n à pas demander de tomber handicaper malade avec bc de souffrance physique et psychologique.. Pourquoi toucher à aah sa aucun rapport avec le rsa.. Honteux.. On touche plus oui mais ont payé plus à cause de nos maladies

  9. LA REM ne comprend pas les handicapés il n ont pas de deputes handicape et la reM ne comprend pas que dans un couple chacun a son salaire l un aah et autre salaire travaille et que les deux veulent vivre aussi normalment que si ils etait sans aah ,
    MOI QUI TOUCHE L AAH je ne vois pas pourquoi ma femme porterait mon handicap ou porterait mes dépense un pue car je tocuhe moisn d aah a cause de son salaire ,je trouve cela DEMAGOGIQUE !!!!!!!!!!!!!!!!!
    LA REM SUR LES HANDICAPES NE CONNAISSENT PAS LA VIE DES HANDICAPEES ,

  10. je viens de recevoir un mail de la caf me disant que d apres la vis dimpot ils ne peuvent pas me dpayer l aah alors que j ai droit ma femme travaille 1300€ et 400 de primes moi j avais les indemnites journalieres mais depuis le 4 plus rien ni rsa ni ass ni aah alors je fais comment? et bien je dois retravailler a 2 ans de la retraite avec le dos en compote un rein en moins , une prostate malade, un foie abimé des soins reguliers kinés ect.. et une agoraphobie
    bravo !!!! 1700 euros a deux , je sais pas comment on va faire ? si on arrive a un an estce que la j aurais droit?

    • En invalidité depuis 2014, j’ai du faire face à des combats administratifs jusqu’ en 2017, pour reconnaître mon taux d invalidité, en plus d’ une séparation, vivre seule avec mes deux enfants, et me soigner avec une épée d’ amocles sur la tête, quand tu crois que tout est fini et que tu finis par avoir gain de cause, on vient te reprendre , tout ce pour quoi tu t’en es battu pendant des années, ta dignité en prend un coup , je suis sensée prendre soin de moi, plus de stress pour ne plus avoir de cancers, (j’en ai eu trois en quinze ans), et là CSG sur la pension d invalidité , baisse des Apl, baisse de la pension car au bout d’un moment celle ci est dégressive, et une aah mine, total à peine mille euros pour tenir le mois, sans compter les factures qui tombent, augmentation de ma mutuelle et autres assurances, forcément augmentation du loyer et j’ en passe, je suis en processuse de retrouver une formation, avec l’aide de une association d’insercersion ça fait des années que je n’ai pas retravailler, faut tout recommencer à zéro, avec une rqth, ça me donnera rien de plus, pour subvenir à mes fins de mois, si on me dit de passer en RSA, ben là pension diminuera, et je ne parle pas de l’ aah, ça changera rien pour moi, mais bon je veux bosser parce que sinon, je vais tout lâcher, besoin de me sentir vivante et utile, et à quel prix.
      Vive la France.

  11. Bonjour,

    A partir du moment où cette chère madame nous compare à des personnes percevant le rsa, on a tout de suite compris que l on était des parias..

    Excusez moi mais une personne percevant le rsa, est une personne qui la plus part du temps ne souhaite pas travailler tandis qu une personne handicapé, elle ne peut pas travailler du tout ou de manière pénible et pour cette chère madame elle trouve cela logique de nous comparer… Ensuite il y a plein d exemples de personnes touchant l AAH à taux plein en ayant seulement une adduction (alcool, drogue, jeux) est ce déjà logique que ces personnes puissent percevoir l AAH…???

    Quand aurons nous le droit à une justice et une politique plus efficace.
    Elle a bon dos la solidarité familiale mais justement en couple comme partout ailleurs nous avons le droit d avoir un peu de dignité et de ne pas se retrouver obligé d être soutenu par notre concubin ou concubine.
    Il y a déjà pour eux le problème du handicape qui est souvent un frein au relation et qui je peux le comprendre est dur à supporter et en plus si vous faites en sorte que l on soit dépendant financièrement de notre partenaire, cela nous ramène au temps des femmes qui ne pouvaient pas travailler, et qui se retrouvaient chaque jour à recevoir un peu d argent de son mari pour faire les courses. Sauf que nous on ne peut même pas forcément aller faire les courses.

    Cher madame, je sais que le jour où cela vous arrivera, vous pourrez toujours percevoir votre salaire de ministre ou député ou que sais je encore. En politique, vous le pouvez mais pour un salarié lampda ce n est pas le cas..!!

    Mais vivre avec un handicap et toucher une allocation décente, cela ne nous rendra pas plus riche ni moins handicapé, mais cela nous rendra moins dépendant. Pour la plus part nous avions un emploi avant de nous retrouver handicapé, nous percevions un salaire, nous pouvions vivre ou survivre alors que maintenant nous subissons la vie.

    Je pourrais écrire des pages et des pages que je ne suis même pas sur que cette chère madame comprenne la situation sociale et familiale dans laquelle nous nous trouvons tous après être devenu handicapés….

    J en aurais encore à dire mais je me perd désolé mais j en ai marre de leur politique nous votons nous aussi et nous sommes des millions, au prochaine élection il suffit que tous votions pour le même parti pour que celui ci soit au second tour.

    Ps :
    je n’ai pas souhaité écrire le nom de cette chère madame, cela lui donnerait de l importance alors qu elle ne le mérite pas..
    Désolé pour le pavé et les fautes

  12. Je trouve ca scandaleux, donc. ca veut dire si un conjoint gagne 2500 au lieu de 2200 ne pourra beneficier d’aucunes aides de l’etat sachant que sa compagne se bat pour la vie, qui ne travaille pas ou peu! Le couple aura que les yeux pour pleurer. Surtout si le conjoint risque de perdre son travail pour soccuper de sa conjointe. Je suis sure que des personnes arreterons ou mettrons a defaut leur travail car ils nauront pas dautres solutions car ils ne seront pas aide financièrement car ils seront au dessus de lechelle. Ils ne faut pas croire les aides humaines et le matériels coutent chers. Un minima aura le droit de vivre et un autre non car son conjoint gagne plus. Mais vous savez quand une personne souffre de la maladie le conjoinr en souffre autant. Je trouve ca injuste de jouer avec la vie des personnes maladie. Ils nont pas de dignité ces personnes qui pensent sans connaître la réalité. Demain je peux mourrir mais je suis une tete qua faire des economies sur ma sanre. Cest inadmissible.

    • Handicapés de France

      A nous de voter on va leurs montrer comment fonctionne la liberté d’expression.

      • Je suis mère d’un fils de 40ans handicapé à 80%. J’ai 70 ans. Il loge chez moi. Et parce que ma retraite dépasse le plafond, il n’a pas droit à la CMU. Faut il qu’il vive dans la rue pour y avoir droit ?????

  13. Oui c’est une honte. Nous n’avons pas choisi d’etre Invalide ! Et là avec 500€ par mois,,,,mon concubin travaille mais je n’ai pas plus car j’étais à mi temps pour élever nos enfants. Donc c’est très difficile. Mais ça le gouvernement ne m’entend pas..Anne

  14. L’ aah est un piège….

  15. C’est une honte ,moi je ne peux plus travailler,pourtant j’aimerai mais mon état de Santer me le permet pas j’ai êtes opérer une tumeur ,je pèse actuellement 37kilo, on m’a supprimer une parti de mon AAH à cause que mon mari avez gagner que 150 euro de plus ,je touche que 358 euro avec un loyer de 800euro sans compter les charges,et il faut encore manger,et j’ai encore un enfant à charge j’ai pas droit aux apL, une honte

  16. Comment peut-on regrouper les personnes valides et invalides. Comment peut-on dire que si on en couple (voir même enfants ) c’est à eux de subvenir pour l’aide au quotidien!
    La vie des personnes handicapées est un calvaire et un combat de chaque jour. On se sent déjà diminué, être dépendant de nos poches quant on peut. Le gouvernement m’écoeure.. Je dis toujours à mon fils  » t’inquiète pas la roue tourne  » « ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l’on fasse  » Mediter là dessus, vous qui soit disant représenter la FRANCE

  17. Bonjour cette allocation est attribuée quand on ne peut pas travailler temps plein d après les mdph et pour remplacer une partie de salaire donc elle ne devrait pas être assujettie aux revenus du conjoint ! C’est comme si quand vous cherchez un emploi on vous disait madame monsieur votre conjoint gagne tant alors vous on va vous payer que tant ou rien carrément. C’est nous qui sommes privés de pouvoir travailler comme on aimerait pas le conjoint et cela pénalisé au final toute la famille financièrement et moralement. C’est limite à nous faire culpabiliser de ce handicap. De plus si dans la même famille il y a 2 personnes handicapées on ne fait pas le traitement cumulé des dossiers pour soutenir un peu plus !

