Accueil » Vie Sociale » Tourisme » Naissance d’une délégation Voyages et handicaps
Naissance d’une délégation Voyages et handicaps

Naissance d’une délégation Voyages et handicaps

Publié le 22 octobre 2014

Le Snav, l’organisation nationale des professionnels du voyage, vient de créer une délégation Voyages et Marie Gabrielle Perrierehandicaps. Trois questions à sa responsable, Marie-Gabrielle Perrière, la directrice générale d’Examonde Voyages.

Quel constat a amené le Snav a créer une délégation voyages et handicaps ?
La plupart des agences de voyages ne savent pas vendre des séjours aux personnes handicapées. Elles connaissent mal leurs besoins spécifiques, elles ignorent comment y répondre, elles n’ont pas assez de garanties sur l’accessibilité des lieux… Peu de voyagistes, par exemple, savent quelles règles s’appliquent pour le transport aérien des personnes en situation de handicap : qui doit être accompagné ? Comment un chien-guide doit-il voyager ?

Quel est l’objectif de votre délégation ?
Nous allons aider les agences à proposer des voyages aux personnes handicapées et à répondre aux questions spécifiques de ces clients. Nous allons donc mettre à leur disposition les informations nécessaires sur le transport aérien, l’accessibilité, la location de voitures aménagées, etc. Nous organiserons également des sessions de formation. Nous voulons aussi amener les professionnels à prendre conscience de leurs limites.

Quelles sont ces limites ?
Les personnes lourdement handicapées peuvent avoir des besoins très particuliers : un lit médicalisé, la proximité de services de santé performants… Une agence de voyages traditionnelle ne pourra garantir l’existence de ces prestations sur place. Mieux vaut donc qu’elle oriente ces clients vers un voyagiste spécialisé, ayant l’expérience nécessaire. Nous allons recenser ces opérateurs, nous assurer de leur fiabilité et communiquer leurs coordonnées aux membres du Snav. Chacun son métier. Propos recueillis par Franck Seuret – Photo BriYYZ

6 commentaires

  1. bonjour,
    savez vous que certains handicapés n’ont pas accompagnant tout simplement que pour une durée de voyage de 1H30 ils peuvent tout simplement prendre leur précautions! je me suis vu refuser un voyage, Lesquin, Nice par ce que je n’étais pas accompagnée! j’avais écrie au ministre des transports de cette année là, son secrétaire m’avait appelé pour me dire que c’était simplement de la discrimination, tout simplement par ce que je ne pouvais attacher ma ceinture seul, alors que l’on acceptait des enfants en bas âge, qu’ils ne savait pas non plus et ni prendre le masque a oxygéne,j’ai trouvé cela très triste de la par d’air France. cordialement. Melle MASSON

    • Tout ce qui est français est à éviter en matière de handicap. Même comportement et même attitude hypocrite. Le gouvernement crie à la discrimination mais ne fait rien voir le contraire pour sanctionner et donner l’exemple. J’ai l’habitude de voyager et maintenant seule assez souvent. Pour passer de bonnes vacances je file le plus possible au Canada ou aux USA et prend les compagnies américaines ou canadiennes (ma préféré Air Canada ils sont super). Au début quand j’ai dis à l’agence de voyage « surtout pas air France » ils ont pas trop compris puis quand je leur ai rappelé les procédures contre cette compagnie concernant son attitude à l’égard des voyageurs handicapés y

      • y a plus de malaise. Depuis c’est la seconde fois que j’ai pris la même agence la même professionnelle et tout est ok. Pour Roissy ça commence à s’améliorer en matière d’organisation. N’oubliez pas une chose vous devez montrer que vous vous respecter et que nous entendez faire respecter vos droits de citoyen honnête. Cette idée de délégation est intéressante pour pallier à l’incompétence de certains et rendre la vie plus facile aux premiers concernés: nous

  2. bonjour moi youess j’ai 19 ans de maroc andicapi pour accident

  3. J’espère que lorsque votre délégation voyage sera opérationnelle, les informations en seront diffusées (par exemple dans Faire Face) pour atteindre les intéressées.

  4. CHACUN SON METIER…BIN MA PAUVRE CA COMMENCE MAL
    IL FAUT COORDONNER POUR MONTRER LES LACUNES ET Y REMEDIER

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*