  18. Oui c’est honteux de pénaliser un couple dont ses revenus dépassent un seuil. AAH permet à la personne handicapée pour faire face à ses besoins de tous les jours. Quelque soit le montant des ressources, je suis pour qu’on la maintienne.
    ce n’est pas des 1000 et 100 qui vont aider la personne handicapée mais vivre décemment.

  19. On subit déjà de la descrimination: Les bus, les gens, le passage aux caisses et j’en passe. Là toucher à l’AAH, je ne suis pas d’accord. On est assez dépendant de nos epoux(ses), ça va nous zapper le moral encore pire. Qu’ils prennent notre place au gouvernement, ils verront ce que l’on vit chaque jour de notre vie.

  20. En ne prenant pas en compte l’individu handicapée donc une minorité et ses propres besoins mais en se basant sur la majorité, on ne peut pas parler d’inclusion, ce n’est pas compatible, alors que le gouvernement cesse donc l’inclusion hypocrite.
    Nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne: Les personnes valides ont des privilèges qu’il faut reconnaitre. Là la personne handicapée n’est juste tolérée par le système. Ce qui est d’autant plus choquant en plus de la dépendance financière du partenaire de vie est que le couple AAH ne verrait pas de conséquence sur la diminution de leur prestation alors qu’un couple mixte oui, un couple handicapé/valide qui gagne bien dans sa vie est pénalisé, ce qui démontre une volonté de ghettoïser les personnes handicapées et les réduire à une minorité sociale. Sale temps sur le système !

  21. Sa me fait bien rire : Depuis quand ont essaye de reinserer les personnes en situation d’handicape ???? Meme quand ont est pret a travailler, ont se fait ejecter d’office sous le pretexte que  » nous sommes des personnes a risque !!!  » Idem pour trouver un logement decent !!! Alors qu’ils arrete avec leurs fausse pitie , tous est fait pour nous exclure de la societer. Certains renonce a la vie de couple, par peur d’etre dependant et c’est sa la reinsertion !!!!!

  22. Pouvez vous modifier mon deuxième commandite, mettre Zizou comme le premier et non mon prénom et nom, je me suis planté écris trop vite merci

  23. Béatrice Jacquemin

    Je ne trouve pas normal , sans tout supprimer , on devrait compter qu’une partie des revenus de notre conloint , c’est nous qui vivons avec le handicap , moi personnelement j’aurais préféré ne pas avoir de tels soucis de santé si j’avais pu !!!!!

  24. Quelle honte . Considérer l aah comme un minima social à part entière c est vraiment débile. Nous sommes handicapée et on ne peut pas travailler ça n’a rien à voir avec le rsa. Vraiment absurde et dépourvu d empathie envers les handicapées.
    Après ne vous étonnez pas que plein de gens fraudent . Pas le choix amandonné.
    J estime que je n’ai pas a dépendre de mon conjoint ni moi ni mon fils qui n est que son beau fils.
    Mais bon ils ont du laisser leur cerveau dans leur berceau ces gens . C est comme tout . Ils comprennent que dalle à la vrai vie. Quand déjà ils comprendront que a force d augmenter les prix ça engendre encore plus de voleur et de braquage . Grrrrr

  25. Béatrice Jacquemin

    Je reviens à nouveau , comme je le disais qu’on tienne compte un parciellement des revenus du conjoint oui , mais trop c’est trop !!! Mon mari est retraité , il a eu une augmentation formidable de 3 euros 46!!!!! , et rien que pour ça on, m’a retiré 43 euros !!! Je ne trouve pas ça logique , le handicap des gens de change pas en fonction du cours de vie qui lui bouge !!!!

  26. Perdo jr suis handicapee depuis de nombreuses annees a 80 % j zi a une epoqur rssayer de retravailler in pzu ma sante m a vite rattrapee ! Flnc a la caf plud le droiy a ahh car mes droit ouvert a la cpem pour une pension d invalidite de 432 euro ! C est scandaleux! G dernierement ecrit au president g eu comme reponse qu il redecendait n ingo a la caf pour une aide mais rien n a bouger je doiy le battre au siotidien pour la maladie plus pour les finances loyer edf ect…. je vie seule!! Honte au gouvernement j avzit demander un cumul d un peu d ahh avec mzvpendion d invalidite pour qye je puisse au moins vivre decement!

  27. Je suis en invalide et je touche 405€ la pension et 510 la FSI 512€,j’ai eu AAH sans toucher aucun centimes.J’ai la carte de l’invalidité plus de 85%.
    Je suis marié et ma femme ne touche ni chômage, ni RSA.Est ce j’ai le droit de toucher AAH ou ma femme de toucher le RSA

  28. C’est déjà dur de trouver une femme qui accepte le handicap, mais un plus si on lui dit que je t’ai acheté un cadeau avec son argent au niveau conscience elle va en prendre un coup! On dépends du conjoint. On n’ai vraiment pas assez nombreux et le gouvernement s’en prends aux plus faibles. Personne ne verra la différence, car même les gilets jaunes fermerons les yeux sur cette affaire . Bienvenue a la nouvelle époque Hitlerienne , on trie et on vole le peu qui auront. Dans ce monde sans argent et avec un handicap on se fait bouffer. Regardez un animal dans la savane qui boîte vous pensez que le lion va s’embêter à courir!! , non il va s’en prendre au plus faibles. Pas de droit avec la nouvelle prime d’activité , supression de la PPE, fusionnement des aides pour donner moins, ils rallument le four. Au moins ils seront économique au gouvernement, en se débarrassant des boulets.

  29. C dommage de penser mal à propos des handicapés on n a pas choisi de être handicapé peut toucher n importe qui ce fut un temps où j étais libre financièrement du jour au lendemain je dépends de mon conjoint puisque l allocation est calculée suivant les ressources non seulement je vis mal mon handicap et je dois dépendre de mon conjoint ou est la liberté on vit la frustration au quotidien on ne peut ni se soigner ni sortir ni vivre

  30. Ne touchez pas a ahh !il nous appartient. La prise en compte des revenus du conjoint ne doit plus etre prise en compte car nous sommes dependant du conjoint nous sommes enfermés dans notre statut de personnes vulnérables. L aah n est pas un minimum comme les autres car ceux qui le percoivent savent que l acces a l emploi pour eux c est fini compte tenu du handicap.elevons nous et protestons fermement contre la prise en compte de l epargne handicap qui devrait voir le jour dans le cadre de l instauration du revenu universel car l epargne handicap constituee par la personne handicapée pour elle meme,c est sa seule bouee de sauvetage. L epargne handicap et les ressources du conjoint ne doivent pas etre prise en compte dans le calcul de l aah.je m adresse ici a toutes les personnes en situation de handicap pour qui l avenir ne s ameliorera pas,battez vous contre cette reforme du revenu universel d activite qui devrait englober l aah.l aah n est pas un minimum social comme les autres!!!battons nous!!!

  31. Je ne comprends pas qu’ils veuillent que l on travaille’ la plupart des handicap que nous avons ne nous permettent pas de bouger ou autre…. Si on est handicaper ce.n est pas un choix . on le subit. Sachant que des personnes se retrouvent seuls car personnes ne les croient et ne les comprends pas. Moi j ai de la fibromyalgie et d autres problèmes en plus et certains on du mal a me croire . comme si on s amusait a se ridiculiser devant tout le monde . courage a vous tous. Je suis avec vous.

    • Bonjour a tous je suis d’accord ils devraient arrêté de nous considéré comme des personnes normale alors que nous sommes différents dépendant de notre handicap et psychologiquement bien touché les personnes qui ne peuvent plus marché qui se déplace en fauteuil roulant manuel et dehors en fauteuil électrique habitant la campagne dite mois cou on peut travailler de plus on subit la dépendance financière quant on est en couple et bien souvent la séparation qu’alors on a besoin d’être entouré pour pouvoir tenir psychologiquement est pas être seul moi pour ma par si mon mari est mes quatre petits chien n’avait pas était la je me serais pendu car psychologiquement c’est trop dure de dépendre de son conjoint mes sa les politicien ne ke subissent pas il faudrait qu’il soit a notre place pour le comprendre mais il le sont pas il ne veulent pas le comprendre donc il reste sur leur positions c’est honteux et révoltant il faudrait que nous bracelet rouge on se révolte a l’Élysée ou qu’on s’enchaîne pour qu’on nous entendent une bonne fois pour toute et qui ‘ont face bouger les choses Guineheux Sandra

  32. C’est absolument scandaleux, on a l’impression que la personne handicapée a choisi de l’être. Comment une personne handicapée célibataire peut être trouver quelqu’un dans ces conditions.
    Qu’on lui donne un travail et ce sera parfait mais qu’en est il à l’heure actuelle du travail des handicapées.

  33. Au nom du peuple français, la représentation nationale ne veut toujours pas déconnecter le montant de l’Allocation aux Adultes Handicapés des revenus du conjoint. Cette décision et ce maintien sous tutelle des personnes lourdement handicapées sont l’expression d’une bourgeoisie productiviste et validiste au détriment de l’humain. La France a voté pour le mariage pour tous sauf pour les personnes handicapées; Cet apartheid conjugal est une violation parmi tant d’autres des droits de l’homme et du citoyen

  34. Ce gouvernement est une véritable secte qui alimente une profonde perversion dans un système très fragile. Tout est une question d’argent qui finira par tuer l’homme. Ils ne font rien seulement pour garder le pouvoir car se sont des individus qui prennent goût à ce qui était inaccessible pour eux avant en suivant toujours le troupeau et sans amener une veritable réflexion. Quand est-ce que les associations vont sortir de leur égo pour véritablement agir face à une injustice qui dure depuis trop longtemps ??!!

    • Tout est fait pour trier les personnes handicapées qui pourront travailler et les autres seront juste laissées à l’abandon avec ce nouveau système. Les personnes handicapées seront considèrées comme un fardeau pour la société car ils montrent sans coeur qu’elles coutent au système. Nous sommes pointés du doigt aujourd’hui puisque la division de la survie pour tous est en marche avec un mépris profond vers une souffrance qui dure et à chaque espoir vient naître le désespoir pour ne pas permettre une révolte supplémentaire dans les yeux de tous ces gens fragiles. Il faut le reconnaître et accepter qui ne veulent pas de nous !

  35. À lire ces témoignages, chaque expérience de vie particulière constitue un argument incontestable en faveur d’une absence de dégressivité de l’AAH, comme s’il y avait une notion de « mérite » accompagnant ce minimum social très spécifique (« encore heureux que l’AAH soit le plus favorable des minimas (sic) sociaux » nous précise Mercier). Cette remarque est d’ailleurs techniquement fausse si l’on se réfère au minimum de base : sans tenir compte de l’augmentation de l’AAH à venir en novembre, c’est l’ASPA (minimum vieillesse) qui est le minimum social le plus élevé (868 €).
    C’est là toute la difficulté de l’aide sociale d’état : répondre de façon générale à des demandes et des cas tous particuliers, en tentant de générer le moins d’injustice possible. L’aide publique à taux plein, quelle qu’elle soit, doit se tourner en priorité vers les personnes qui connaissent les conditions les plus précaires, les adultes isolés et sans ressource. Comme il doit y avoir égalité devant l’impôt, il doit y avoir égalité devant l’allocation d’état, les conditions de ressources sont même la base de tous les minima sociaux. Sortir l’AAH de cette règle serait un précédent qui pourrait bouleverser l’ensemble des minima sociaux.
    On imagine ainsi la difficulté pour le législateur d’abolir la dégressivité : où placer le curseur ? Si l’on réservait le maintien à un coefficient plein sans condition de ressources aux seuls handicapés dont le taux d’incapacité de situe dans la fourchette de 80 à 100%, on créerait de fait une allocation à deux vitesses, les allocataires situés dans la fourchette allant de 50% à 79% d’incapacité deviendraient des handicapés de seconde zone, sachant déjà que les allocataires situés dans la fourchette 80 à 100% sont les seuls à pouvoir bénéficier des deux majorations de montant d’indemnité. Si l’on optait pour l’universalité de l’indemnité pleine (donc abolissant les conditions de ressources), les personnes handicapées isolées seraient alors pénalisées par le simple fait de n’avoir ni conjoint ni famille. L’injustice peut aussi subvenir par le bas.
    Par ailleurs, les commentaires présents sur cette page font preuve à une écrasante majorité de désinformation outrancière, versant toute honte bue dans l’injure et la position victimaire. J’ai peine à croire qu’une personne touchée directement ou indirectement par le handicap puisse penser que des allocataires du RSA ne « méritent » pas leur revenu et ne seraient que des tire-au-flanc qui pourraient travailler. Quant à prétendre que certains allocataires de l’AAH seraient des handicapés de circonstance, usurpateurs authentiques, SVP, donnez-moi la définition du handicap et invitez-vous à la discussion d’une commission décisionnelle. Par ailleurs, je propose à celui qui prétend que nous vivons dans une époque « hitlérienne », d’interroger les personnes qui ont souffert sous l’Occupation pour connaître les mérites comparés es deux périodes…
    Comme écrit au début, aucun minimum social ne s’acquiert au mérite, au regret du vieux fantasme poujadiste qui souvent masque des attitudes moins irréprochables qu’il ne prétend être. Un minimum social, c’est un droit que tout adulte peut faire valoir si ses ressources n’atteignent pas un seuil fixé par l’État, lequel droit est accordé après vérification des services sociaux.
    S’il y a probablement dans certains de ces commentaires, l’œuvre de personnes vociférantes qui ne sont touchées par aucun handicap mais profitent de la situation pour déverser leur bile, je suis en revanche peiné par les personnes qui connaissent le handicap et crient leur haine de l’état social.
    Prétendre que la République méprise les handicapés est un mensonge. Utiliser ce mensonge pour véhiculer des opinions partisanes ou pour cacher ses propres négligences coupables est une escroquerie. Que l’on soit handicapé ou parent d’un enfant handicapé à charge, les aides existent et les démarches pour valoriser les droits sont accessibles et gratuites, les personnes qui souffrent de mobilité limitée ou de difficulté d’expression sont accompagnées dans leur démarche. Les assistantes sociales des CDAS sont là pour ça ; de nombreuses associations, sortes de délégations de service public car souvent subventionnées, peuvent être sollicitées ; les dispensaires et les centres médico-psychologiques mettent au service des demandeurs leurs médecins et leurs propres assistantes sociales, pour permettre d’envoyer un dossier complet et admissible à la MDPH (l’envoi peut être pris en charge par ces mêmes services sociaux).
    On peut être étonné de prime abord par l’anonymat, voire l’opacité, de la commission décisionnelle qui acceptera ou refusera la demande. Mais cela la préserve de toute tentative de pression. Pour la même raison, le taux d’incapacité retenu n’est pas précisé à l’unité, mais situé dans deux fourchettes déjà évoquées (50 à 79% et plus de 80%), lesquelles déterminent directement la durée d’indemnisation (pour les taux >80%, il arrive qu’aucune date de fin de droit ne figure). Car, c’est trop souvent oublié, mais l’AAH, comme tous les minima sociaux (hormis l’ASPA), est considérée comme transitoire.
    Le législateur estime que l’allocation donne du temps à son destinataire pour adapter son environnement personnel et professionnel à son handicap. Si l’allocataire a des difficultés d’organisation, il peut faire appel à un référent des MDPH, la démarche est identique à une demande d’ouverture de droits. On peut toujours prétendre que c’est un parcours du combattant, mais quand on est capable de poster des injures et des complaintes sur le web, on peut aussi envoyer un courriel à son assistante sociale, laquelle saura une nouvelle fois vous accompagner et vous conseiller. Il faut avoir aussi conscience de ses priorités.
    Le caractère transitoire de l’AAH oblige l’allocataire à bien préparer l’arrivée à échéance. Sinon, il peut être pris de court et se retrouver privé d’indemnité du jour au lendemain, avec la nécessité de faire une demande de réouverture des droits, qui ne pourra pas aboutir avant plusieurs mois.
    Et l’on aborde là le problème principal de l’AAH, qui, comme par hasard, ne fait l’objet d’aucune remarque sur cette page alors que, pour le moins, il s’agit d’un véritable scandale que l’État devrait régler au plus vite, à savoir le délai d’attente pour le traitement d’un dossier de demande de droits ou de prolongement. Il faut en moyenne 5 à 8 mois pour qu’une demande aboutisse, ce qui est inacceptable et révèle le manque de moyens des MDPH. l’État doit rehausser le budget qu’il accorde à ce secteur pour augmenter les effectifs, fluidifier la circulation des dossiers, accroître la fréquence des commissions décisionnelles et limiter les risques d’erreurs de traitement, source d’injustices inacceptables.
    Pour finir, il ne faut pas oublier que de très nombreux handicapés ont une vie personnelle et une activité professionnelle épanouies, en dépit des difficultés liées au handicap. Ces personnes ont compris qu’il n’y avait pas de « situations de handicap » comme on l’entend trop souvent, mais que le handicap était une permanence capable de vous bousiller si vous vous y enfermez. Malgré les doutes et les souffrances, les désillusions aussi, il faut oser aller vers les autres, les valides et même s’imposer à eux. Car autant les handicapés doivent s’intégrer aux valides, autant les valides doivent intégrer les handicapés. Briser la méfiance réciproque, c’est progresser chaque jour un peu. Être capable de rire de soi-même et d’en faire rire les autres, c’est une petite victoire, une sorte de « plus rien ne sera jamais comme avant », pour effacer peu à peu la dîmension dramatique.
    Cela n’empêchera jamais les injustices, les salauds qui se goinffrent à coup de milliards et ne contribuent pas au bien être collectif à hauteur de leurs revenus. Doit-on pour autant renoncer à toute idée d’un certain bonheur parce que l’on se pense condamné pour et par ce que l’on est ? Les salauds, contentons nous de répondre à leur morgue par un devoir d’exemplarité. Nous n’avons plus grand chose à perdre et, pourtant, nous, nous respectons les règles, nous ne nous abaissons pas à la posture victimaire. La honte doit changer de camp.
    L’automne dernier, un amputé du tibia a pris le départ de la Route du Rhum. À bord de son trimaran, il a du affronter de nombreuses avaries techniques dûes à la tempête, cette dernière se contrefoutant qu’il soit valide ou handicapé. En novembre 2020, Damien Seguin, déjà multiple champion du monde et paralympique de voile, prendra le départ du Vendée Globe. Né sans main gauche, il subira les mêmes conditions que les valides et concourra dans la même catégorie. Ces deux personnes n’ont-elles pas choisi le parti de l’exemplarité ?
    Il ne s’agit pas de les imiter, mais de comprendre que, malgré le quotidien qui nous écrase et nous prive trop souvent de clairvoyance, nous ne sommes pas des êtres réduits à l’échelle « un peu moins » que le reste de l’humanité. Que le chemin qui mène vers un minimum d’autonomie est le seul qui vaille, afin que nous puissions nous regarder à la hauteur de notre valeur.
    Je m’appelle Arnaud, je vis dans l’ouest de la France et je suis allocataire AAH pour une durée de trois ans avant éventuel renouvellement. Mon taux d’incapacité à été fixé dans la tranche de 50 à 79%. Je compte progressivement et dans la mesure du possible, m’orienter vers une activité indépendante d’artisanat d’art, un métier que je maîtrise et qui est aussi une passion.

  36. Honteux…scandaleux…vive le gouvernement..ah pour eux il y a du pognon mais pour les malades que dalle…incapable de laisser l intégralité de l’ AAH au malade …et quand on voit le salaire à tous ces ministres une honte …et après sa dit s’ occuper de l’ handicap en priorité oui s’occuper pour finir de détruire la vie de ces pauvres gens…à gercler ce gouvernement…sa ne vaut rien…que représente 860 euros par mois à tous les malades bénéficiant de l’AAH quand on voit le salaire de plus de 10000 euros par moi pour un ministre…a vomir…

  37. Ainsi, le gouvernement persiste et signe, fidèle à la feuille de route dictée par Le Président de la République. Nos politiciens du gouvernement, à grands coups médiatiques, de discours toujours plus technocrates que jamais, tentent de nous faire croire qu’en restant sur leurs positions et dans la fermeté, ce ne sera que justice sociale basée sur une politique familiale. Et Madame Cluzel de marteler « le projet du gouvernement, c’est de reconnaître dans les citoyens en situation de handicap, des citoyens à part entière »! Balivernes ! La réalité : « citoyens mis à part » !
    Minima sociaux, minima pour survivre pour citoyens handicapés qui n’ont rien demandé; et pire encore, minima amputés si une personne handicapée a le malheur supplémentaire(en plus d’avoir un handicap) d’avoir une vie affective, un(e) conjoint(e). Maintien donc sous tutelle de l’état, parqués au rang des moins que rien. Handicap supplémentaire par une dépendance accrue (le handicap en lui-même n’est pas suffisant) envers le bon vouloir d’un conjoint, qui peut à tout moment et comme lui semble, décider de participer financièrement à la vie du couple… Et qu’on ne me parle pas des lois qui « obligent » (l’état et le conjoint pour le logement et les ressources). Tout çà n’est que de la théorie textuelle, récitée à longueur de temps par nos politiques. La réalité est hélas bien tout autre (comme le souligne fortement les témoignages des uns et des autres).
    Un idée nouvelle suggérée, pour nos politiciens en mal d’idée : parquer les citoyens handicapés dans un zoo. Et faire payer l’entrée, çà rapporterait….. (humour).

  38. Ma femme et donc notre couple bénéficie de l’AAH. J’ai pris plus de responsabilités, un peu plus de salaire mais un peu moins d’AAH… J’ai laissé tomber les responsabilités… Logique, juste, équitable?
    Elle subi son handicap jour après jour et culpabilise de se faire un tout petit peu plaisir, de temps en temps… Logique, juste, équitable? Nous n’avons aucun espoir de vivre « mieux » ensemble, de pouvoir prendre quelques vacances… Ou alors quand j’approcherai de la retraite, si j’approche de la retraite… Logique, juste, équitable?
    Bref…
    Au passage le « surcoût » ne serait que de 3.6%…
    Merci beaucoup à Marie Georges BUFFET qui se bat contre des moulins à vent…. Merci Merci

  39. Ma fille et moi sommes lourdement handicapées par une maladie génétique et je suis en fauteuil roulant. Je vis avec mon mari qui gagne 2.500€ par mois, ma fille de 18 ans et mes jumeaux de 21 ans qui font tous des études. Nous ne touchons pas d’allocations familiales car nos 3 enfants sont majeurs. Je ne touche pas d’AAH car le salaire de mon mari dépasse le plafond. Nous devons donc vivre à 5 avec un salaire qui n’est pas mirobolant, payer les études des enfants et rémunérer une personne qui m’aide à la maison, plus les frais non remboursables liés à mon handicap. Autant dire que nous ne mangeons pas toujours à notre faim.
    Depuis ses 18 ans, notre fille touche l’AAH à son nom alors qu’avant sa majorité nous touchions l’AEEH pour elle. La somme est donc beaucoup plus conséquente mais ce n’est plus nous qui la percevons et n’avons pas le droit de lui « prendre » car elle est majeur et n’est pas sous tutelle. Elle n’a pas de conjoint et donc touche l’AAH à taux plein.
    Résumé : ma fille qui vit sous notre toit, nourrie et blanchie, touche 860€ « d’argent de poche » par mois tandis que mon mari doit trimer pour nous nourrir et m’assumer totalement financièrement car je n’ai droit à aucune aide, suis beaucoup plus handicapée que ma fille et ne pourrais jamais travailler contrairement à elle!
    Dans ce cas de figure, la solidarité familiale ne s’applique pas, elle n’est valable qu’entre conjoints. Vous trouvez ça juste?

  40. je continue de m’étonner que l’arnaque en préparation avec la fusion de l’AAH dans la revenu « universel » ne saute pas aux yeux de tous..L’objectif bien sur inavoué de cluzel et sa clique est d’éliminer le maximum d’allocataires de l’AAH telle qu’elle existe aujourd’hui en la fusionnant avec les autres minamas sociaux et c’est la que pour beaucoup d’entre nous la catastrophe est en marche.En effet, à l’heure actuelle l’AAH est le seul minima social qui est calculé sur le revenu fiscal de référence et rien d’autre, l’épargne non productive d’interets n’entre pas dans le mode de calcul de l’AAH.En d’autres termes et pour etre clair tous les autres minimas sociaux sont calculés en fonction des revenus mais aussi de l’épargne dormante du genre pel ou assurance vie que TOUS les allocataires du RSA, minimum vieillesse ou APL sont obligés de mentionner pour le calcul de leur prestation sachant que la caf prend 3 pour cent du capital non productif d’interet.Ce qui va se passer en 2021 lorsque ce maudit revenu « universel » sera voté sera de toute évidence comme pour tous les autres minimas sociaux l’obligation de déclarer son épargne et la les personnes handicapées qui ont le malheur d’avoir des économies ou un héritage seront tout simplement privés de toute allocation et les personnes en couple seront encore plus impactées puisque les revenus de leur conjoint viendront s’ajouter à l’obligation d’inclure leur bas de laine pour le calcul du revenu universel!C’est pourtant clair comme de l’eau de roche que macron n’a qu’une seule obsession en tete qui est de faire des économies sur le dos des gens les plus faibles.Il faut empecher cette odieuse arnaque de se produire et j’èspère que les associations vont faire leur travail et enfin mettre en lumière ce scandale en préparation.

    • ———————————————————————
      Tout à fait d’accord avec vous Eric !
      Macron et son petit soldat Cluzel n’ont qu’une chose en tête : réduire au maximum le « coût » du handicap… et peut importe les milliers de victimes que cela engendrera, notamment parmi les plus démunis de notre société !
      Vous avez très bien résumé la stratégie qu’ils sont en train de mettre en place. Absolument rien à voir avec le « revenu de base » qui lui est véritablement social et démocratique !!! Le projet de « revenu universel » de Macron n’est rien d’autre qu’une grosse arnaque, un alignement par le bas, comme d’habitude… HONTEUX !!!
      Et comme vous le dites, espérons que les associations vont enfin se réveiller pour contrer efficacement cette nouvelle régression sociale en projet. A moins qu’elles s’en accommodent, pour X raisons ??? :-/
      Une chose est certaine, ce n’est pas un rabâchage de communiqués de presse qui vont changer quoi que ce soit…

      Copello
      —————————————————————

    • Eric c est bien vous avez ouvert les yeux

  41. rapprochez vous d’une association pour qu’il vous aide car la demande ASPA n’est plus obligatoire depuis plusieurs mois déjà .
    a a h et transformé en retraite et si votre maman a cotisé elle vient en complément de sa retraite jusqu’a la hauteur de l’A A H
    ALAIN bénévole a A P F France handicap

  42. Pour résumer tous vos écrits je suis d’accord avec tous vos griefs mais ne cherchez pas tout est mis en oeuvre pour faire des économies sur les plus faibles c’est honteux par contre on ne touche surtout pas à tous les privilèges notamment à ceux des anciens présidents qui coûtent une fortune chacun d’entre eux ainsi que tous nos élus ( la cantine du sénat par ex). Bon courage à tous . Je suis Para suite à un accident.

  43. Leurs allégations sont fausses, mon compagnon perçoit 1500€ par mois et le calcul de mon AAH est égal à 0€.

    Eux, disent que c’est à partir de 2257€ nets par mois que l’AAH tombe à 0€.

    C’est un MENSONGE !

  44. Je ne comprends pas cette phrase de la ministre qui est fausse : « Et les règles de cumul de l’AAH avec les revenus du travail sont particulièrement avantageuses » pour les temps partiels.  »
    sachant que l’AAH est supprimée pour quelqu’un qui travaille au moins un mi-temps.
    je conseille d’ailleurs à tous ceux qui ne peuvent travailler plus (pour des raisons physiques), qui ont un petit salaire et si votre employeur vous l’autorise, à travailler un peu moins qu’un mi-temps, votre AAH (enfin le différentiel) ne vous sera pas supprimée

  45. Connaître la situation infrahumaine des allocataires de l’AAH placé-e-s sous le régime criminel de tutelle et curatelle.

    Je n’ai aucun doute sur les processus d’appauvrissement des centaines de milliers de personnes allocataires de l’AAH, victimes des pratiques criminelles de la mafia des tutelles et curatelles. Non seulement elles sont condamnées a mendier dans les rues et demander des euros à des passants pour manger mais aussi à se prostituer en dépit de leur vulnérabilité. D’autant plus, elles sont soumises à des formes de harcèlement et d’intimidation par les soi-disant mandataires judiciaires qui excellent dans le détournement et l’aggravation des conditions de survie des « protégé-e-s ». Voir l’ouvrage de Valérie Labrousse. LES DÉPOSSÉDÉS. Enquêtes sur la mafia des tutelles. Ed., Du Moment. 2014.

  46. j’ai des séquels neuroleptiques suite aux posologies indadapté qu’on ma contraint à prendre par la force = EXTORSION: l’ETAT doit PAYER mon handicape. J’ai un niveau bac+5, on me dois un salaire d’ingénieur

    • Les produits qui sont des neuroleptiques ont un effet dévastateur cher anonyme si vous voulez un produit que j’ ai utilisé pour me rebooster les neurones et revenir à un bac +2 je peux vous aidez rentrons en contact comme vous voulez

  47. C’est une incitation au divorce!

    Mais pire est la logique de supprimer la règle N-2 pour les APL. Apparemment le contrôle est possible.
    Et pourquoi pas pour les AAH?
    Depuis l’impôt à la source tout le monde devrait avoir le même mode de calcul. Les APL et les AAH.
    2017 pour 2019 peut être tellement injuste pour les personnes qui prennent la retraite fin 2017.
    Toute l’année 2018 on est déjà en-dessous du plafond, mais il faut attendre fin 2019 (après l’avis 2018).
    Et tous les mois 2018 et 2019 sont perdus! C’est tellement injuste!
    Comment faire en attendant?

  48. Eux ils touchent des salaires + 400 000/ an et sans compter leur cadeaux en nature.

    Une personne handicapée doit avoir un peu de liberté avec son argent.
    Car si souvent ça va pas ou rien que le couple se fâche,
    Elle risque de plus avoir 1€ ds sa poche et ke mari pensera que c’est lui qui paye tous de sa poche.
    C’est inacceptable.

    Moi je veux pas me marié avec mon petit ami a cause de ça
    On vit pas ensemble, mais me prend souvent la tête. Donc je dependrais de lui a vie. En + je suis reconnu à +80% handicap.
    Donc cette député qu’elle se lave son cerveau.

  49. Honte à vous les politiques!!! Vivez avec 850€/mois, et vous comprendrez peut-être !!!! Est ce normal aussi qu’une personne en handicap soit obligée de payer sa mutuelle!! Mutuelle extrèmement chère avec l’âge et diversité des handicaps. Même pas le droit à la CUM, comme les personnes touchant le RSA!! Je préfére m’arrêté là, la liste serait longue et le stress de l’indignation n’est pas bon pour ma santé

  50. d’ou sort’elle «  » les ressources de l’autre membre du couple atteignent 2 257 € nets par mois «  » ce qui est un mensonge pour touché AAH faut pas dépassé 1625 euros par mois

  51. « Nous faisons le pari (…) de l’emploi et de la formation de ces personnes ; nous voulons favoriser leur inclusion plutôt que de les enfermer dans les minima sociaux. »

    Et elle peut se regarder dans la glace le matin après avoir dit ça ?

    Elle ignore que nombre d’entre nous est dans l’incapacité totale d’occuper un emploi ?

    Avec son discours, les plus fragiles sont encore plus mis en marge. On ne peut pas opposer aussi bêtement le handicap à l’emploi.

    Elle raisonne en valide, comme si la personne handicapée était valide, alors que les simples gestes de base de la vie quotidienne sont une montagne.

    Parler d’emploi dans certains cas relève du fantasme.

    Elle et ce gouvernement de baltringues marginalisent encore plus les personnes fragiles tout en disant qu’ils favotisent leur inclusion… Mais quelle imposture !

    Mettons-leur une claque monumentale à toutes les prochaines élections, sans exception, éradiquons notre si beau pays de ces parasites de la finance.

  52. C’est moi qui est handicapé! !!! Non pas ma femme! !
    Pour quand dépendrait nous de nos conjoints matériellement? ??
    On finira bien être divorcé! ! Donc on sera solitaire, dépourvu d’un aidant.
    Et la suite est claire…….. se suicider.

  53. Si les gouvernements n’avaient pas à une époque donnaient l’aah a n’importe qui et pour n’importe quoi on n’en seraient pas là. Mais voilà c’est comme a l’école, si l’élève ne se dénonce pas c’est toute la classe qui est punie.
    En attendant je suis handicapé de naissance avec des douleurs quasi permanente mais le gouvernement lui s’en fou. Le socialiste Hollande a supprimé une bonne partie de l’aah a tout les handicapés en couples. Macron était son ministre de l’économie donc avis… Ce sont des gens qui ne font pas la différence entre quelqu’un qui ne veut pas travailler et celui qui ne peut pas travailler. A une époque le gouvernement devait faire le tri de ceux qui étaient vraiment handicapés et les autres. Rien n’a été fait apparemment. Si c’était le cas les vrais handicapés même en couples auraient tous leurs droits. Moi ce que je sais c’est que je suis dépendante de mon conjoint, je suis le boulet malgré les taches ménagères… et les factures tombent pareils que chez les gens normaux.Quand je vois et que j’entend le gaspillage qui se fait partout, je suis dégoûté.

  54. Aah pour une personne seul c est bien mon mari la perçoit mais moi je ne peux pas travailler je suis une personne forte corporellement et pleine d arthrose mais je n’ai aucun droit comment vivre a deux avec 900€ toutes charges enlever il n’y à plus grand chose pour vivre il serait bonde pensé à ses personnes qui sont comme moi il serait temps de faire quelque chose pour les conjoints ou conjointes qui n on rien et leur redonner une dignité

  55. Bonjour, je suis en situation de handicap (80%) depuis Déc 2015, après 3 ans en arrêt maladie(fin d’indemnité Journalière), je perçois une pension d’invalidité de 670€/mois, ma compagne à un revenu de 1800€/mois, je ne suis pas dans la catégorie le plus à plaindre, mais je trouve cela complètement injuste de punir et d’accabler d’avantage le conjoint qui travail en lui faisant supporter financièrement la perte de revenu inhérente au handicap, ils n’y sont pour rien!
    Je pense que la meilleur façon d’être entendu serait , d’organiser une pétition à l’échelle nationale, présentant les difficultés financières, administrative, rencontrés lorsque l’on se retrouve du jour au lendemain ou encore des la naissance, en situation de handicap. Et cela peut arriver à n’importe qui ! Ne l’oublions pas !
    Tout n’est pas à jeter, nous sommes dans un pays ou nos soins sont encore partiellement pris en charge.
    Mais il y a encore du travail à faire concernant l’accessibilité physique et l’intégration des PMR dans notre société et cela commence par l’autonomie financière, allez cherchez du travail quand vous ne pouvez pas vous déplacer faute de moyen. Et quand vous êtes douloureux et shooter par les médicaments, Avec 670€/mois comment faire autrement? C’est surtout plus difficile qu’avec le salaire moyen français, qui est de 2 250€ selon l’insee.

    Le 26 mai 2019 nous votons, c’est peut-être l’occasion d’aller à la rencontre de nos concitoyens, devant les bureaux de vote, pour leur expliquer et ainsi les sensibiliser sur ce qui peut arriver à chacun d’entre nous. Et par la même occasion de leur faire signé cette pétition. Face au handicap, nous sommes tous concernés.

    Je ne sais pas vraiment comment cela peut se mettre en place mais ça vaut sûrement le coup d’essayer.

    Liberté, Égalité, Fraternité…

    Cordialement.

  56. C’est un gros piège à con, on nous prends pour des miens que rien. Travailler est un mot que la plupart d’entre nous emmerions entreprendre. Handicap pour une majorité, est une incapacité de mouvoir son corps toute une journee, je vous dit pas les arrêts maladies qui en surviendraient. Bref, nous ne sommes pas du social, faut arrêter la. En couple, quand le mari gagne 1500€ environ, depuis peu l’aah est descendue à 400 €. Quand vous avez un loyer à plus de 600 €en hlm, des credits en cours, edf, gdf, assurances…. comment on fait pour bouffer ? Désolée du terme mais je sature car aucune solution. Je suis vraiment ds l. impossibilité de bosser et pourtant j’aimerai. Dew que mon mari touche une prime ou des heures suup, mon aah diminue. On est condamné à rester dans cette précarité, les menottes aux poings. Bougé votre cul les defenseurs car là, sous Macron on croule, je dirais même plus, on s’ecroule. Il suffit de eeprendre un oeu d’ISF à ces malheureux pour aider ceux qui crèvent la gueule ouverte, et poignées liés.

  57. 2257 euros net par mois , c’est une blague et une gros mensonge mon homme gagne 1700 euros brut et la caf me verse pas mon aah au quel jai droit étant toujours handicapé 80 %

    loi stupide en plus honte a cette article mensonger des chiffres faussé

  58. Bonjour, je trouve que c’est aberrant : la loi devrait changer à la fois pour les les allocataires de l’AAH mais aussi pour le RSA couple, dans mon cas avec ma conjointe on n’arrive plus à vivre normalement avec si peu de moyens. Ceux qui s’y opposent ont, eux, un train de vie bien plus aisé et ne se rendent pas compte de la précarité dans laquelle ils nous mettent en sucrant une partie de ce qui nous revient, je suis en colère ! je me demande comment pourrions-nous faire entendre notre voix de façon plus retentissante… J’ai lu vos témoignages et ils devraient figurer dans un cahier de doléances que l’on remettrait au gouvernement.

  59. Bonjour. Je ne suis pas handicapé, mais ma femme l est a 80% depuis un avc survenu en mars 2018 suite a une erreur de jugement d un praticien. Nous sommes 4 a la maison, notre fille 10 ans, notre fils 21 mois et nous deux.
    Suite a cet accident il s en est suivi, une perte de travail pour moi,je suis jardinier en cesu. je n ai pas pu honorer certain chantier (ma femme ayant été absente pendant 6 mois) il fallait que je m occupe de tout a la maison(soi dit en passant mes dames, chapeau). sur d autres chantiers il semblerai que je sois périmé. heureusement quelques uns (4) m ont gardé mais ça ne suffit pas.
    aujourd’hui je peux retravailler un peu, je dit bien un peu parce qu il faut que je sois présent pour aider ma femme pour les bibis du petit,(elle ne dispose que de son bras gauche) et il y a tout ce qui doit être fait dans une maison ( en travaux).
    nous disposons d aide pour faire garder notre petit, 5h/jour du lundi au vendredi.
    il nous en coûte a peu près 50 euros /mois.
    nous avons aussi une aide ménagère 3h/ semaine , 20cent/h , mais le travail est en rapport avec le prix.
    ma femme dispose de l aah 860euros /mois.
    quand a moi j ai réussi a générer 140 euros sur les trois derniers mois.(je sais c est miséreux)
    j arrive des fois a trouver des accords de procédé pour faire avancer certaine choses, des activités qui sinon serait totalement a l arrêt. étant quelqu un qui dort très peu j arrive a faire des choses tard le soir ou tôt le matin, a vrai dire ce sont des moments ou je suis plus libre de mon temps (pour lire, bricoler pour moi ou terminer des taches ménagères) Si je vous dit tout cela, c est pour que vous ayez tout les paramètres.
    J ai lu vos commentaires, pour moi, depuis quelques mois, le RSA m a été supprimé en rapport au revenu de ma femme. D un coté lors de la déclaration de revenus, elle n est pas imposable, et, de l autre son indemnité est considérée comme un revenu par la caf. je m était toujours résigné, mais cela fait deux ou trois fois que l on me dit que la suppression de mon rsa depuis mai 2019 il me semble, n est pas normale.
    Je n arrive pas a savoir si c est légale ou pas, en même temps, depuis l arrivée de notre nouveau président,il est vrai que beaucoup de choses choquantes, anormales, deviennent légales!
    J ai l intention de contacter une assistante sociale, mais j aurai voulus savoir si d autres personnes sont ou ont été dans le même cas que moi.
    excusez la longueur du message, je tenais a être précis sur la situation.
    Bonne journées a tous.

  60. Honte au gouvernement de toucher aux personnes handicapées personne n a choisi d y être et le conjoint n a rien a voir dans notre handicape on le vis chaque jour le subit seule

  61. bonjour moi a causse salaire conjoint je ne peut pas toucher mon complement de resource a causse du salaire conjoint ma ah a beaucoup etait reduite aucune aide rien du tout je suis handicapé a 80% un salaire pour deux on ne vie pas mes on survie j ai 61an je ne travaille pas alors quand il a un salaire aucune aide a causse du salaire de mon conjoint mémé pas d a p e l loyer a teaux plein mon mari toi tout asumer seul merci

  62. Bonjours petit message a tout nos dirigeants vous avez pas honte de dire que les handicap vous coute cher alors que vous touchez des salaires inoui en un an vous touchez une vie handicap faire crever les gens la est votre but arrêter de nous faire croire que ces pour notre bien etre tous ce qui vous importe c’est votre bien être enfin celui des riches bon je vais m’arrête la car pourrais devenir vulgaire en vers cette état de m sur ce je ne vous salut pas

  63. l’aah est réservée aux personnes handicapées alors pourquoi la caf refuse le paiement des aides dues aux personnes en difficultés finnacieres comme le paiement des taxes foncieres qui était pris en compte que si aah était versée malgré les droits ouverts sur 10 ans. Le budget ss n’est pas destiné aux personnes valides qui trichent pour soutirer de l’argent aux caisses. Une nouvelle loi encadrant les dépenses rélles des caisses d’allocations familiales et la redistribution aux personnes habilitées à la percevoir doit se définir au sénat par un vote transparent et non par pression sur les députés du parti majoritaire, un peu de justice sociale serait bienvenue au sein de l’hémicycle. Par contre, prendre en compte le peu de ressources du conjoint non handicapé pour le calcul de l’aah est un exercice déloyal qui supprime les droits sociaux. Ce n’est pas le conjoint qui est invalide mais la personne atteinte d’une infirmité reconnue par la mdph qui, en plus a travaillé en percevant les allocations qui lui ont été attribuées par la loi. Le fait de ne plus percevoir l’aah met en péril toutes familles en position financière dans le rouge et tous les inconvénients qui s’y rapportent comme les privations dans tous les domaines sociaux. C’est l’argent de la solidarité et l’Etat n’a pas le droit d’y puiser pour son plaisir. La ministre de la santé joue avec les capitaux des cotisations des travailleurs pour en détourner la véritable utilisation afin d’en soutirer davantage pour les organismes lié à l’Etat au détriment des plus pauvres. Toute l’organisation de la ss est à revoir et je pense que des failles vont voir le jour dans les comptes financiers de celle-ci qu’il faudra corriger de toute urgence pour éviter une révolte des handicapés via les associations de défense et les politiques ecoeurés de ces mesures qui ne profitent qu’aux gens aisés. Il faut rétablir le versement de l’aah aus couples qui ne percoivent que 1200 e par mois et ne peuvent faire face aux taxex foncieres malgré droits ouverts du titulaire à 80%. L’aspa est une escroquerie sur les biens de succession qui profite encore à l’Etat via le Département et met en péril le patrmoine si difficile à acquérir au fil du temps par les propriétaires ciblés par les impots inventés pour leur soutirer encore plus d’argent pour remplir les caisses de l’Etat. Ce ne sont plus des droits mais des obligations qui font pression sur tout le monde pour surtout faire prévaloir des idées de tromperie organisée par des députés vereux qui n’ont pas honte de leurs agissements. Détruire la ss reviendrait à enrichir les assurances comme le modele américain.

  64. Bonjour à tous;
    avec
    ?? Merci de m’avoir lu

  65. Démocratie, un bien joli mot la république appartient au peuple qui en est le fondateur mais qu’en est-il des droits soociaux des personnes handicapées ?. A priori, ces droits vont en s’amenuisant prétexte que les ministres ne veulent plus s’y interesser et économiser sur le dos des contribuables. Depuis quelque temps, les lois sont votées au détriment des personnes désignées comme un fardeau. Ce dénigrement porte atteinte aux droits des handicapés et devrait etre condamne par la haute cour de justice pour manquement à la dignité de chaque individu atteint d’infirmité. Voter une loi pour que les couples ne soient plus dépendants de leur ressource en augmentant le plafond cela permettrait aux familles démunies de combler leur déficit budgétaire négatif. Des lois, encore des lois mais aucune va dans ce sens tant que personne ne s’insurge : se taire veut dire accepter de se faire dépouiller par le pouvoir public mais se révolter contre toutes les réformes est un bras de fer consolidé par l’union de tout ceux qui sont concernés. Mme Buzyn, Mme Cluzel la colère gronde ne vous étonnez pas des répercussions qu’il pourrait y avoir au sein de votre gouvernement car des actes seront engagés contre votre gestion sociale qui va à l’encontre des fondamentaux populaires. Encore un peu de temps et vos réformes seront caduques car discriminatoires et honteuses envers les travailleurs handicapés. On n’est pas au STO de vichy époque révolue et sinistre. Donnez nous de quoi vivre dignement car la souffrance à un prix au lieu d’acheter des armes contre nous pour nous museler.
    /

  66. bonjour a vous tous moi je suis handicapé a 80%je ne travaille pas ma ah reduit a causse du salaire de mon conjoint marre d etre a la charge de mon conjoint je veux vie et non survivre a plusieures mesage que je fait personne nous s ecoute qu on souffre que ses n autre conjoint qui doit tout prendre en charge honte de demender de l argent a mon conjoint pour m acheter des choses que j ai bessoin il surporte mon handicape en plus toute les facture alor lui demender encore de l argent ses la honte pour les handicapé nous somme oublier du president lui a les poche bien remplie et toi du toi compter ce qui reste pour finire la fin du moi le senat rejet tout il ne veut pas retirer le salaire des conjoint moi je ne touche pas d apel loyer a teaux plein mémé pas les aurgmentation de la ah car il dise salaire du conjoint je suis handicapé depuis 1976 suite a un accident et j ai toujour des soins je ne peut pas acheter ce que je veux car la ah et de 206e par moi je fait quoi avec sa rien mémé pas assait pour payer mon gaz qui et de 132.98il a une injustice enverre les handicapé retirer salaire conjoint pour qu on puis vie merci ses un combat de tout les jour

    • J’ai l’impression que le gouvernement veut nous pousser au célibat pour ne plus être à la charge de notre conjoint, voir nous pousser à la fausse déclaration pour ne pas inclure le conjoint dans notre galère…. Sérieux, maintenant il nous faudra trouver une personne friquée qui acceptera qu’on vive à ses crochets avec tout le sexe à pile que l’on peut leur faire ressentir avec notre cadeau « handicap »… Comme le dit le gars de la pub : « On est mal, patron…on est mal!!! ».
      Sans parler du fait que avec 3 enfants, je perçois l’AAH. Le jour où ils seront partis et « à cause » du salaire de mon mari, je plafonnerai à zéro pointé!!!! Moralité, si vous êtes handicapés mariez vous à quelqu’un de riche ou faite plein de gosses (mais en décalé car attention quand ils quittent le nid)!!!

  67. le gouvernement actuel manipule tputes les classes sociales en enlevant, modifiant , modulant des textes de loi qui vont à l’encontre des droits des personnes handicapées. Economiser sur le dos de personnes vulnérables est un acte déloyal de la part du ministre de la santé qui délègue ses fonctions à des boucs émissaires issus de la meme branche
    politique. L’argent public ne doit pas servir à produire des armes pour les étrangers ni permettre des détournements de l’usage des fonds destinés à faire face à la précarité sociale et financière des personnes en position de handicap reconnu par la mdhp. En agissant ainsi les ministres vont déclencher un énorme tollé qui va se retourner contre elles car leurs agissements visent la destruction de la ss au profit du gouvernement qui ne pense qu’à remplir ses caisses au détriment des plus faibles. Avoir droit à l’aah meme si l’on ne la percoit pas par la caf pendant 20 ans ne peut léser la comptabilité de la ss c’est un atout dans la poche des ministres pour faire disparaitre les droits fiscaux qui s’y rattachent comme les exonérations de taxes fiscales , cela ressemble plus à la stratégie d’un banquier pour accroitre ses bénéfices. Les associations de défense des personnes handicapées doivent s’insurger contre ces abus et faire établir des lois qui vont dans le bon sens. Pour ma part, victime d’une erreur médicale à l’age de 9 ans, je vis avec ce fardeau et ne peut prétendre vivre seul dans cette prison invisible. Que font les députés, sénateurs, préfets face à ce dossier social complexe : pas grand chose car ils sont trop bien rénumérés avec les impots soutirés aux francais pour couvrir leurs frais pas toujours transparents. Revoir les dispositions de protection sociale et fiscale en se basant que sur les revenus de la personne atteinte d’une infirmité reconnue et non plus sur les faibles ressources de l’épouse ou époux car cette astuce de prise compte n’est pas favorable au calcul ds droits ouverts, encore une belle arnaque pour cacher une destitution programmée des lois dont bénéficient les handicapés. Le parlement européen devra statuer sur la conformité et corriger les textes qui sont abusifs pour permettre une plus juste prise en compte des difficultés rencontrées durant toute la carrière de ces travailleurs de l’ombre. Augmenter les allocations et baisser le plafond des ressources est une pratique honteuse de la part du ministre de la santé complice des laboratoires et de la recherche pour que les cotisations salariales entrent dans la caisse de l’Etat en maipulant tous les statuts afin de faire valoir des réformes destructives. l’Etat francais ne peut pas etre un Etat totalitaire gouverné par un seul parti politique qui dépouillerait tous les biens ancestraux des familles francaises, cela provoquerait une autre révolution qui serait catastrophique au gouvernement actuel. De réforme en réforme, il n’y a que des propositions et peu d’actes qui vont dans le bon sens c’est la these favorite du macronisme pour pouvoir museler l’opinion publique face à ces dérives qui sement le trouble dans tous les domaines et dont l’ojectif est l’argent et le luxe.

  68. La réforme de la ss, un piège dans lequel il ne faut pas tomber car c’est une destruction du modèle francais au profit des assurances comme le modèle américain dangereux pour la protection sociale. Cette politique avide de pouvoir qui ne cesse d’accumuler des bourdes à tous les niveaux révèle bien ds lacunes et de l’incompétence de ceux qui sont désignés à un poste qui ne leur sied pas. Rétablir les droits fiscaux des handicapés et de leur famille repose sur des lois méconnues du public. Si vous ne connaissez pas la nature de ces textes, l’administration gardera le silence car cela les gene de vous donner satisfaction. Si la ministre de la santé continue à faire pression sur la ministre des solidarité, elle devrait etre sanctionnée car elle empiète sur un domaine dont elle n’a pas été désignée. Un beau fiasco qui génère des tensions au sein de cette branche politique austère et véreuse. Redonnez nous la faculté d’etre dignes malgré la pauvreté qui nous guette et qui nous oblige à nous défendre tant bien que mal et nous faire entendre par ce gouvernement qui fait la sourde oreille à nos revendications clairement justifiées. Unissons nos efforts pour contrer cette infamie et nous révolter contre tous ces abus. Quand la ministre sera atteinte d’un handicap, elle ne pourra pas nier que ses idées ne rejoignent pas la réailté et en souffrira livrée à elle meme. Retraite et handicap, vers un cumul pour les droits ouverts cela peut se faire s’il n’y avait pas ce frein politique qui veut bloquer toute proposition légale car derriere il y a des ordres émanant de l’executif pour interdire toute négociation qui peut sembler préjudiciable aux intérets en cours d’acquisition de ce gouvernement peu gracieux. S’il faut commettre des délits pour survivre ou va la république actuelle ? Revoir l’organisation gouvernementale ne changera pas grand chose pour la suite si ce n’est que pour renforcer les pouvoirs des manipulateurs qui y resteront sous le couvert d’un autre poste statégique afin de conserver les memes critères aux yeux du peuple. Les manifestations sociales que l’exécutif cherche à enrayer est la preuve que le peuple de france se réveille et que tot ou tard le gouvernement disparaitra. Notre vie nous appartient, on ne peut l’acheter. C’est aux jeunes de reprendre le flambeau et tracer leur avenir équitablement pour que chacun puisse avoir sa place dans la société.

  69. bonjour a vous tous moi ce que je voie le president plein les poche et les ministre plein les poche et tout le reste de leure equipe plein les poche et les handicapé rien dans les poche car des que votres conjoint travaille vous avais plus rien honteux monsieur le président de faire ce que vous faite avec les handicapé car il en a qui non pas le droit a l augmentation pauvre handicapé moi je suis a 80% aucune aide on gréve de faim mes personne ne fait rien pour que sa s arrenge pour que les handicapé on leures ah comme salaire votres mandant va s arréter en 2022 et personne ne va voté pour que vous continuer etres le président vue de tout ce que vous faite a votres peuple les laisser grever de faim les handicapé marre con prend les salaire des conjoint car ses mon handicape et pas celui de mon marie je veux vire et non survivre merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *